Je peux pas aimer un homme (2019)

GILBERT GIUSTI LELANCHON (Auteur)

Nombre de pages :37

6 votes

Notre vidéo pour lire facilement sur Ipad

Thème : Histoires courtes

( Version du 2 mars 2019 )

 Le mot de GILBERT GIUSTI LELANCHON pour Je peux pas aimer un homme

Je peux pas aimer un homme

Sasha et Ilyan s’aiment, Ilyan s’est déclaré, mais Sasha ne peut pas aimer un homme, alors il l’a rejeté, prétextant ne pas avoir de sentiments. Pourquoi Sasha ne peut-il pas aimer Ilyan ?

Quatrième de couverture :

Sasha attendait patiemment son tour, faisant la queue de la vie scolaire pour aller faire tamponner son mot d’absence. Il avait son carnet en main et souriait, il était content de revenir enfin en cours après trois jours alité par une gastro. Il pensait être le seul à aimer l’école, car dès qu’il disait que les cours lui manquaient, on le prenait pour un fou.
Le jeune lycéen sentit, soudainement, des bras l’enlacer par derrière et un corps se coller dans son dos. Sans même se retourner, il savait déjà qui était l’espèce de sangsue derrière lui. Il soupira, exaspéré. 
— Ilyan, bouge de là. 
— Toi aussi, tu m’as manqué, susurra son ami près de son oreille.

 Analyse du sens avec l'assistant personnel à la rédaction Cordial

D'une façon plus précise, l'analyse des thèmes généraux de ce texte indique une prédominance des thèmes suivants : «image de soi», «ordre», «quantité», «âges de la vie», «connaissance, vérité», «existence», «date et chronologie» et «intelligence et mémoire». Une étude lexicologique et sémantique de l'ensemble des phrases indique que les mots forts du texte sont «cours», «meilleur ami», «ca», «deux», «savoir», «peiné», «paniquer», «faire», «amoureux» et «reparler».  

 Signaler un problème avec l'ebook gratuit.


Découvrez GILBERT GIUSTI LELANCHON :

La France  est à l'honneur avec l'auteur francophone GILBERT GIUSTI LELANCHON
" j’ai 26 ans, je suis gay, j’aime écrire. "
  • Avis (1)

    Vos commentaires

    • Le 20 avril à 07:20, par Kristóbal En réponse à : Je peux pas aimer un homme

      Charmante nouvelle courte aux allures adolescentes, oü se mélangent ingénuité et signes de maturité. Le vocabulaire et les tournures utilisées sont parfois inhabituelles ou maladroites.
      L’édition mérite de petites corrections pour enlever des coquilles grammaticales... je suis dispo pour aider l’auteur. Merci pour cette histoire à l’éclairage contemporan.

      Répondre à ce message

REDIGER UN AVIS
modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.