Edition999
La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Accueil > Littérature > De la Transylvanie aux Cévennes Heurs et malheurs d’une lignée (...)

De la Transylvanie aux Cévennes Heurs et malheurs d’une lignée protestante (2014)

Roger GAU (Auteur)

Nombre de pages : 34

Cliquer sur l'image Pdf, Epub ou Mobi pour télécharger votre livre.

Les statistiques du livre


341 Lectures

5 /5 sur 5 votants

624 visites

Evaluer le livre


Ajouter une critique

Thème : Littérature

 ISBN : ISBN 978-2-9550146-0-8  

( Version du 1er mai 2018 )

 Le mot de Roger GAU pour De la Transylvanie aux Cévennes Heurs et malheurs d’une lignée protestante

L’histoire commence en Transylvanie où Josif von Sachsen arrive de Saxe. Les circonstances vont obliger la famille à s’exiler en Bohème à majorité protestante. Ces derniers vont essuyer une sévère défaite lors de la dure Guerre de Trente Ans et vont subir une très forte répression. Ils vont alors se réfugier en Alsace. Après l’hiver glacial 1692/1693, Daniel, un des fils, va partir vers des cieux plus cléments et atteindre les Cévennes. Mais le voyage ne sera pas de tout repos.

 Quatrième de couverture

Une partie d’un précédent ouvrage traitait ce sujet, il a été repensé en roman historique.
Josif von Sachsen arrive en Transylvanie en provenance de Saxe pour une mission bien particulière. Ce récit raconte son
vécu puis celui de sa lignée – sa descendance – qui, au fil des événements, va les conduire jusque dans les Cévennes. Durant toute cette chronique, si les personnages de cette famille sont fictifs, la trame historique est exacte.
J’ai choisi le patronyme von Sachsen1, car un de mes ancêtres de Saxe le portait, il s’agit de :« Henri Ier von Sachsen, duc de Saxe, roi de Germanie, dit l’Oiseleur ». Cet ancêtre n’est en rien impliqué dans cette histoire, seule sa région d’origine – duché de Saxe – justifie ce choix.

Info ! Les formats Epub et Kindle ne sont pas disponibles actuellement.

  Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de Roger GAU

J’ai une formation d’ingénieur de l’École Centrale de Paris. Passionné par l’Histoire avec un H majuscule, je suis passé à l’écriture à ma retraite. J’ai publié deux livres papiers, le premier avec un éditeur (750 exemplaires), le deuxième en compte d’auteur (350 exemplaires). Après cela, j’ai publié uniquement sur Internet. J’ai une trentaine de manuscrits à publier.

 Dernières parutions de l'auteur

Pour un nouveau contrat social

En 1762, Jean-Jacques Rousseau écrivait « Du contrat social ». Deux cents cinquante ans après, la situation politique et sociale impose un nouveau contrat social.

2015

Guillaume le Conquérant

Guillaume le Conquérant est le fils de Robert le Magnifique et d’Arlette de Falaise. Il est l’arrière-arrière-petit-fils du chef viking Rollon. À la mort de son père, il devient duc de Normandie à huit ans. Après une période de forte instabilité, il parvient à (...)

2020

L’histoire authentique de nos ancêtres GAU - 2ème partie

Cette deuxième partie raconte la vie de nos grands-parents et de leurs enfants jusqu’à ce qu’ils quittent le nid familial. Dans une ferme, en région montagneuse, c’est à dire où le relief et le climat sont très défavorables, nos grands-parents vont élever huit (...)

2014

Un message, un commentaire ?

1 commentaire

  • 2 mai 2018, par Jean-Michel

    Une nouvelle version nous a été proposée par Roger GAU.
    Elle est disponible dès maintenant en version PDF, mais aussi en version Epub et version Kindle.
    Bonne lecture à tous.
    Jean-Michel

 Dans le même rayon : Littérature

SOMBRES CRÉTINS (essai critique sur les relations sociales)

" Les relations sociales constituent une perversion des relations humaines. Tout ce qui de gré ou de force vous est imposé dans votre environnement et institué par le pouvoir ne vise qu’un seul et unique objectif : votre (...)

Méléna

Méléna n’est plus là pour vous dire son récit. Depuis longtemps sa voix s’est perdue dans l’oubli. Le vent l’a recherchée dans les bois frémissants, sur les dunes fuyantes et les monts réticents. Nulle part il n’a trouvé l’empreinte de ses (...)

Réflexions oisives sur le monde

Il arrive souvent que l’on se trompe sur les individus. Les gens sont rarement conformes à l’idée que l’on se fait d’eux car derrière l’apparence, il y a toujours le moi indéfinissable.