Libérez vos mots, lisez sans limite ! Publiez et découvrez gratuitement

Accueil > Littérature > Les Portes de l’Enfer, le Goulet du Diable

Les Portes de l'Enfer, le Goulet du Diable

Les Portes de l’Enfer, le Goulet du Diable

Maurice Pileti (Auteur)

Nombre de pages en A4 : 8

Version publiée le 1er octobre 2022

Les statistiques du livre

567 lecteurs ont feuilleté le livre

81 lecteurs ont inclus ce livre dans leur bibliothèque.

Note Moyenne : 5/5 sur 4 votants

Evaluer le livre


Thème : Littérature

ISBN :   

La quatrième de couverture

Mr le baron Ansbert de Mortefeu règne en maître sur ce coin perdu.
Ici tout est horrible, tout est froid, tout est humide.
Pas de soleil, pas de ciel bleu, tout est gris.
Des cris venus de nul part et des bêtes de mauvais augure.
S’il existe quelque part sur terre une annexe de l’enfer c’est assurément ici qu’elle se trouve.
En ces lieux, le seigneur de petite noblesse excelle avec zèle dans la bassesse et la perversité.
L’homme est laid de corps et d’esprit et s’autorise tous les excès. Tout être vivant sous sa coupe doit se plier à ses caprices et exigences. La loi est la sienne et il a ses sbires pour la faire appliquer.
Depuis fort longtemps cet ignoble individu se permet les pires exactions et rien ne semble pouvoir mettre un terme à ses pratiques monstrueuses.
Sauf qu’un jour il va commettre ce qu’il ne fallait pas...
La vengeance sera terrible...

La première page

Un paysage boisé de moyenne montagne, une région réputée peu clémente avec des hivers terribles, enneigée plusieurs mois, et des étés pas toujours très bons avec de nombreux orages, la grêle et des vents violents.
Terre inhospitalière s’il en est, c’est toujours avec appréhension qu’elle est traversée par ceux qui la connaissent et avec effroi par ceux qui s’y aventurent par mégarde.
C’est le pays du diable, le vent vous parle, la bise vous chuchote des choses et la burle vous menace.
Paradoxalement, la vision au loin de la lanterne de l’unique auberge du village n’est pas très rassurante. Qui peut bien séjourner en de tels lieux ? Manger et dormir ici, comment est-ce possible ?
Personne n’en parle histoire de conjurer le mauvais sort et pourtant, à moins d’être sourds, tout le monde n’entend que cela. C’est à vous glacer le sang, même de jour, aux premières lueurs d’un soleil encourageant et protecteur on ne peut s’habituer aux gueulements sinistres. Ces cris proviennent du ventre de la terre, cela roule sur les versants, cela vous envahit, vous enveloppe et vous oppresse. Ils sont partout, ils rôdent, ils vous cherchent et s’ils vous trouvent…
Les loups sont les chiens du diable et nul besoin de chercher de l’aide auprès du bon dieu car celui là on se demande bien s’il est si puissant que cela. En effet la légende raconte qu’ici un curé s’est fait bouffer tout entier. On a seulement retrouvé un petit morceau de sa soutane ainsi qu’une petite croix en argent encore attachée à sa chaîne brisée.
Il faut se signer avant d’emprunter le goulet et plutôt mille fois qu’une. Les femmes ne s’y aventurent pas sans être accompagnées de solides bras armés. Les jeunes filles sont prévenues, « là-bas c’est le territoire de la perdition ! »
Venir au monde ici et vivre ici est une punition divine, celles et ceux qui ont été désignés doivent expier des fautes inavouables certainement commises par de lointains aïeux. Tous ces bannis doivent être gardés avec la plus grande sévérité c’est pourquoi le seigneur et maître des lieux est un baron à la hauteur de la tâche.

  

Biographie de Maurice Pileti

Ambassadeur Edition999

Lire son interview

Autres(s) parution(s) de l'auteur

Ils vont voir ce qu'ils vont voir...

Ils vont voir ce qu’ils vont voir...

Un groupe d’amis d’enfance du quartier de Saint-Etienne-Bellevue appartenant à tous les milieux sociaux professionnels, des professions libérales, des fonctionnaires, des commerçants, des artisans et ouvriers. Quelles que soient leurs situations (…)

2023

La roue tourne

La roue tourne

Germaine est veuve depuis cinq ans et s’est accrochée à sa maison le plus longtemps possible. Elle a résisté de toutes ses forces mais cela n’était plus guère possible avec ses hanches qui lui faisaient souffrir le martyre, c’était la croix et la bannière (…)

2022

La belle anglaise du père Joseph

La belle anglaise du père Joseph

Août 2000. Une zone pavillonnaire stéphanoise. La journée promet d’être magnifique. La météo est au beau fixe, il va faire chaud.

2021

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

Dans le même rayon : Littérature

L'AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL DE LA VIE

L’AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL DE LA VIE

Dans L’AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL (L’A.O) DE LA VIE, je mets en contraste deux Vies, deux conceptions de l’Argent et de l’Orgueil. Le dernier étant un mal qui épie tous les humains, et non les humanoïdes.

Alger, mon amour

Alger, mon amour

histoires d’amour et d’amitié pendant la guerre d’Algérie aux années 1980

L'histoire inconnue de la Russie à travers ses manifestations populaires

L’histoire inconnue de la Russie à travers ses manifestations populaires

Ce livre qui est, en premier lieu, une étude ethnographique des manifestations populaires russes, révèle qu’elles font partie de la culture indo-européenne. Après avoir noté de multiples parallèles entre les traditions populaires russes, celles des (…)