Daniel Landor

Origine de l'auteur : La France

 Auteur ambassadeur chez Edition999

J’écris pour m’amuser, de une à 50-60 pages ... N’importe quel sujet peut m’inspirer, avec une préférence pour un monde chimérique, où je me place comme " aspirant-abéliste" (Google ?) Là où je publie ( toujours gratuitement) j’aime participer aux forums ou correspondre avec les autres auteurs ou les lecteurs.


    Edition999 vous présente sa page : En attente

Edition999 rencontre Daniel Landor

Comment écrivez-vous ?  :
J’écris directement au clavier de mon PC. Parfois, je rédige un brouillon de plan. Quand une idée me vient, hors de mon bureau, je la note sur un morceau de papier. Le texte terminé, je relis 5 ou 6 fois, je corrige, et fais une lecture à voix haute.
Pourquoi écrivez-vous ?  :
J’écris pour me détourner d’obsessions négatives, pour exercer mes neurones, motiver la recherche de documents et enfin pour être lu et susciter des échanges, afin de mieux cerner ce que peuvent être ces improbables " aspirants abélistes " révélés par Google. Compensation à une quête infructueuse : je leur donne vie dans la plupart de mes textes.
D’où vous vient votre passion d’écrire ? :
Je rêve tant, que pour ralentir le processus, je donne une consistance écrite à des rêves nés dans mon sommeil. C’est aussi une forme de défi qui m’oblige à enquêter sur les réalités de ce monde. Par là, je maintiens ma curiosité en éveil et écarte l’indifférence qui appauvrirait mon existence.
Comment vous vient le sujet d’une nouvelle ou d’un roman ? :
Besoin d’enrichir quelques rêves de dormeur, désir d’imaginer d’autres mondes à venir alors que je ne serai plus ! Comme certains jouent à résoudre des énigmes, je cherche des solutions aux difficultés de ce monde. C’est ainsi qu’est né " Rêve d’ergastule". Comme chacun de mes textes d’anticipation/fiction me semble incomplet, trop flou, trop utopique, je fais d’autres écrits pour avancer. Parfois, pour échapper à ce besoin de prolonger sans cesse, je me lance un défi : nouvelles, textes courts sur n’importe quoi : poèmes, érotisme, coups de gueule...
Quels sont vos écrivains préférés ? :
Les sujets guident mes choix, pas les écrivains ! Je lis beaucoup de sciences, psychologie, sociologie - revues ou livres- Un écrivain me fait déroger à cette méthode : Michel Houellebecq .( Parfois Michel Onfray)
Quel est votre mot préféré :
lucidité
Quel est votre drogue favorite ? :
la pomme... à croquer
Si Dieu existe, qu’aimeriez-vous, après votre mort, l’entendre vous dire ? :
Retourne à la vie et cherche à rendre le monde meilleur ( selon ABEL)
Pensez-vous que les critiques apportent à l’écrivain ? :
Oui. Ne serait-ce que pour constater que je me suis mal exprimé, que je n’ai pas assez développé pour être compris. Je suis sensible à la critique de ma façon d’écrire, encore que :" le style, c’est l’auteur" . Mon style est donc la part de moi qui reste authentique, même dans ses maladresses, alors que pour le fond tout est imaginaire.
Pourquoi avez-vous choisi de publier sur Edition999 ? :
Gratuité, relative facilité de publier, et parce que le hasard m’en a donné l’adresse.
Avez-vous des projets en cours ? :
Rêve d’ergastule me laisse sur ma faim, donc " l’Abélie" je me la crée moi-même et la cultive comme j’entretiens mes arbres fruitiers. D’où une collection de textes : " en Abélie". L’actualité de ce monde ouvre des horizons à mon imaginaire et au niveau où je me situe, écrire est la seule façon de mettre mon infime " grain de sel".
Si vous désirez ajouter quelques mots aux lecteurs qui vont vous lire. C’est ici et maintenant. :
J’espère distraire mes lecteurs, les alerter, leur faire partager cette quête d’autres " aspirants abélistes" ( illusion chimérique d’une utopie à concrétiser ou à étouffer dans l’œuf !) Si des questions me sont posées par des lecteurs, j’essaierai d’y répondre et je serai accueillant à toute critique, pourvu qu’elle soit argumentée.

Bibliographie de Daniel Landor