Mademoiselle chocolat (2018)

Samia Mbodong (Auteur)

Nombre de pages : 540

Avis (0)

34 votes

Notre vidéo pour lire facilement sur Ipad

Thème : Littérature Erotique (-18)

Avertissement : des scènes ou des propos peuvent heurter la sensibilité des lecteurs

 Le mot de Samia Mbodong pour Mademoiselle chocolat

Mademoiselle chocolat

Le titre Mademoiselle chocolat doit faire penser à un livre pour enfant. Il s’agit en réalité d’une histoire de fiction se passant dans un futur que je sens venir, et que personne ne semble vouloir regarder ici en Europe. Il s’agit plus d’une tragédie humaine, vue sous le regard naïf d’une jeune africaine que j’ai été dans le passé. Erotisme, voire sexualité, politique, intrigue, meurtres, humour noir, un ouvrage très incorrect sur de nombreux plans, mais fidèle à une prochaine réalité. Un ouvrage à ne pas mettre entre toutes les mains, juste pour ceux qui aiment ouvrir les yeux.

Quatrième de couverture :

Année 1572 (2151 de l’ancien calendrier), aéroport nord.
Rachida et Ahmed attendaient l’heure de l’embarquement sous l’immense verrière de l’aéroport. Ils partaient pour le Maroc, la terre de leurs parents et aïeux. Rachida la quarantaine, fine et élégante, était flanquée de trois marmots dont un en bas âge qui braillait depuis quelques minutes. L’aînée sagement assise lisait sur un communicateur à grand écran, pendant que son cadet jouait bruyamment à la guerre entre les sièges. Ahmed, la quarantaine finissante, était vautré, à demi somnolent, son communicateur encore ouvert sur les nouvelles sportives posé sur son embonpoint. C’était une famille de la bourgeoisie populaire comme les aimait le gouvernement.

 Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Découvrez Samia Mbodong :

Le Gabon  est à l'honneur avec l'auteur francophone Samia Mbodong

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message



  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.