Libérez vos mots, lisez sans limite ! Publiez et découvrez gratuitement

Le Bar Nu

Le Bar Nu

Ji Bocis (Auteur)

Nombre de pages en A4 : 80

Version publiée le 15 mai 2022

Les statistiques du livre

15685 lecteurs ont feuilleté le livre

10083 lecteurs ont inclus ce livre dans leur bibliothèque.

Note Moyenne : 4.81/5 sur 42 votants

Evaluer le livre


Thème : Littérature Erotique (Interdit aux moins de 18 ans)

ISBN : EPub : 978-2-9583035-0-1 - PDF : 978-2-9583035-1-8  

Version publiée le 15 mai 2022

La quatrième de couverture

Lors de leurs vacances, déjà lointaines, à Ibiza, Virginie et Jean ont découvert les joies des sorties en club. Mais, depuis leur retour, leur vie sexuelle est devenue étrangement atone. Heureusement, leurs amis sont là pour les aider !
Au Bar Nu, par exemple, on se dénude d’emblée de la tête aux pieds. Défaire son soutien-gorge et baisser son slip à l’entrée, face au comptoir du bar, fait rougir Virginie. Elle n’est sans doute pas la seule… Par la suite, comme dans n’importe quel club, toute gêne s’estompe et l’on fait l’amour en public, ou pas. Le Bar Nu n’est pas *un club comme un autre* : il se veut transgressif et bon enfant. Il n’ouvre que le dimanche après-midi.
Puis nos héros visitent bien d’autres endroits censés pimenter leur existence : clubs à la mode, suites d’hôtel pleines d’inattendus, mansarde d’étudiant…
Il faut aussi compter avec les caprices d’une inénarrable sainte-nitouche, l’emprise d’un amant vieille école, l’apparition d’un puceau et, bien entendu, les affres salutaires de Virginie…


AVERTISSEMENT : des scènes ou des propos peuvent heurter la sensibilité des lecteurs

La première page

Ce dimanche d’octobre, Paul rend visite à un couple d’amis, Jean et Virginie.
— Eh bien, ça faisait un bail qu’on ne s’était pas vus ! Depuis Ibiza ! s’exclame Jean.
— Depuis l’été précédent ! renchérit Virginie.
— Il a coulé bien de l’eau depuis… dit Paul.
— Reste donc déjeuner ! Tu aurais dû venir avec Fantine, fait Jean.
— Nous sommes séparés depuis quelques mois, répond Paul.
— Comment est-ce possible, vous formiez un si beau couple, dit Virginie.
— Fantine est tombée amoureuse… de deux hommes, elle est polyamoureuse, annonce Paul sur le ton neutre du constat.
Jean et Virginie semblent sincèrement navrés pour leur ami.
— Que cela ne nous empêche pas de passer un agréable moment ! lance Paul enthousiaste.
Ils évoquent alors avec joie leurs vacances heureuses partagées à Ibiza.
Après déjeuner, Paul, craignant de déranger, ne souhaite pas s’éterniser.
— Nous pourrions sortir promener, l’après-midi est superbe ! propose Virginie.
Jean ne dit rien. Face au silence de son mari, elle ajoute :
— Tu voudrais bien mais tu es occupé, n’est-ce pas ?
— Oui… fait Jean discrètement.
— Il a toujours une excuse pour s’enfermer ! lance-t-elle prenant Paul à témoin. Classer des papiers, régler des factures, mettre l’ordinateur à jour, que sais-je encore !
— Je vais vous laisser, fait Paul en souriant.
— Un instant ! fait Virginie. Jean, tu es sûr que tu ne veux pas sortir ? C’est maintenant que les couleurs de l’automne sont les plus belles !
Jean avale son cognac et hausse les épaules.
— C’est bon, reste à la maison ! réplique Virginie. Moi, je vais me balader en forêt. Et toi Paul, ça te dit ?
— Oui, je suis partant !
Paul et Virginie cheminent dans la futée sans mot dire. C’est plutôt un bois qu’une vraie forêt qui s’étend derrière une zone industrielle. Un endroit oublié où personne n’a l’idée de se promener. Virginie rompt le silence.

