Nombre de pages : 195

138 vues

Thème : Science Fiction

Le mot de Chris Nieves pour Arragoa tome 3 : la vendetta d’une Amazone

Arragoa tome 3 : la vendetta d’une Amazone

Suite de la saga d’Arragoa : Après une brève accalmie, la ceinture de Kuiper est à un tournant de son histoire. L’armée créée par Horkos débarque pour conquérir Eris, tandis que Tiago a infiltré l’organisation pour mieux la comprendre. Haïp découvre sa filiation et les secrets qui l’entourent tombent les uns après les autres. Horkos déchaîne sa vengeance. Sur Terre, la campagne pour l’élection du futur président du Conseil ouvre la voie à tous les coups bas, mais Belhène trouve une parade diplomatique pour aider la présidence d’Amalie. La guerre sur Eris éclate, et éclabousse autant les exilés que les habitants de la Terre.

Quatrième de couverture :

Année 2130, sur Eris
Dans le quartier russe de Bratva, la descente des autorités espagnoles six mois plus tôt sur Storkyrkan faisait encore grand bruit. D’une part, à cause du « suicide » retentissant de celui qui en avait été l’instigateur, le général Milo Reyes, mais surtout parce qu’elle avait bousculé toutes les habitudes. Habitants spectateurs, acheteurs et vendeurs virent tout le marché clandestin se repositionner vers les cubes du sud d’Eris. Mais cette descente déséquilibra aussi un jeu de pouvoir fragile. La disparition du patron présumé du clan russe, Ozkar Kozlov, ouvrit la voie à une véritable guerre de succession… « La guerre invisible ». La force italienne, l’Arma dei Carabinieri, assista impuissante à un déluge de règlement de comptes. Une véritable omerta des habitants entoura cet épisode noir de l’histoire de la ceinture de Kuiper. Le clan russe était devenu le principal employeur de beaucoup de colons abandonnés à leur sort. Alors quand des autorités représentant le pouvoir central se mettaient à réclamer des explications sur des meurtres ou des trafics, ils se heurtèrent, à chaque fois, à un véritable mur de silence.

Code ISBN : 978-2-9553700-2-5  

Découvrez Chris Nieves :

Je m’en allais, les poings dans mes poches crevées ; Mon paletot aussi devenait idéal ; J’allais sous le ciel, Muse ! et j’étais ton féal ; Oh ! là là ! que d’amours splendides j’ai rêvées ! Mon unique culotte avait un large trou. - Petit-Poucet rêveur, j’égrenais dans ma course Des rimes. Mon auberge était...
 Une question, une réclamation, une suggestion ?
  • AVIS (0)

REDIGER UN AVIS
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message




  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

En relation avec Arragoa tome 3 : la vendetta d’une Amazone