Edition999
La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Accueil > Fantastique > Amertume

Amertume

Manon Rmbx (Auteur)

Nombre de pages en A4 : 14

Les statistiques du livre


628 Lectures
2 Lectures / 31 jours


3.6 /5 sur 5 votants

2482 visites

Evaluer le livre


Thème : Fantastique

Version publiée le 27 février 2014

 La quatrième de couverture

C’est une histoire fictive que j’ai écris, à la base, pour mon cours de français. Comme mon professeur l’a fort apprécié, j’ai décidé de le partager avec vous. C’est le récit d’une adolescente qui se nomme Ashley. Elle rencontre un garçon, Jared. Elle le perturbe tellement...

 La première page

Il m’attrapa par les poignets et me plaqua violemment contre le mur. Je ne me débattais même pas, on aurait presque pu croire que j’aimais ça. Il me lécha la mâchoire en descendant ensuite vers mon cou. Je frissonnais, non pas de plaisir mais de dégoût. Il attrapa ensuite mon jean et le fit glisser le long de mes jambes avec hâte. Je fermais les yeux en priant pour qu’il ne me fasse rien. Pas encore, je vous en prie.

 Pour aller plus loin

( A venir prochainement )

  Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de Manon Rmbx

Décrivez-vous en quelques mots : Jeune adolescente de 15ans vivant sur Bruxelles.

 Autres(s) parution(s) de l'auteur

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

 Dans le même rayon : Fantastique

Le prix du sang

Je fermai les yeux et l’ombre disparût. Les gouttes suaient de mon front comme des perles d’eau d’une stalactite. J’avais réussi à m’habituer à sa présence. En effet, elle m’était déjà apparût pas mal de fois et j’avais compris qu’elle ne me ferait pas de mal. Je ne (...)

Comment créer du temps en rab ?

Au court de nos échanges de mails entre l’un de mes amis écrivain et moi-même, il arriva un jour que celui-ci me pose la question de savoir si je n’avais pas le secret de fabrication d’une machine à créer du temps en plus. « Juste un peu, quelques heures (...)

Le dernier chant de Cindy

Extrait : "Cindy méconnaissait la passion du cœur comme elle ignorait les autres émotions. Elle riait parce qu’elle le devait, pleurait si le contexte l’exigeait, compatissait envers la veuve et l’orphelin selon la coutume établie, s’effrayait avec ses voisines (...)

Fatalité

Au bout de la piste, le Boeing 747 s’apprêtait à décoller. Debout derrière le grillage qui délimitait le pourtour de l’aéroport, il frotta ses mains gelées l’une contre l’autre afin de les réchauffer. En ce début de matinée, le temps était plutôt gris et triste. La (...)