La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Accueil > Fantastique > Un coup parfait

Un coup parfait

Alairo (Auteur)

Nombre de pages en A4 : 42

Version publiée le 1er août 2019 - (Premère publication sur Edition999 le 9 juillet 2015)

Les statistiques du livre

1345 lecteurs ont feuilleté le livre

676 lecteurs ont inclus ce livre dans leur bibliothèque.

Note Moyenne : 4.33/5 sur 6 votants

Evaluer le livre


Thème : Fantastique

🖋️ La quatrième de couverture

Quand un assuré décède, le testament est chez un notaire, qui énumère aux héritiers tout les biens qu’ils leurs reviennent. Combien de personnes qui contractent une assurance vie pensent à inclure le contrat dans leurs biens, combien font un testament, très peu, en général, le notaire dispatche les biens par ordre de parenté avec le défunt.

🗏 La première page

Je suis arrivé à Nice il y a une cinq ans, avec un bac en poche, ce qui m’ouvrait peu de porte. Hormis des jobs de subalterne, je ne vois pas comment faire fortune. Je suis passionné d’informatique et d’électronique, mais quand je consulte les propositions de pôle emploi, ça me désespère, j’aime l’argent, je n’ai pas envie de vivre comme tout ce monde qui se lève le matin pour ramasser à la fin du mois un salaire de misère, alors en attendant la fortune je vis de petits boulots, coursier, serveur, barman, tout ça ne me mènera à rien.
Je ne suis pas trop con, je présente bien, j’ai une bonne élocution, je sais que je mérite mieux que ça.
J’ai quitté Paris en voulant échapper à la vie agitée des parisiens, métro, boulot, dodo, j’ai donné. Je me suis dit, les fortunés sont dans le sud, on dit que l’argent appelle l’argent, oui, mais à condition de faire partie de leur monde, il faut être introduit.
J’avais trente mille euros en poche quand je suis venu m’installer ici, les loyers et les dépenses courantes sont au moins aussi chères qu’à Paname. J’ai réussi à trouver un petit studio sur les hauteurs, à Nice Fabron, pas le grand luxe, mais d’un prix abordable.
Tous les soirs, je cogitais, comment trouver la solution pour me démarquer de tout ce petit monde, je voulais côtoyer les grands. Les belles voitures, les belles villas, je ne voulais pas en rêver, je voulais les posséder, le gâteau était assez grand pour que ma part me soit réservée.

  

⚠️ Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de Alairo

je suis un jeune retraité, je vis en Asie depuis 2009

🎙️ Lire son interview

📖 Autres(s) parution(s) de l'auteur

Mathilde

Mathilde

Ils savaient leurs jours comptés, mais relativisaient, la vieillesse était un aboutissement, pas une punition.

2015

Swan

Swan

Je pense que beaucoup de personnes aimeraient rajeunir, pas moi, je suis très bien en 2014, je suis satisfais de ma retraite, heureux avec Swan.

2015

Chloé

Quand je serai grande, je veux me marier avec Alan disait elle. Sa mère alors répondait, tu n’as que dix ans, il te faut attendre encore au moins huit ans, mais demande d’abord à Alan si il est d’accord. Elle me regardait, attendait une réponse (...)

2015

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

 Dans le même rayon : Fantastique

Texter Exon

Texter Exon

Par une douce soirée d’été, comme à l’accoutumée, Pierre aimait se promener en solitaire dans les allées du cimetière de la ville. C’est le seul endroit où il pouvait trouver la paix ; où il avait le privilège de savourer le silence sans que quiconque (...)

Le Fluide

Le Fluide

Nouvelle dans le genre fantastique, dans notre époque, où le narrateur, habitant à Annecy, prend conscience de capacités qu’il aurait peut être préféré ne pas découvrir.

Cet immeuble qui tuait

Cet immeuble qui tuait

Sam geignait, la queue basse, dont le panache était devenu un ramasse-poussière pour le parquet de l’appartement. Le Berger Allemand décrivait des huit devant la porte de l’entrée. Michel feignit de ne pas l’entendre et prit la télécommande de la (...)