2667 ebooks gratuits

3387 avis

1038 auteurs

Edition999
Plateforme de lecture et publication gratuites

PHILIPPE CEBEILLAC

Origine de l'auteur : La France

 Titre honorifique : Ambassadeur francophone d’Edition999

Philippe Cébeillac : écrivain, artiste peintre, photographe. Etudes en Sciences Politiques, Lettres Modernes et Psychologie.
Dés 1979 a commencé sa carrière dans le monde de la presse en participant à la création d’un hebdomadaire, puis s’est orienté vers la rédaction de romans, nouvelles et poèmes, a mené une carrière de plasticien en participant à de nombreux concours et en réalisant de nombreuses expositions dans Toulouse et ses environs. Exerce la profession d’enseignant.


    Edition999 vous présente sa page : Cebeillac

Edition999 rencontre PHILIPPE CEBEILLAC

Par périodes, quand le temps et l’humeur s’y prête. Sur cahiers, carnets, ordinateur. En cherchant à composer des sortes de pièces musicales car je trouve que littérature et musique sont très proches.
Comment écrivez-vous ?
Par périodes, quand le temps et l’humeur s’y prête cela fonctionne comme des pulsions, des choses qui se préparent intérieurement et qui soudain ont envie de sortir, de s’expulser, d’être dite. Il y a parfois de longues périodes de silence, de dégoût et d’autres de bruits et d’envies. Je travaille essentiellement sur ordinateur mais aussi sur de petits bouts de papier sur lesquels je marque des idées, des mots. Mes œuvres sont toutes reliées les unes aux autres par le temps, par ce que j’ai vécu et vis. J’imagine et transforme la vie en créant des mondes et des êtres.
Pourquoi écrivez-vous ?
J’écris pour raconter des histoires sur moi , sur les autres, les choses et la nature. J’écris parce que cela laisse une trace qui me sert de miroir et me permet de me voir au fil du temps vieillir, réagir différemment, penser autrement. Cela permet de voir le temps qui passe ainsi que le monde qui m’entoure.
D’où vous vient votre passion d’écrire ?
J’écris depuis l’âge de vingt ans, j’ai toujours aimé écrire c’est avec la peinture et la photographie une de mes passions ou un de mes hobbies. J’écris parce que j’ai toujours aimé lire, entrer dans un livre, dans un poème cela est une sorte de drogue qui vous envahit, vous détend, vous captive et j’ai toujours voulu écrire pour transmettre ce sentiment, cette addiction au mot, à la phrase, à la parole écrite, aux univers, êtres et intrigues qui font le nerf de la littérature.
Comment vous vient le sujet d’une nouvelle ou d’un roman ?
Cela commence par une idée mais s’il est facile d’en avoir une il est plus difficile de la concrétiser, de mettre en place un scénario, une intrigue, des personnages, des dialogues, des ambiances, des réflexions. De faire en sorte que ce que l’on écrit soit intéressant à transmettre parce que cela est plaisant à lire, bien écrit et riche de sens. Mes romans sont souvent des morceaux de vies, de ma vie, de celle des autres mais les autres ne sont pas qu’humain ils peuvent être un escargot, un arbre, un nuage... le sujet d’un roman surgit au fur et à mesure que l’on écrit.
Quels sont vos écrivains préférés ?
J’ai commencé à lire enfant "Les aventures d’Arsène Lupin" de Maurice Leblanc puis j’ai grandi et continué à lire livres sur livres de Rabelais à Carlos Fuentes, de tout : de la philosophie, du conte, de l’épopée, de l’aventure, de la poésie... la liste serait très longue des écrivains que je préfère beaucoup sont pour moi admirables.
LE LIVRE que vous emmèneriez sur une île déserte
un manuel de survie :)
Quel est votre mot préféré ?
merde !
Quelle est votre drogue favorite ?
le jardinage
Si Dieu existe, qu’aimeriez-vous, après votre mort, l’entendre vous dire ?
vit
Pensez-vous que les critiques apportent à l’écrivain ?
Nécessairement c’est une forme de miroir qui renvoie une ou des images de soi par l’autre. Positive ou négative qu’importe l’important est l’installation d’un dialogue et un dialogue est toujours constructif même s’il est est destructif. Une critique met en crise, démolit, révèle, met à jour, intrigue et fait réfléchir. J’aime beaucoup les critiques même si je les déteste.
Pourquoi avez-vous choisi de publier sur Edition999 ?
Parce que c’est pratique, moderne, accessible à tous et toutes et que lorsque l’on écrit cela ne sert à rien si l’on n’est pas lu c’est cela que permet Edition999 c’est une très bonne initiative.
Avez-vous des projets en cours ?
Mon gros problème est la quantité phénoménale d’écrits que j’ai accumulé depuis des années, des décennies et de parvenir à extirper de ce magma de mots, d’embryons d’œuvres quelque chose qui ait un sens et qui puisse être considéré comme une véritable oeuvre littéraire. Jusqu’à présent peu de mes créations me satisfont seules "L’oasis blanche" et "S’envolent les escarbilles" sont presque des œuvres en tant que telles. Je travaille donc sur d’autres ouvrages qui traitent de l’amour et de l’être, de l’existence et du déchirement à être face au monde et à l’autre. Le prochain en préparation se nommera : "La tête entre deux géraniums".
Si vous désirez ajouter quelques mots aux lecteurs qui vont vous lire. C’est ici et maintenant.
Lire c’est comme prendre un bateau, monter à bord et partir en voyage, découvrir de nouveaux paysages, de nouvelles personnes. Découvrir des nouveaux mondes inutiles et utiles, passagers et permanents, que l’on laisse et délaisse ou que l’on aime et adopte. Mes livres sont en vente sur Amazon et TheBookEdition et je suis présent sur Facebook. Merci aux lectrices et lecteurs de lire en général et de me lire en particulier.

Nombre de livres publiés sur Edition999 : 13

 Bibliographie de PHILIPPE CEBEILLAC