La plateforme gratuite de diffusion littéraire

BARNABE

Jamanda (Auteur)

Nombre de pages en A4 : 39

Version publiée le 4 juin 2019

Les statistiques du livre

8029 lecteurs ont feuilleté le livre

5318 lecteurs ont inclus ce livre dans leur bibliothèque.

Note Moyenne : 4.6/5 sur 40 votants

Evaluer le livre


Thème : Littérature Erotique (Interdit aux moins de 18 ans)

Version publiée le 4 juin 2019

🖋️ La quatrième de couverture

Quand on a la chance de croiser quelqu’un qui aime le sexe pour le sexe.


AVERTISSEMENT : des scènes ou des propos peuvent heurter la sensibilité des lecteurs

🗏 La première page

Je ferme la porte du pavillon et vais chercher mes voisins. Je dois accompagner mes amis jusqu’à l’aéroport pour leur retour. Leur fille a eu un problème et ils doivent rentrer s’occuper des petits enfants. Nous quittons la résidence où je vis dix mois par an. Depuis que je suis veuf, j’ai vendu toutes mes activités à Paris pour conserver un minuscule appartement que je visite uniquement pour les fêtes. Le reste de l’année, j’habite dans cette résidence en Espagne où je profite du soleil que j’adore. Quand j’avais acheté cet appartement, nous étions quatre avec mon beau-frère et sa femme. Puis la mienne est morte, alors j’ai décidé de m’installer ici. L’année d’après un accident de voiture m’a privé de mes deux associés et je me suis retrouvé tout seul pour ce logement luxueux de huit chambres. Pourtant il est agréable. La terrasse donne sur la piscine de la résidence et un service de restauration complète les offres de la communauté. Tous les étés, j’invite des amis et en général j’ai du monde de mai/juin à octobre quand le temps le permet. J’ai essayé de louer la partie correspondante à celle qu’avait mon beau-frère, mais même si elle a une entrée séparée du reste j’avais du mal à accepter la présence de gens étrangers. Alors j’ai arrêté et je ne m’en trouve pas plus mal.

  
⚠️ Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de Jamanda

🎓 Ambassadeur Edition999

Auteur prolifique sur les romans historiques je me lance dans un nouveau genre.

🎙️ Lire son interview

📖 Autres(s) parution(s) de l'auteur

Pourquoi vous me regardez-vous comme ça ?

Pourquoi vous me regardez-vous comme ça ?

Une réflexion sur l’amour et les relations

2021

Ha...tu crois ?

Ha...tu crois ?

Les confidences entre amies

2020

ANGEL'S FACE

ANGEL’S FACE

Quand l’innocence change de face.

2020

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

3 discussions

  • 14 septembre 2019, par samia mbodong

    Une belle histoire très mignonne, les scènes sont torrides et agréables.
    Babar à l’air d’assurer et Clé donne envie.
    Bravo et merci à vous pour ce moment.
    A+

  • 14 septembre 2019, par samia mbodong

    Une belle histoire très mignonne, les scènes sont torrides et agréables.
    Babar à l’air d’assurer et Clé donne envie.
    Bravo et merci à vous pour ce moment.
    A+

  • 14 septembre 2019, par samia mbodong

    Une belle histoire très mignonne, les scènes sont torrides
    Babar assure et clé donne envie
    Bravo et merci pour ce moment.

 Dans le même rayon : Littérature Erotique

Sucer n’est pas tromper (Les chandeliers)

Après son divorce, Véra, trente ans, un enfant, se mua en une authentique « jambes en l’air ». Sûre de son effet sur les hommes, elle se fit facile et avide d’orgasmes. Peut-être pour étouffer sa détresse… Jusqu’au jour où elle rencontra Adrien. Ah Adrien !

J’ r’tire tout vite fait

Le bon Docteur Anchetain retourne au Musée Maillol, compléter sa recherche scientifique par une seconde visite nue. Problème : les femmes retirent leurs culottes plus vite que leur ombre ! Il se console avec un téton de résine peinte, grossi dix fois. (...)

Permanence de nuit

L’OPJ Ceccaldi, jeune policier dans une petite ville assure la permanence quand on l’appelle pour une mort qu’il juge suspecte. Son enquête préliminaire lui fait découvrir des facettes cachées de sa ville et de ses collègues.