Libérez vos mots, lisez sans limite ! Publiez et découvrez gratuitement

Accueil > Fantastique > Cet immeuble qui tuait

Fantastique

Cet immeuble qui tuait

Greg Hocfell (Auteur)

❤️ Ce livre est un "Coup de cœur des lecteurs"

Nombre de pages en A4 : 16

Version publiée le 29 mars 2021 - (Première publication sur Edition999 le 26 mars 2008)

Les statistiques du livre

2068 lecteurs ont feuilleté le livre

1050 lecteurs ont inclus ce livre dans leur bibliothèque.

Evaluer le livre "Cet immeuble qui tuait"

6 votes

Note Moyenne

3.67/5 sur 6 votants

Thème :
Fantastique

La quatrième de couverture

Sam geignait, le panache de sa queue basse était devenu le ramasse-poussière du parquet. Le Berger Allemand décrivait des huit devant la porte de l’entrée. Michel feignit de ne pas l’entendre et prit la télécommande de la télévision pour augmenter le son. Il était fier de ce nouvel écran LCD, moins fier cependant du match qu’il avait vu dessus, son équipe de foot favorite s’était forcée à jouer 90 minutes et se forcerait désormais à jouer en Ligue 2 dès la prochaine saison.

La première page

Se moquant bien de la défaite, Sam commençait à gratter la porte de ses puissantes pattes de devant, larges comme celles de son lointain ancêtre mangeur de petit chaperon rouge. Il jouait la saynète habituelle du soir, et Michel jouait celle de la bernique sur son BZ, dont la housse beige était couverte des poils raides du gros chien.
« Ça va, ça va », ronchonna Michel en venant glisser ses orteils entre les liens de ses sandalettes.
Sam trépignait de plus bel. Un genou à terre, Michel avait du mal à garder l’équilibre avec son chien qui le heurtait sans cesse.

  

Biographie de Greg Hocfell

Ambassadeur Edition999

Il s’appelle Greg Hocfell, il est né en 1975, à Fontainebleau, en France, peu importe sa carte d’identité à vrai dire, seule compte l’histoire que vous allez découvrir une fois la page de garde tournée. L’ombres, Attention aux morts, Glyptic,... que lirez-vous ? Peut-être le premier chapitre, à...

Lire son interview

Autres(s) livre(s) de Greg Hocfell

Tsar

Tsar

Un empire. Une femme. Un amant. Un mendiant. Un songe...

2017

La nue merveilleuse

La nue merveilleuse

Dans cette maison où Héloïse vit avec ses parents, quelques unes des pierres, dans les murs, deviennent incandescentes telles des braises ardentes ; le maléfice semble se poursuivre à l’extérieur, le long des trottoirs, sur d’autres murs, sur d’autres (…)

2011

L'enfer sous la peau

L’enfer sous la peau

Je ferme les yeux sitôt que ma femme éteint la lumière mais la ruse ne prend pas, mon cerveau ne tombe pas, ne tombe plus dans le piège délicieux de ce que l’on nomme le sommeil. Aussi, quand il sonne trois heures (la troisième de la nuit, ne vous (…)

Nouvelle version 2011

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

4 discussions

  • 20 août 2009, par victor Luarca

    Je l’aime beaucoup. Il me fait penser, à propos de ces personnes, qui possèdent des chiens, et parfois, ils sont stupides ou mortel comme Michel fait. Merci de votre histoire, merci à Jean-Michel, qui a créé ce site. victor Luarca

  • 26 novembre 2008, par Jean-Michel

    Histoire plus longue que d’habitude pour les histoires de cette rubrique. Et c’est bête que le titre en dide déjà beaucoup.
    Autrement j’aime l’histoire qui aurait pu faire un roman.

  • 23 avril 2008, par David

    Je trouve certaines phrases trop "longues", mais dans l’ensemble ça donne un style, ça sonne "différent". L’atmosphère est assez "étouffante" (la nuit, deux "personnages", le chien dans les murs, etc .. ) et l’intrusion du clochard permet un peu une "pause". Rien à redire sur l’intrigue en elle-même.
    J’espère que d’autre nouvelles feront suite.

  • 5 avril 2008, par Eliane

    J’aime beaucoup ! les frissons sont garantis !!

Que lire après
Cet immeuble qui tuait

L'Ange de pierre

L’Ange de pierre

Par une lourde chaleur d’été, David, employé modèle dans une importante fiduciaire de la ville, terminait de classer les documents destinés aux archives. Le ventilateur, bruyant, brassait désespérément l’air chaud à travers ses pales mais ne parvenait pas (…)

Auto-stop

Auto-stop

Lorsque François vit cette affiche, son sang ne fit qu’un tour. Il réalisa qu’au lieu de se la couler douce à Kerlerquy, il allait assister au meilleur festival rock de Bretagne. C’était un grand fan de rock and roll depuis toujours, alors les autres (…)

La porte bleue au fond du couloir, à gauche....

La porte bleue au fond du couloir, à gauche....

Ce roman est un mélange sucré-salé mêlant divers personnages qui se croisent et se retrouvent. Volontairement drôle et sensible,la prétention de ce petit ouvrage est de montrer la fragilité humaine et peut être de savoir l’apprécier...et se retrouver aussi (…)