Jean Dubus

Origine de l'auteur : La Côte d’Ivoire

 Auteur ambassadeur chez Edition999

Géologue de formation, ayant vécu l’essentiel de sa vie professionnelle en Afrique subsaharienne, Jean Dubus s’est retiré au Burkina Faso pour s’y consacrer à l’écriture. Depuis 2016, il confie ses manuscrits à "Edition999" : en décembre 2016 "On a brûlé les fétiches", en avril 2017 des extraits du "Journal de Bonda" et en novembre de la même année "Tropicales - Ballades".
Dans "La Vie, quelle histoire !" il nous invite à le suivre dans sa quête d’informations sur les dernières avancées des sciences physiques et de la nature, avouant se sentir parfois dépassé et devoir faire confiance sans trop chercher à comprendre, mais s’émerveillant à l’instar de Jacques Brel : << Dites, si c’était vrai ? >>


    Edition999 vous présente sa page : En attente

Edition999 rencontre Jean Dubus

Comment écrivez-vous ?  :
Notes, photos, archives, beaucoup de temps passé sur le terrain à échanger avec les autochtones avant d’entreprendre la rédaction, puis un long travail de mise en forme précédant la soumission de mon manuscrit à un éditeur.
Pourquoi écrivez-vous ?  :
Désire de partager des expériences vécues, des perceptions, des émotions et, peut-être également, désire de ne pas totalement disparaître, de rejoindre un jour par mes écrits le "monde des ancêtres".
D’où vous vient votre passion d’écrire ? :
Trop longtemps astreint à écrire des rapports techniques, besoin d’exprimer ce qui n’a pas été dit, si ce n’est "entre les lignes".
Comment vous vient le sujet d’une nouvelle ou d’un roman ? :
Un souvenir qui surgit alors qu’on ne l’attend plus. Une nouvelle expérience, une nouvelle rencontre, ou seulement un paysage, un visage qui font naître des associations d’idées.
Quels sont vos écrivains préférés ? :
- Blaise Cendrars ; - Paul Guimard ; - Jorge Amado ; - Gabriel Garcia Marquez ; - Stephen Jay Gould.
Quel est votre mot préféré :
Aimer
Quel est votre drogue favorite ? :
L’eau de source
Si Dieu existe, qu’aimeriez-vous, après votre mort, l’entendre vous dire ? :
"Les morts ne sont vraiment morts que quand les vivants les ont oubliés !"
Pensez-vous que les critiques apportent à l’écrivain ? :
Etre critiqué, c’est avoir été lu et, l’essentiel pour un écrivain, c’est d’être lu.
Pourquoi avez-vous choisi de publier sur Edition999 ? :
Pour disposer d’un grand nombre de lecteurs.
Avez-vous des projets en cours ? :
Immersion en pays lobi dans l’attente d’une nouvelle étincelle venant enflammer mon imagination.
Si vous désirez ajouter quelques mots aux lecteurs qui vont vous lire. C’est ici et maintenant. :
Un grand merci pour avoir pris connaissance de cet interview et, si le cœur vous en dit, bienvenue en pays lobi !