Edition999
La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Accueil > Littérature > Recueil de nouvelles

Recueil de nouvelles

Duncan Cartwright (Auteur)

Nombre de pages : 138

 Remercier Duncan Cartwright

Les statistiques du livre


258 Lectures
13 Lectures / 31 jours


4.2 /5 sur 5 votants

417 visites

Evaluer le livre


Thème : Littérature

( Version du 5 février 2020 )

 La quatrième de couverture

Bonne lecture et bon amusement aux lecteurs

Recueil de 14 histoires de longueur variable, les unes amusantes, les autres étonnantes qui n’ont pour seul but que de distraire le lecteur en lui faisant passer un moment d’évasion.

 La première page

J’en avais gros sur le cœur et n’en menais pas large. Le jour J était arrivé. On le savait. Ma mère me vit m’éloigner à pied de la maison familiale, impuissante à influer sur mon destin. Ne voulant pas me saper le moral, elle se montra forte. Je n’étais pas dupe. Derrière moi, elle pleurait. Doucement. En silence. Si je m’étais retourné, j’aurais craqué à mon tour.
Mais il fallait bien faire un petit signe de la main avant de disparaître au coin de la rue. Après tout, nous n’étions pas fâchés. Surtout ne pas lui montrer mon désarroi. Elle en aurait souffert encore davantage. Une nouvelle tranche de vie s’ouvrait à moi. Il me restait à prendre le train pour la capitale.
C’est à Bruxelles-Midi que les choses sérieuses commencent. Comment se repérer dans ces halls démesurés, ces couloirs interminables, envahis de monde pressé et oppressant, ces écrans géants qui affichent plusieurs dizaines de destinations à la fois et qu’on n’a pas le temps de lire entièrement ? On me bouscule, on se prend les pieds dans ma valise.

  Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de Duncan Cartwright

 Ambassadeur Edition999

Duncan Cartwright est né à Etterbeek (Belgique) le 1er juin 1958. Retraité, il se met à l’écriture. Ses auteurs favoris sont Guillaume Musso et Marc Levy. Mais il y en a bien d’autres. Dans ses romans, il aime ajouter une touche de surnaturel. Il affectionne aussi la science-fiction. En matière de...

 Lire son interview

 Autres(s) parution(s) de l'auteur

Quand ça veut pas

Annie, Colette, Roberto, Jerry et une poignée d’autres forment des projets, remplissent leurs obligations du mieux qu’ils peuvent et recherchent le bonheur, comme tout le monde. Mais la vraie vie n’est pas un conte de Noël où la jolie héroïne embrasse le (...)

2020

Où seras-tu, hier ?

David et Lizzie se sont connus à l’université. Quelques années plus tard, ils se sont retrouvés fortuitement. L’amour a fait le reste. Ils se sont mariés et vivent une vie normale à Londres. Un matin, David se réveille dans une chambre d’hôtel à New York ! Lizzie (...)

2019

Les victimes de l’été

Nouvelle courte à titre de premier essai dans le genre.

2019

2052 Des drones à Manhattan

2052. Manhattan est devenue une sorte d’oasis, appelée la Zone, où la population nord-américaine, réduite à 1.500 individus, a survécu au cataclysme climatique de la planète. Trois jeunes femmes convoitent Clarke Garrison, l’ingénieur agronome de l’unique usine (...)

2019

4 discussions

  • 1er avril 2020, par Michèle CHABERT (Lamish)

    Bonjour Ducan,
    Voilà, recueil boulotté ! J’ai lu pour la première fois les deux premières et la dernière. Elles confirment mes précédents avis, à savoir que le format "courte nouvelle" te va comme un gant. Chutes imprévisibles et retournements de dernière minute surprennent et bluffent ton lecteur avec art... Et puis tu aimes les happy ends, comme moi, et j’apprécie souvent de finir le sourire aux lèvres, avec toi ;-).
    Bisous.
    Michèle

    • ^ 3 avril 2020, par Duncan Cartwright

      Bonjour Michèle,
      Je suis ravi que les 3 nouvelles inédites t’aient plu également. Que demandez de plus qu’un lectorat qui apprécie votre oeuvre ? Merci pour ton retour et on reste en contact...
      Bisous,
      Duncan,

  • 4 mars 2020, par Michel CANAL

    J’avais lu quelques nouvelles, cher Duncan, j’ai eu un plaisir infini à lire ce recueil.

    Je le redis, tu excelles dans ce genre, bluffant tes lecteurs. Mais avec la dernière de ce recueil, tu as fait le pas pour évoluer vers le roman, autre genre qui te tient à coeur.

    J’aime ton écriture. Tu as l’étoffe d’un écrivain. J’espère encore te découvrir encore longtemps tellement ton imagination est surprenante.

    Avec toute mon admiration. MC

    PS : tu as oublié de justifier tes textes, ce serait mieux pour la présentation.

    • ^ 7 mars 2020, par Duncan Cartwright

      Bonjour, Michel,
      Tu me vois ravi de tes compliments. Effectivement, j’essaie de passer à la vitesse supérieure avec mes romans. Trois autres sont prêts. Je dois encore les parcourir pour élaguer les fautes, les lourdeurs et autres éventuelles incohérences. J’ai hâte de les présenter à la communauté et recevoir le plus d’avis possible.
      Bien amicalement,
      Duncan,

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

 Dans le même rayon : Littérature

Embuscade & Amour

Casey Baker, une jeune collégienne de 13 ans timide et réservée, rencontre un mystérieux garçon de 3ème beau et populaire dont elle tombe éperdument amoureuse durant son année de 5ème. Mais que se passe-t-il lorsque la plupart des élèves sont au courant de cette (...)

Une lumière au bout du tunnel

Je crois que le sujet “Alcoolisme” proposé dans ce livre est de grand intérêt pour la société comme un tout. J’ai bu ma dernière dose de boisson alcoolique en octobre 1992, et jusqu’à ce jour je suis abstinent de manière continue à l’alcool et (...)

Petit Paris

Ce roman est une plongée au cœur des pérégrinations existentielles d’Hervé, un jeune camerounais sans emploi domicilié dans un quartier populaire de Yaoundé et qui, à travers son parcours et celui des gens dont il croise le chemin, nous donne à entrevoir le (...)

La Reconnaissance

La Reconnaissance est un Livre qui m’a été inspiré du Très Haut, elle présente plusieurs vases de notre vie courante, plus l’aspect de reconnaissance de soi. Personne ne l’ignore je suppose que tous avons pour habitude de ne guère se pose la question de notre (...)