Edition999
La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Accueil > Littérature Erotique > La Haute par la bande

La Haute par la bande

Alfred Anchetain (Auteur)

Nombre de pages : 41

 Remercier Alfred Anchetain

 Ce livre a été élu "Coup de cœur des lecteurs Edition999"

Avertissement : des scènes ou des propos peuvent heurter la sensibilité des lecteurs

Les statistiques du livre


1568 Lectures
270 Lectures / 31 jours


5 /5 sur 2 votants

2584 visites

Evaluer le livre


Thème : Littérature Erotique (Interdit aux moins de 18 ans)

( Version du 31 décembre 2021 )

 La quatrième de couverture

Belle de jour (en six épisodes)
J’ai repris l’idée du film de Buñuel : une femme bourgeoise s’épanouit dans la prostitution. Béryl est mariée à un chirurgien qui n’assure pas. Elle prend un travail, au bas de l’échelle, faute de débouchés. Ses attraits la font grimper dans la hiérarchie. Elle s’ennuie, malgré plusieurs amants. Elle rencontre Henri, ami d’enfance de son mari. Il lui conseille un établissement haut-de-gamme. Elle s’y épanouit, malgré quelques problèmes gérés avec brio. Ce bonheur n’a qu’un temps. Un accident rend infirme son mari. Béryl découvre une vaste intrique médicale et financière, ses amant deviennent des requins. Pour les contrôler, elle doit œuvrer jour et nuit. Les événements ne facilitent pas sa tâche...
Deuxième épisode : La Haute par la bande
Béryl couche avec le sosie de James Bond, un chirurgien militaire. Elle découvre avec lui son feu intérieur. Sa vie ne comble pas ses aspirations, les hommes sont fades et radins. Voyant son désarroi, un ami, Henri Husson, lui indique le b… d’Anaïs, à Paris. Sous le nom d’Agathe, elle découvre la Haute, un monde où l’argent fait loi. Elle déniaise un tonique Teuton mais est victime d’un inspecteur de police, beau et brutal qui veut casser la boutique. Heureusement, il a 20 ans de plus qu’elle...

 La première page

J’aime le sable chaud
À 25 ans, ma vie est morne, je suis déjà vieille. J’ai Mickael pour tous les jours. Les nuits où il est de garde, je suis avec Benoit pour ne pas être seule. Albert m’invite l’après-midi, des séances de travail au lit, dans des coins champêtres.
Une telle existence conviendrait à beaucoup de femmes. Pas moi. J’aspire au changement, à l’inconnu.
Quand nous recevons ou sortons, je côtoie de beaux hommes qui n’ont d’yeux que pour moi. Ma conversation est appréciée. Je crée des besoins. Cartes de visite ? Je les rends, je ne les garde jamais. J’ai écrit mon numéro au dos. Ça suffit pour qu’ils m’appellent. Dès le lendemain.
Je ne décroche pas. Répondeur, toujours. Second appel, je parle. Rencontre ? Je suis très occupée. Pas tout de suite. Le désir, comme une graine, il faut l’arroser pour qu’il murisse. Cela nécessite du temps.
Quand le contact est suffisamment chaud, prise de rendez-vous. Vers 18 heures, pour être chez moi à 19. L’heure du retour du boulot. On se voit dans un café, l’air de rien. Discussion entre copains. J’ai 25 ans, c’est normal. Moment essentiel dans un recrutement. J’élimine ceux qui sont pressés ou qui se croient indispensables. Je dis : « On se bigophone… », mais je ne rappelle jamais. S’il n’a pas compris, répondeur, jusqu’à ce qu’il se lasse.

