ViolsFactory (2019)

Samia Mbodong (Auteur)

Nombre de pages : 20

Avis (0)

4 votes

Thème : Littérature

( Version du 11 août 2019 )

Avertissement : des scènes ou des propos peuvent heurter la sensibilité des lecteurs

 Le mot de Samia Mbodong pour ViolsFactory

ViolsFactory

Basée sur quelques faits réels, il s’agit d’une nouvelle sombre imaginaire et triste pour ceux qui ont envie de pleurer et de crier sur le monde.
Le texte est parfois dur et va crescendo, il est déconseillé aux personnes sensibles.
Une série de références vers des liens Internet est disponible à la fin et montre que la réalité est bien plus terrible que la nouvelle, et cette liste est malheureusement loin d’être exhaustive.
Image de couverture :fezbot2000-365718-unsplash

Quatrième de couverture :

Là, en plein centre de la capitale se trouve l’immeuble de la mort, une tour de béton brut à peine décoffré et laissée en l’état pendant vingt-cinq ans. Ni fenêtres ni peinture ni aucun bardage, ne sont venus adoucir cette atroce vision. Abandonné, refoulé, cet espace s’est transformé en repère de criminels et d’assassins d’où son nom. Du haut de ses dix-huit étages c’est peut être l’unique gratte-ciel du sous-continent à mille ou mille cinq cents kilomètres à la ronde. À l’origine destiné à devenir un immeuble ministériel et faire la fierté de tout un peuple, c’est devenu le symbole de la corruption et de la bêtise de l’homme africain.

 Analyse du sens avec l'assistant personnel à la rédaction Cordial

D'une façon plus précise, l'analyse des thèmes généraux de ce texte indique une prédominance des thèmes suivants : «existence», «date et chronologie», «action et inaction», «quantité», «comportements», «occasions et circonstances», «image de soi» et «nombre». Une étude lexicologique et sémantique de l'ensemble des phrases indique que les mots forts du texte sont «wiki», «immondice», «bidonville», «faits-divers», «viol» et «recycler». Parmi les noms propres, on relève une nette prédominance des mots «Johanna» et «Marita».  

 Signaler un problème avec l'ebook gratuit.


Découvrez Samia Mbodong :

Le Gabon  est à l'honneur avec l'auteur francophone Samia Mbodong
" Gabonaise vivant en Europe et en Asie, j’aime la langue française. Ma peau est noire, et on pourrait me définir comme une bounty, c’est à dire blanche dedans, cela signifie la double peine pour moi. Cela étant il y a suffisament de personnes ouvertes pour avancer sereinement. Je me contente bien... "

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message



  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.