Libérez vos mots, lisez sans limite ! Publiez et découvrez gratuitement

Accueil > Littérature Erotique > D’Anne-Claire en Irina

D'Anne-Claire en Irina

D’Anne-Claire en Irina

Ji Bocis (Auteur)

Nombre de pages en A4 : 98

Version publiée le 1er octobre 2023

Les statistiques du livre

7116 lecteurs ont feuilleté le livre

4876 lecteurs ont inclus ce livre dans leur bibliothèque.

Evaluer le livre "D’Anne-Claire en Irina"

14 votes

Note Moyenne

4.43/5 sur 14 votants

Thème : Littérature Erotique (Interdit aux moins de 18 ans)

ISBN : pour PDF : 978-2-9583035-6-3 - ISBN pour Kindle : 978-2-9583035-8-7  

  

La quatrième de couverture

Deux femmes, Anne-Claire et Irina. Mariées certes, mais face à une totale liberté. Malgré elles ? L’histoire vous le dira !
La pulpeuse Anne-Claire connait d’abord quelque déboire. Son époux, Maurice, va tout faire pour *se racheter*. Il entrainera Anne-Claire en vacances dans le centre naturiste où, il y a bien des années, le couple a passé sa lune de miel. Puis, pour ses fêter les 40 ans de sa femme, Maurice lui offrira un cadeau peu commun…
Irina, 28 ans, sexy en diable, occupe un loft luxueux avec son mari, Pierrick — et un colocataire bien sympathique.
Ces deux couples d’amis se croisent régulièrement au sauna, puis s’invitent, qui à un samedi naturiste en appartement, qui à une somptueuse soirée dans son loft…
Il faut aussi compter avec l’inénarrable Anatole, inoffensif plaisancier, avec Henry Houle, peintre intimiste au talent avéré, avec Robert, rencontré au Club des Faux Fidèles, avec Roméo, spécialiste en vidéosurveillance, et avec l’énigmatique Xavier Alméras…
Vous l’aurez deviné, Anne-Claire comme Irina sont fort occupées. Quant à leurs maris…


AVERTISSEMENT : des scènes ou des propos peuvent heurter la sensibilité des lecteurs

La première page

Les voisins du dessous, les Blénat, partis en congé, ont confié à Anne-Claire Dageais l’entretien de leurs plantes. Quand elle descend cet après-midi, elle s’étonne : la porte des Blénat n’est pas verrouillée… L’aurait-elle oubliée hier ? Un fond musical lo-fi baigne l’appartement. Anne-Claire croyait la maison vide. Incitée à la prudence, elle avance à pas de loup. La porte de la chambre au fond du couloir est grand ouverte. Une femme, dont l’opulente chevelure rousse masque le profil, lit un livre. Un long t-shirt vert eau l’enveloppe jusqu’au haut de ses jambes nues confortablement déployées sur le canapé biplace. Anne-Claire reconnait immédiatement Faby Gaume, la jeune Québécoise au pair chez les Blénat. Mais… Anne-Claire la croyait partie en même temps qu’eux, rentrée à Québec son année achevée !

Un homme en short noir s’approche de Faby. Dans l’embrasure de la porte, un store en bambou à demi déroulé empêche Anne-Claire de voir plus haut que la taille de l’individu. Il retire le livre des mains de Faby et sans doute l’embrasse-t-il. Longuement, passionnément. Puis sa main s’attarde entre les jambes de la jeune femme. Il a retiré son short, il arbore son sexe érigé. Faby l’accueille dans le creux de sa main et, sans complexe, l’embouche. Elle le gâte avec une gourmande lenteur, jusqu’à ce que ses joues resserrées l’épousent parfaitement. Quand l’homme se penche… le doute qui avait assailli un instant Anne-Claire tout à coup se dissipe : l’individu n’est autre que Maurice Dageais, son mari !

Anne-Claire, prise de vertige, s’agrippe au guéridon à sa portée pour ne pas s’effondrer tandis que Faby hoquette sous la pression du jonc au fond de sa gorge. Anne-Claire, le souffle coupé, tente de hurler. En vain.
Figée sur place, elle assiste malgré elle à la scène qui s’ensuit. Maurice retire le long t-shirt vert eau, puis le slip, de son amante. Entièrement nue sur le modeste canapé de velours taupe, Faby est prête. Maurice prend ses cuisses blanches et les écarte tout en l’amenant au bord du canapé, lèvres béantes sur son bas-ventre sans poil. Il s’agenouille, la pénètre, et grimpe sur elle. Anne-Claire ne peut voir leurs visages, mais elle devine leurs bouches soudées, tant les deux corps s’accouplent avec ardeur ! Elle voit la paire de fesses velue de son mari monter et descendre sur le corps frémissant de cette fille de 21 ans.

Biographie de Ji Bocis

Dans mes livres sans prétention, J’suis l’pornographe Du stylographe... Je raconte des histoires, fictives ou authentiques, avec une touche d’humour.

Autres(s) parution(s) de l'auteur

AUDE ET SON ÉTOILE

AUDE ET SON ÉTOILE

Aude, 27 ans, mariée et mère de 2 enfants, a perdu sa libido. Grâce à une thérapie paratantrique… elle la retrouvera ! Quant à sa mystérieuse étoile, éteinte depuis longtemps, elle parait inaccessible. L’archiviste parviendra-t-il à la rallumer ? Et (…)

2022

Le Bar Nu

Le Bar Nu

Lors de leurs vacances, déjà lointaines, à Ibiza, Virginie et Jean ont découvert les joies des sorties en club. Mais, depuis leur retour, leur vie sexuelle est devenue étrangement atone. Heureusement, leurs amis sont là pour les aider !

2022

Marie, sans pudeur (Histoire vraie)

Marie, sans pudeur (Histoire vraie)

Jérémie, le patron, SANS HARCELER son employée, rêve de la voir dans cet élégant sous-vêtement. Face à cette insistance, Marie décide de prendre les devants : de son propre chef, elle passe la pièce de lingerie et s’expose résolument. Il s’agit pour Marie (…)

2022

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

2 discussions

  • 7 mai, par Joss

    Magnifique texte érotique , très bien écrit et détaillée, merci ce fut un plaisir.

    • ^ 8 mai, par Ji Bocis

      Très contente que vous appréciez. Vous ne savez combien les réactions des lecteurs peuvent être encourageantes ! Amicalement.

Dans le même rayon : Littérature Erotique

Lydia et ses copines - Episode 2

Les nouvelles aventures de Lydia et son mari, pleines de charme et d’érotisme.

Les naufragés du show-biz

Virginie, Claudia et Richard font la pénible expérience d’un tournage de film douteux pour un producteur en quasi-faillite. Jusqu’où l’appât du gain peut-il conduire dans le mépris de la dignité humaine ?

Pyjama’ party

Explorer,essayer ne jamais abandonner les expériences.