La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Accueil > Poésie > JEAN NGOUEMBE : L’Africain d’Annaba

JEAN NGOUEMBE : L’Africain d’Annaba

Mohamed-Karim ASSOUANE (Auteur)

Nombre de pages en A4 : 17

Version publiée le 22 mai 2021

Les statistiques du livre

186 lecteurs ont feuilleté le livre

137 lecteurs ont inclus ce livre dans leur bibliothèque.

Note Moyenne : 5/5 sur 3 votants

Evaluer le livre


Thème : Poésie

🖋️ La quatrième de couverture

Jean Ngouembe était un jeune boursier du cœur de l’Afrique venu dans la cité du martyr de la Chrétienté Africaine : Saint-Donat. En quittant l’Algérie en 1987, il laissa cette plaquette poétique derrière lui

🗏 La première page

Jean Ngouembé venue du plus profond de notre culture africaine, bénéficiant d’une bourse de formation universitaire dans le domaine scientifique, ce retrouve hébergé pat la Cité de Saint-Augustin de 1982 à 1987, elle-même transformée en capitale de l’acier algérien.
À l’Université d’Annaba, il se présentera au groupe littéraire estudiantin « La Gerbe ». Un groupe d’étudiants du département de français qui gravité autour du Professeur Pius Ngandu Nkashama, fraichement débarqué de l’Université de Constantine, cette ex-Université Populaire du temps du « socialisme spécifique » du colonel Boumediene.
Durant les années 1980, les étudiants africains étaient en bonne posture en termes d’effectifs au sein de cet établissement supérieur. Ils s’intégraient pleinement, sans quelques difficultés, à la vie sociale et culturelle de la ville. Pour ce qui est de la vie politique, la ville et son université dégageaient une odeur de surveillance voire de méfiance policière, propre à cet époque. Les étudiants africains étaient doublement « privilégiés » sur ce plan, entre l’attention des services des étudiants étrangers locaux et ceux des chancelleries africaines respectives.
Le groupe de « la Gerbe » usait des principes de la « guérilla culturelle » en attendant d’investir l’espace urbain afin d’aboutir à démocratiser le fait artistique.
Jean Ngouembé avait, à son départ de l’Algérie, laissé dans les chemises d’archives du groupe littéraire et artistique algérien, ses quelques tracés poétiques dont l’expression est de graphie française, mais le rythme et les sonorités sont profondément africaines.
Nous les proposons aujourd’hui à la lecture publique, 34 ans passés, puisqu’ils font désomais du patrimoine poétique contemporain de la Cité du martyr de la Chrétienté Africaine : Saint-Donat.

  

⚠️ Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de Mohamed-Karim ASSOUANE

Mohamed-Karim Assouane est enseignant de littérature française moderne et contemporaine et membre de l’Equipe de recherche sur les manuscrits de Mohamed Dib du CNEPRU (Alger). Il est auteur de plus de : • Recueil de poèmes : Poème pour une passion, Silex éditions, Paris, 1985.• Paul Robert :...

📖 Autres(s) parution(s) de l'auteur

Divagations d'âmes, de Omar SAMAR

Divagations d’âmes, de Omar SAMAR

Bientôt le souffle terrible des martyrs fera dissiper le voile sombre qui couvre notre belle Algérie et tout s’étalera au grand soleil et nos insulteurs d’aujourd’hui seront les coupables de demain, écrit Omar Samar prophétique, dans El Hack (17 (...)

2023

Les Berbères et leurs conquérants

Les Berbères et leurs conquérants. Par Mohemd El-Aziz KESSOUS

Le parcours de Mohamed El-Aziz Kessous après obtention d’une licence en Droit entre Alger et Paris est fondamentalement marqué par l’action politique et sociale. De l’Association des Etudiants Musulmans Nord-Africains en France (AEMNAF) à l’UDMA de (...)

2023

BOUALEM KHALFA AU PAYS D'ENVER KHODJA

BOUALEM KHALFA AU PAYS D’ENVER KHODJA

BOUALEM KHALFA AU PAYS D’ENVER KHODJA est un reportage qu’avait réalisé le membre du CC du Parti Communiste Algérien dans l’Albanie d’ Enver Hodxa en novembre 1951.

2023

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

 Dans le même rayon : Poésie

Regrets et constats sur un continent

Regrets et constats sur un continent

Ce recueil de poèmes restituent en quelques sortes les émotions, les sentiments, les pensées d’un étranger, d’un homme, d’une femme, d’un enfant. Mais c’est surtout l’âme du monde qui parle.

Balade mélancolique pour un soir de cafard

Balade mélancolique pour un soir de cafard

Tu partis sans un mot, sans laisser ton regard enlever à tes pas le son lourd du départ, et donner à l’adieu la joie de l’au-revoir, mais tu n’as pas tué dans mon coeur l’espoir.

La poussière des mots fanés

La poussière des mots fanés

Burlesques, provoquants, sans souci d’aucune cohérence, rires et pleurs, tendresse et mélancolie, simples jeux de miroir où se perd le sens, l’amour, la mort, l’ironie, transports et colères, jetés en vrac sur des feuillets épars ; oubliés là, rêvant (...)