La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Accueil > Fantastique > Aeden : bienvenue à Tuliballe !

Aeden : bienvenue à Tuliballe !

Ludovic Careau (Auteur)

Nombre de pages en A4 : 250

Version publiée le 20 février 2015 - (Premère publication sur Edition999 le 26 janvier 2015)

Les statistiques du livre

1316 lecteurs ont feuilleté le livre

818 lecteurs ont inclus ce livre dans leur bibliothèque.

Note Moyenne : 4.56/5 sur 9 votants

Evaluer le livre


Thème : Fantastique

🖋️ La quatrième de couverture

Gédéon est un môme de onze ans, rouquin et chétif. Vivant seul avec sa mère, moqué par ses camarades de classe, renfermé, le garçon ira se réfugier dans un monde onirique assez singulier, un ancien quartier de la ville, disparu depuis, que ses habitants nomment Tuliballe mais que le gamin appelle "Aeden"...

L’interview de Ludovic Careau

🗏 La première page

en cours de rédaction
  

⚠️ Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de Ludovic Careau

Né en 1970 à Angers (Maine-et-Loire). Ludovic Careau s’inspire de toute une littérature fantastique qui le précède. Un genre quelque peu méprisé en France mais apprécié dans les pays anglo-saxons. Il aime par dessus tout la littérature fantastique du XIXe siècle et du début du XXe siècle avec des...

🎙️ Lire son interview

📖 Autres(s) parution(s) de l'auteur

Le projet Berserkers : suite et fin

Le projet Berserkers : suite et fin

Deux années se sont écoulées depuis les événements tragiques de Modeyrot. Revenu à Paris, Alistair Kridge poursuit une vie tranquille d’enseignant au sein de l’illustre université de la Sorbonne.

2023

Le projet Berserkers : deuxième partie

Le projet Berserkers : deuxième partie

Deux années se sont écoulées depuis les événements tragiques de Modeyrot. Revenu à Paris, Alistair Kridge poursuit une vie tranquille d’enseignant au sein de l’illustre université de la Sorbonne. Élevant seul son fils Anthony, préservant des liens (...)

2023

Le projet Berserkers : première partie

Le projet Berserkers : première partie

Deux années se sont écoulées depuis les événements tragiques de Modeyrot. Revenu à Paris, Alistair Kridge poursuit une vie tranquille d’enseignant au sein de l’illustre université de la Sorbonne. Élevant seul son fils Anthony, préservant des liens (...)

2023

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

6 discussions

  • 16 février 2015, par Jean-Michel

    Une nouvelle version a été publiée ce jour.
    Merci à l’auteur et bonne lecture à tous.

    • ^ 27 avril 2015, par saigne

      Aventure surprenante très bien écrite.
      J’ai passé de bons moments de lecture.
      A conseiller de 7 à 77 ans

    • ^ 28 avril 2015, par Ludovic Careau

      Merci pour votre commentaire. Il me touche beaucoup. Je suis actuellement en train d’écrire la suite et espère pouvoir le partager très bientôt...

    • ^ 28 avril 2015, par Ludovic Careau

      Oops ! "la partager" et non "le partager" ! Pardon pour cette faute.

  • 19 février 2015, par Ludovic Careau

    A la lecture du roman, vous risquez d’être surpris en constatant qu’il manque un chapitre XVII. En effet, le chapitre XVI est directement suivi du chapitre XVIII. Il s’agit juste d’une erreur de numérotation. Le contenu n’en n’est pas impacté.
    Bonne lecture !

    Ludovic Careau (auteur)

    • ^ 20 février 2015, par Jean-Michel

      Bonjour,
      Suite à votre livraison, la correction est effectuée.
      Bonne lecture à tous.

 Dans le même rayon : Fantastique

La solution finale

La solution finale

Les autres numéros s’inscrivirent un par un. Au départ, Taylor suivit machinalement l’évolution du tirage. Il se moucha bruyamment, rangea son mouchoir en boule dans sa poche et se rendit compte avec stupéfaction que son numéro d’identité était là. Au (...)

Tome 6 : Les enfants du verseau seraient déjà là !

Tome 6 : Les enfants du verseau seraient déjà là !

La Prêtresse Aya sur son banc sous son tilleul apaisant ; Contemple les enfants dialoguant passionnément en groupe la Prêtresse avait déjà remarqué que Aude ne s’exclamait jamais, elle connaît ce genre de personne intravertie elle « garde tout dedans » (...)

Un foutu mal de crane

La porte de l’ascenseur résonna douloureusement encore longtemps après s’être fermée, dans un crâne où un tout n’était que souffrance lancinante et répétitive. Cette migraine le torturait depuis maintenant une heure, qui semblait à Harry une éternité (...)