  

Biographie de Ji Bocis

Dans mes livres sans prétention, J’suis l’pornographe Du stylographe... Je raconte des histoires, fictives ou authentiques, avec une touche d’humour.

Autres(s) parution(s) de l'auteur

D'Anne-Claire en Irina

D’Anne-Claire en Irina

Deux femmes, Anne-Claire et Irina. Mariées certes, mais face à une totale liberté. Malgré elles ? L’histoire vous le dira ! La pulpeuse Anne-Claire connait d’abord quelque déboire. Son époux, Maurice, va tout faire pour *se racheter*. Il entrainera (…)

2023

AUDE ET SON ÉTOILE

AUDE ET SON ÉTOILE

Aude, 27 ans, mariée et mère de 2 enfants, a perdu sa libido. Grâce à une thérapie paratantrique… elle la retrouvera ! Quant à sa mystérieuse étoile, éteinte depuis longtemps, elle parait inaccessible. L’archiviste parviendra-t-il à la rallumer ? Et (…)

2022

Marie, sans pudeur (Histoire vraie)

Marie, sans pudeur (Histoire vraie)

Jérémie, le patron, SANS HARCELER son employée, rêve de la voir dans cet élégant sous-vêtement. Face à cette insistance, Marie décide de prendre les devants : de son propre chef, elle passe la pièce de lingerie et s’expose résolument. Il s’agit pour Marie (…)

2022

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

2 discussions

  • 8 août 2023, par Ghis

    Excellent texte ,très raffinée et excitant

    • ^ 12 août 2023, par Ji Bocis

      Bonjour Ghis,

      Merci beaucoup pour votre commentaire.
      Vous êtes le PREMIER à exprimer votre opinion depuis que je publie sur Édition999 (depuis 2 ans environ) ! Rien que pour cela, je vous remercie infiniment.

      Je n’attends ni louanges ni commentaires assassins. Donnez votre sentiment, soit ici, soit sur mon blog (https://www.jibocis.work).
      MAIS… je n’ai jamais la moindre réaction.

      Pourtant, écrire mes ouvrages (sans prétention) me demande beaucoup de TEMPS et de SOIN, donc de… TRAVAIL. Qui plus est, du TRAVAIL NON RÉMUNÉRÉ puisque la règle ici est de publier gratuitement.

      Encore une fois, je ne demande à personne de me remercier. Je reste attentif à votre sentiment ou jugement, ou à toute autre réaction.

      Le pire pour un être humain n’est pas d’être vilipendé : c’est d’être IGNORÉ.
      IGNORÉ(E), vous n’existez pas.
      Un écrivain ignoré est un écrivain mort-né.

      Quoi qu’il en soit, personne, je dis bien personne, ne m’empêchera de continuer à écrire.

      Si cela vous intéresse, cher lecteur Ghis et chers lecteurs et lectrices, un nouveau Ji Bocis devrait paraitre fin août ou début septembre, ici, sur Édition999.
      Et en même temps, un bonus (suprise, surprise) apparaitra sur mon blog auquel je vous encourage très vivement à vous abonner : https://www.jibocis.work

      Merci encore de votre commentaire à propos de "Le Bar Nu" et de "Marie, sans pudeur".
      Amicalement.

Dans le même rayon : Littérature Erotique

Les étrangers de Lisbonne

Gilbert rejoint Nara, à Lisbonne. Sa situation l’oblige à prendre soin d’elle, afin de déjouer les circonstances dans lesquelles elle vit. Dans leur cavale pour échapper aux balles qui sifflent, séparés jadis par la vie, ils se souviennent, se sauvent et (…)

La Prairie au Père Mathieu

Paul brûle d’impatience et de désir. Sonia, naturiste et libertine, pour ne pas dire perverse, ne demande qu’à l’initier aux plaisirs charnels.

Tout nu, est-ce bien érotique ?

L’héroïne de « Belle de Jour », Madame Serizy, psychologue experte en effeuillages savants, interroge le bon Docteur Alfred Anchetain sur son expérience du nudisme. Il se confie, un peu trop sans doute. Un médecin, les gens nus, il a l’habitude.