Petite histoire de la vicomté de Lautrec ; De sa création à sa disparition (2014)

Roger GAU (Auteur)

Nombre de pages : 52

Avis (0)

8 votes

Notre vidéo pour lire facilement

Thème : Littérature

( Version du 14 juin 2014 )

 Le mot de Roger GAU pour Petite histoire de la vicomté de Lautrec ; De sa création à sa disparition

Petite histoire de la vicomté de Lautrec ; De sa création à sa disparition

La cité médiévale de Lautrec, qui compta jusqu’à 4500 habitants, doit sa renommée aux vicomtes qui en firent une place forte de l’Albigeois. Elle est aujourd’hui classée parmi les plus beaux villages de France. Au début de la vicomté, les successions se passent de père en fils sans la moindre anicroche. Avec Bertrand Ier et Sicard VI, on assiste à une première division de la vicomté. Mais avec Sicard VI, c’est un éclatement considérable auquel on assiste. Alors, parmi les vicomtes indivis de Lautrec, on trouve des pères, des oncles et des enfants, garçons et filles, avec sept rois de France, des comtes de Foix, des représentants des maisons « de Toulouse-Lautrec » (ancêtres du peintre), « de Montfa », « de Voisins », « d’Ambres » et « d’Arpajon ». Mais ces deux dernières maisons se retrouvent sans héritier mâle et au milieu du XVIIIe siècle Philippe de Noailles, père et fils, se retrouvent vicomtes de Lautrec. Pas pour longtemps, car la révolution va emporter la vicomté de Lautrec et Philippe de Noailles père, presque octogénaire, et trois membres de sa famille dont sa femme vont périr sur l’échafaud. Pas facile de trouver le « quand », le « pourquoi » et le « comment » de toutes ces successions des vicomtes de Lautrec. Je vous propose qu’on le fasse ensemble. L’implication de la vicomté lors de la croisade contre les Albigeois, la guerre de Cent Ans et les guerres de religion sera aussi un moment fort de ce récit.

ISBN : 978-2-9550146-2-2  

Quatrième de couverture :

en cours de rédaction

 Signaler un problème avec l'ebook gratuit.


Découvrez Roger GAU :

La France  est à l'honneur avec l'auteur francophone Roger GAU
" J’ai une formation d’ingénieur de l’École Centrale de Paris. Passionné par l’Histoire avec un H majuscule, je suis passé à l’écriture à ma retraite. J’ai publié deux livres papiers, le premier avec un éditeur (750 exemplaires), le deuxième en compte d’auteur (350 exemplaires). Après cela, j’ai publié... "

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message



  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.