Rencontre

Bartleby (Auteur)

Publié le 1er juin 2012

 sur une moyenne de 7 votes

Thème : Policier et suspense

 Le mot de Bartleby pour Rencontre

Rencontre

Le monde est dingue, le monde crève. Sous nos propres yeux il se perd.
Jamais on ne voudrait le voir s’écrouler, bien que nous fassions tout pour qu’il
en soit ainsi. Ainsi. Ainsi.
Ainsi soit-il, vis ta belle vie. Vous croyez tout savoir, vous pensez pouvoir
tout faire. Aider le monde à s’en remettre. S’en remettre de quoi en fait. De
vous ? De nous ? De l’homme ou des Dieux ? Jamais nous ne regardons en
arrière, marcher tout droit, perdre son temps. Faire quelques pas vers le reste de
vie qui nous est imparti. Quelques pas de plus, un saut en avant. Les guerres qui
continuent et la foi qui agonise.

Quatrième de couverture :

en cours de rédaction

 Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Découvrez Bartleby :

La France est à l'honneur avec l'auteur francophone Bartleby

 Lire son interview avec Edition999

  • Avis (10)

    Vos commentaires

    • Le 16 janvier 2013 à 12:59, par anonymous ;-) En réponse à : Rencontre

      Le point positif avec ces avis négatifs, anonymes et sans contenu, c’est qu’on va lire la nouvelle pour voir s’il est justifié d’écrire qu’elle est "à vomir, écœurante, immonde..."
      Je l’ai lue, je ne suis pas une habituée du genre, mais je rien trouvé de choquant.
      La fin érotico-sanglante ? je crois avoir lu pire, les scènes de barbaries sont choses courantes dans la littérature fantastique, policière et autre. Quand ce sont de grands noms qui écrivent ce genre de texte, nos deux anonymes sont peut-être moins choqués.
      Sinon j’ai bien aimé la façon de passer d’un personnage à l’autre, j’ai trouvé le texte bien écrit, quelques fautes c’est tout.
      Mais maintenant, il faut nous expliquer qui elle est...cette harpie.
      Et pour ceux qui n’aiment pas le sexe et le sang, il y a Martine à la ferme.

      • Le 27 décembre 2017 à 11:09, par Claude Lemain En réponse à : Rencontre

        Je suis très surpris par le déchaînement de critiques violentes soulevé par cette courte nouvelle qui est loin d’être mauvaise. J’aime bien l’alternance des remarques silencieuses suggérées aux deux personnages par l’approche lente de l’autre. La fin n’est pas celle que l’on attendait. Les actes de sauvagerie décrits, les quelques vulgarités d’expression non rien de très choquant de nos jours.

      Répondre à ce message

    • Le 14 janvier 2013 à 19:50, par Bartleby En réponse à : Rencontre

      Bon je vais être clair,
      j’ai pris le temps de répondre à la critique de cette nouvelle parce que je ne pouvais pas laisser quelqu’un me dire qu’il l’avait trouvée immonde... Je n’ai effectivement pas écrite cette histoire en imaginant qu’elle allait plaire à toutes les personnes qui la liraient, je n’ai jamais souhaité être aimé par tous, ce serait navrant.
      Cela étant dit, une critique se doit d’être constructive, elle n’est pas destinée à être blessante, cassante. Se contenter de la trouver immonde, de dire "je n’aime pas ce genre de choses" sans aller plus avant est effectivement blessant. Je n’ai pas voulu donner plus de crédit à cette critique mais je ne pouvais pas la laisser sans réponse.
      Maintenant, quand cette personne se permet ensuite de me dire qu’elle "hait" ma nouvelle, que mon récit est "à vomir", que vous le trouvez "écoeurant", je me donne le droit de ne pas garder mon calme... J’ai fait le corollaire entre le site stephenking999 et ce site pour étayer mon propos, pour justifier le côté érotico-fantastique de ma nouvelle. Et la seule réponse que j’obtiens c’est : "je me moque éperdument de Stephen King". Soyons sérieux ! Si vous vous foutez de King, lisez -donc "Les Onze mille verges" d’Apollinaire, "Justine" de Sade...
      Mon récit est à ranger dans ce que l’on appelle vulgairement la "Bit-Lit", même si je n’aime pas le terme. Je me réserve le droit d’écrire ce que je souhaite, et de le proposer ensuite. Si ça ne vous convient pas, je m’en contrefout ! Alors si vous avez eu l’impression de perdre du temps en me lisant, n’en perdez pas plus en essayant de détruire mon travail ! (Oui, écrire demande du travail, mon texte n’a été écrit qu’en deux heures mais j’ai pris le temps de le retravailler avant de le proposer)
      Pour couronner le tout, un "visiteur anonyme" (comme c’est facile de juger sans avoir le courage de donner son nom !) donne raison à cet autre anonyme, juge les descriptions "ennuyeuses", et se permet même de me donner des leçons !
      "Travaillez encore votre écriture." Avez-vous lu l’intégralité de mes textes présents sur ce site ? Ecrivez-vous vous-même ? Je trouve cela un peu facile de dénigrer mon écriture ainsi. Laissez-moi juger de la votre.
      Peut-être aurait-il fallu que je raconte une banale histoire d’amour, chiante et dégoulinant de bonnes intentions. Peut-être faudrait-il que je fasse des concessions... Malheureusement, pour moi "concession" signifie "céder aux cons".
      Pour conclure, si vous n’avez pas aimé ma nouvelle je vous remercie de me l’avoir signifié, mais arrêtez de vous acharner sur ce texte. Si je vous comprends bien, c’est une honte de l’avoir écrite... Eh bien je n’ai honte d’aucune des phrases de ma nouvelle, je l’aime pour ce qu’elle est : un texte parmi les autres.
      Si vous me répondez merci de signer votre réponse, une simple question de respect, envers moi et envers vous.
      Bartleby.

