Libérez vos mots, lisez sans limite ! Publiez et découvrez gratuitement

Accueil > Littérature > Le journal presque intime N°7. La connerie humaine n’a pas de nationalité (…)

Littérature

Le journal presque intime N°7. La connerie humaine n’a pas de nationalité (Petites études ethnographiques)

L. Fayer Tyaglova Shulga (Auteur)

Nombre de pages en A4 : 39

Version publiée le 4 décembre 2022

Les statistiques du livre

236 lecteurs ont feuilleté le livre

87 lecteurs ont inclus ce livre dans leur bibliothèque.

Evaluer le livre "Le journal presque intime N°7. La connerie humaine n’a pas de nationalité (Petites études ethnographiques)"

27 votes

Note Moyenne

4.85/5 sur 27 votants

Thème :
Littérature

ISBN : 978-2-9560273-9-3  

La quatrième de couverture

C’est la suite je mon journal que j’ai commencé il y a 4 ans. L’idée de cette partie est née depuis un petit moment (depuis 2018). J’ai pris le temps d’étudier le problème. J’ai décidé de ne pas préciser le nom de la ville, car les événements qui suivent pourraient se passer dans une petite ville touristique de Corse, ou chez les Basques, ou encore ailleurs… Il suffit que les gens glissent du respect d’autrui et de la civilité vers le nationalisme extrême et le dénigrement des autres. Comme je le dis dans le titre « la connerie » n’a pas de nationalité. Je suis tout de même obligée de préciser que l’action se passe dans la partie française de la Catalogne.

La première page

Ce jour-là, j’ai trouvé dans ma boite à lettre la réponse de mon ex. médecin traitant le Dr. A. (avec lequel j’étais en désaccord) qui me proposait, je le cite : « de changer de région de villégiature » ?! Les lecteurs qui ont lu mes journaux précédents connaissent ce personnage, pour ceux qui ne sont pas au courant, je résume l’histoire :
Nous (mon mari et moi) sommes venus nous installer dans le département des Pyrénées orientales, tout en savourant d’avance les jours agréables et plaisants que nous comptions couler jusqu’à la fin de notre vie. La nouvelle médecin généraliste à laquelle nous nous sommes adressés, nous est d’abord apparu comme une personne sympathique. Elle nous a pris en charge le 12 septembre 2018. Au départ, je ne me suis même pas rendue compte qu’elle m’avait changé mon traitement post-cancer du sein. (ARIMIDEX contre ANASTRAROZOLE). Quatre mois plus tard, ma santé a commencé à se dégrader d’une manière spectaculaire.
J’ai essayé le signaler, mais cette nouvelle généraliste ne considérait pas cela, comme urgent, ni grave. On a dû se rendre à Paris pour consulter notre bon ancien généraliste. Il m’a fait une ordonnance pour une prise de sang et a conseillé de changer le généraliste, chose que nous avons fait en nous adressant au ce Dr. A. qui a immédiatement supprimé l’Anastrazole. Mais le mal était déjà en œuvre : 17/05/2019 j’ai eu ma première crise d’insuffisance hépatique médicamenteuse (voir le tableau du journal N°1 « Vivre avec un cancer »). Quelques semaines plus tard, j’ai commencé à consommer plus d’eau que d’habitude.

  

Biographie de L. Fayer Tyaglova Shulga

Professeur de russe en libéral ; docteur en science du langage

Autres(s) parution(s) de l'auteur

Le journal presque intime N°9

Le journal presque intime N°9 (la toute dernière confidence)

Chaque être humain est mortel. Ce corps nous est donné pour expérimenter la vie sur terre, mais le moment venu, nous devons le rendre. Je crois que mon temps est désormais compté ! Le moment est venu de faire un petit bilan.

2023

Trafic d'influence dans le milieu médical et pas seulement

Trafic d’influence dans le milieu médical et pas seulement

En regardant des séries américaines, vous êtes-vous déjà posé la question suivante : pourquoi en France on n’entend pas parler des erreurs médicales. Est-ce que notre médecine fonctionne mieux que celle d’Amérique. En lisant cette partie de mon journal (…)

2023

Ukraine, vue du dessus de la mêlée

Ukraine, vue du dessus de la mêlée

Ayant un accès à l’information plus large que celui notre TV nous propose (je maitrise le russe et l’ukrainien), je me suis aperçu que celle que nous avons est très souvent engagée et parfois mensongère. Je trouve inadmissible que les Français n’aient (…)

2022

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

Dans le même rayon :
Littérature

Je vais retrouver Nico Bouray

Je vais retrouver Nico Bouray

"Je vais retrouver Nico Bouray" raconte l’histoire d’une homme à la retraite qui plus de cinquante ans plus tard veut retrouver celui qui l’a intimidé dans un collège classique.

 Les sentiments de Célia envers Hyppolite

Les sentiments de Célia envers Hyppolite

Cela parle d’une jeune fille qui est amoureuse en secret d’un jeune homme du prénom de Hyppolite. Celui-ci ignore l’existence de Célia . Puis un jour, elle prend son courage à deux mains pour aller le voir et lui déclarer sa flamme, quand, tout à coup, (…)

Nedjma

Nedjma

Fatma et ses quatre enfants : Ismaël, Rachida, Nedjma, Soraya arrivent à l’Auberge « les âmes perdues » après avoir quitté leur maison brulée dans un incendie tragique qui a couté la vie de Nizar, le mari de Fatma. Vingt ans plus tard, Nedjma décide de (…)