Edition999 rencontre Alfred Anchetain pour "La Haute par la bande"

Edition999: Vous nous proposez une nouvelle version de « La Haute par la bande »…
Alfred Anchetain : Béryl y entre dans la grande bourgeoisie en couchant, par la prostitution. J’ai joué sur le mot « bander ». Dans cette nouvelle version, j’ai fait un « rappel à la loi ». Un homme vient du Ministère de l’Intérieur, il veut fermer la « boutique » où officie Béryl, sous le nom d’Agathe. Un homme brutal et imprévisible. Béryl veut profiter de son entraînement à la self-défense, comme Anaïs de son krav-maga, Mais cet inspecteur n’a que faire de ces faibles femmes…
Edition999: On va se bagarrer.
Alfred Anchetain : Il est très beau, bâti comme le David de Michel-Ange. Béryl/Agathe en tombe amoureux. Ce qui complique les choses. Il veut jouer au gros dur. Sauf qu’il a 50 ans et quelques faiblesses…
Edition999: Votre épisode commence assez chaud.
Alfred Anchetain : Certaines femmes violées se sentent coupables d’y avoir trouvé plaisir. Des sensations étranges. Je l’ai fait vivre chez Béryl.
Edition999: La prostitution n’est, pour vous, qu’un cadre.
Alfred Anchetain : Le b… d’Anaïs reproduit les Maisons closes d’avant la loi Marthe-Richard. On y venait pour s’amuser. Une ambiance de fête…
Edition999: Tout cela est bien fini. Votre mise en garde le dit bien.
Alfred Anchetain : Dans le principe, oui. En pratique, non. J’ai mis en note des faits précis, récents. Mon roman est comique par ses outrances. Mais c’est vraisemblable.

  Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de Alfred Anchetain

 Ambassadeur Edition999

Je suis arrivé à la retraite. J’ai publié un certain nombre d’ouvrages sérieux chez des éditeurs classiques, et j’ai voulu changer. Je me suis lancé la rédaction de nouvelles érotiques. Je les ai fait lire à mon entourage. Silence total ! J’étais désespéré, car je m’étais beaucoup amusé à les écrire. Je...

 Lire son interview

 Autres(s) parution(s) de l'auteur

Oie pas vraiment blanche

Béryl, 25 ans, très jolie fille, constate l’échec de son couple. Son mari n’assure pas. Elle prend un travail et fait feu de tout bois. Grâce à un boss, elle est cheffe de projet. Elle découvre la valeur de ses charmes avec un riche (...)

2021

Queue d’eau

Agathe poursuit son activité lucrative. Un jeune et fougueux Italien, Lorenzo, profitant des commodités de cet immense appartement, initie Agathe à l’érotisme aquatique, au grand dam de la patronne.

2021

Ma rencontre avec Claire

Avez-vous fait l’amour par téléphone ? Avec une agent-secret, ex-pilote de chasse après avoir été bimbo ? Qu’est devenue votre relation quand une autre femme s’est immiscée dans votre vie ? Vous le saurez par ce récit inspiré par trois femmes, dont deux sont (...)

2021

L’eunuque et le vizir

L’histoire d’un vizir, très occupé et pressé, qui veut des femmes « chaudes » tout de suite. L’auteur, un chrétien, Jean, son Chef des eunuques doit lui « préparer ».

2020

1 discussion

  • 31 décembre 2021, par Jean-Michel

    Pour le 31, voici une nouvelle version du livre érotique "La Haute par la bande" d’Alfred Anchetain.
    Cela va être chaud pour cette dernière soirée 2021 et pour les nuits de l’année 2022.
    Bonne lecture à tous.
    Jean-Michel

Un message, un commentaire ?

 Dans le même rayon : Littérature Erotique

My Hiên

Seule à bord de son astronef, My Hiên est au plus mal. Va-t-elle survivre à ce voyage ? Apathique, elle n’éprouve pas une grande peur ni des regrets intenses.

Assistance sexuelle

Faire du bien à son prochain quand il en exprime le désir

Un amour flou

Quand un homme et une femme font l’amour, parfois la passion se mêle d’un sentiment étrange. Accroupie sur le lit, les jambes repliées dans les mains, Mathilde, pétulante, s’éventait :-Non, non, ne me mords pas, tu me fais mal ! Et bien toi, on peut dire que tu (...)

Mémoires de Fanny Hill, femme de plaisir

Voyez cette fille de campagne : que ses regards sont innocents ! que ses habits sont propres quoique unis ! N’êtes-vous pas indigné de voir la maquerelle qui n’oublie rien pour la débaucher ?