      Répondre à ce message

    • Le 14 janvier 2013 à 13:11, par un visiteur anonyme En réponse à : Rencontre

      Complètement d’accord avec le message anonyme.Des descriptions ennuyeuses, une trame écoeurante et une fin.....
      sans commentaire.
      Travaillez encore votre écriture,bartleby !

      Répondre à ce message

    • Le 14 janvier 2013 à 13:07 En réponse à : Rencontre

      Je ne vais pas répondre à votre sarcasme sans interêt et je me moque éperdumment de Stephen King.
      Je hais votre nouvelle,je vais vous expliquer pourquoi pour vous éviter une dépression.
      Je la trouve écoeurante,c’était votre but.Allier de l’érotisme avec du sang,ça me donne envie de vomir.Il y a d’autres moyens de mettre de la chute dans une nouvelle.Prenez ce commentaire comme vous voulez, je m’en moque.
      Après chacun son avis,n’est-ce pas.Le mien, c’est que j’ai perdu mon temps avec un récit à vomir.

      Répondre à ce message

    • Le 12 janvier 2013 à 15:52, par Bartleby En réponse à : Rencontre

      Merci, merci beaucoup.
      J’ai d’abord été déçu par votre message et puis je me suis dit que c’était une bonne chose. Je n’écris pas pour plaire à tout le monde, je n’écris pas pour rendre les gens heureux, pour faire plaisir, pour être aimé... J’écris avant tout pour moi, parce que ça me plaît, c’est un hobby passionnant. Je suis ravi d’avoir créé un choc de votre côté avec cette nouvelle, c’est le but. L’écriture doit faire réagir, c’est une de mes préoccupations premières.
      Dois-je vous rappeler d’ailleurs, sans méchanceté de ma part ni sarcasme, que le site édition999 est le petit frère du site stephenking999 ? Un site superbe dédié au roi de la littérature horrifique. Je suis bien en-deçà du maître mais il a écrit des chapitres bien plus horribles que mon humble nouvelle.
      Si vous avez trouvé "Rencontre" immonde, je vous conseille la lecture de "Coldheart Canyon" de Clive Barker, le futur de l’horreur selon Stephen King lui-même. Vous allez adorer... (Bon là d’accord, c’était du sarcasme)
      Bien à vous et encore merci pour votre critique,
      Bartleby.

      Répondre à ce message

    • Le 11 janvier 2013 à 16:27 En réponse à : Rencontre

      Je n’aime pas ce genre de choses.Tout simplement immonde !

      Répondre à ce message

    • Le 8 juin 2012 à 12:24, par Bartleby En réponse à : Rencontre

      Merci pour cette réponse,
      Pour faire court, j’ai écrit cette nouvelle en deux heures, sans recherches, juste avec l’envie d’écrire. J’ai imaginé cet homme sans nom qui part à la rencontre d’une femme sans nom, avec dans la tête l’image de ce belvédère éclairé de néons sales.
      A mesure que j’écrivais ce texte, je me suis fait plaisir en tentant d’atteindre le niveau de Clive Barker, avec du sexe bien sur... et du sang.
      Je suis content d’avoir vu dans votre commentaire la référence à Danse Macabre, qui est mon recueil préféré, surtout l’histoire du croquemitaine qui me fait frémir à chaque fois.
      Je vais réfléchir à une suite, peut-être une préquelle pour cette histoire, mais je vous avoue que je ne sais par quoi commencer, ce texte était vraiment une pure boutade, écrit sans canevas pour le plaisir du style...
      Merci en tout cas pour ce commentaire, je désespérais de voir mon texte sans au moins un avis...

      Répondre à ce message

    • Le 7 juin 2012 à 12:39, par Jean-Michel En réponse à : Rencontre

      Bonjour.
      Je comprend la difficulté à donner son avis sur votre histoire.
      Elle est très bien faite, les tableaux s’enchainent facilement et les descriptions en quelques pages nous mettent parfaitement dans l’ambiance.
      La fin est inattendue et c’est parfait pour une nouvelle.
      Pourtant, le reproche vient de la qualité. C’est à dire qu’il y a trop de détails dans cette histoire qui auraient mérité d’être développés.
      A quelle époque nous sommes, science fiction ? qui sont les personnages, un peu de passé aurait permis de mieux les cerner, l’addition de deux personnages complexes est peut-être de trop ?
      Cela me fait penser à une histoire de Stephen King, dans Danse Macabre, "une mauvaise grippe" qui était devenu quelques plus tard le Fléau.
      N’est-ce pas que cette histoire n’est pas une amorce à un roman d’anticipation ?
      A vous de répondre. J’ai mis 4 étoiles.
      Bravo.

      Répondre à ce message

    • Le 6 juin 2012 à 23:48, par Bartleby En réponse à : Rencontre

      Personne pour donner son avis ? Sniff !

      Répondre à ce message

REDIGER UN AVIS
modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.