MICHAEL JACKSON POUR TOUJOURS

Désiré Kraffa (Auteur)

Publié le 18 août 2019

 sur une moyenne de 2 votes

Notre vidéo pour lire facilement sur Ipad

Thème : Avant première

 Le mot de Désiré Kraffa pour MICHAEL JACKSON POUR TOUJOURS

MICHAEL JACKSON POUR TOUJOURS

Michael Jackson a réuni Noirs, Blancs, jeunes et vieux, Occidentaux et Orientaux... Tout le monde a dans la tête un de ses tubes. Un chiffre suffit à rendre compte de l’ampleur planétaire du phénomène Michael Jackson : ses centaines de millions d’albums vendus, dont cent pour le seul Thriller, sorti il y a vingt-cinq ans. Aucun artiste ne peut rivaliser avec lui sur la scène internationale. Cette aura mondiale ne suffit pas à expliquer les manifestations d’idolâtrie auxquelles on assiste depuis sa mort. L’histoire de Michael Jackson déborde largement le cadre musical. Cet enfant qui refusait de grandir, version rock du syndrome de Peter Pan, s’est hissé au rang de mythe moderne. Un mythe paradoxal et terrifiant. Dernière star du XXe siècle - il fut la vedette du vinyle et du CD et non celle d’Internet -, il est aussi la première icône de la mondialisation du XXIe siècle.

Quatrième de couverture :

Il a réconcilié musique noire et musique blanche, soûl Afro-américaine et pop internationale, ses chansons constituent une bande-son cosmopolite et éclectique, assimilable par le plus grand nombre. Premier chanteur noir à apparaître sur la chaîne de télévision musicale MTV, Jackson avait compris avant tout le monde des rouages de la standardisation culturelle. Ses clips, outils de communication massive réalisés par les plus grands noms du cinéma, le propulsèrent dans tous les foyers. Tandis que, dans les boîtes de nuit, ses rythmes électriques devenaient le plus sensuel des langages universels.
En même temps, Michael demeura toujours une icône américaine, avec ses pantalons courts à la Chaplin et sa propriété baptisée « Neverland », qui évoquait le « Graceland » d’Elvis Presley. Ne disait-on pas également qu’il était « un Disneyland à lui tout seul » . Mort dans la fleur de l’âge, Michael rejoint Marilyn Monroe, James Dean ou encore John Fitzgerald Kennedy dans le panthéon des légendes américaines terrassées. On se souviendra également que, dans les années 1980, il fut le maître d’œuvre de concerts de charité pour les enfants d’Éthiopie réunissant des artistes du monde entier. La philanthropie médiatique était née.

 Analyse du sens avec l'assistant personnel à la rédaction Cordial

D'une façon plus précise, l'analyse des thèmes généraux de ce texte indique une prédominance des thèmes suivants : «temps et durée», «quantité», «date et chronologie», «famille», «existence», «action et inaction», «nombre» et «humains». Une étude lexicologique et sémantique de l'ensemble des phrases indique que les mots forts du texte sont «moonwalk», «pop», «tournée», «chanteur», «autopsie», «américain», «fan», «mourir» et «retrouvé». Parmi les noms propres, on relève une nette prédominance des mots «Michael», «Aeg» et «Joe».  

 Signaler un problème avec l'ebook gratuit.


Découvrez Désiré Kraffa :
 Auteur ambassadeur chez Edition999

La France  est à l'honneur avec l'auteur francophone Désiré Kraffa
" Auteur écrivain, diplômé en sciences sociales et sciences humaines. "

 Lire son interview avec Edition999

  • Avis (0)

REDIGER UN AVIS
modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.