2656 ebooks gratuits

3351 avis

1040 auteurs

Edition999
Plateforme de lecture et publication gratuites

Jean classe 1915 ; Lettres volées à l’oubli (2014)

Roger GAU (Auteur)

Nombre de pages : 186

Les statistiques du livre


923
Lectures

4.59 /5
17 votants

2479
Visites

Thème : Biographie

( Version du 17 juin 2020 )

 Le mot de Roger GAU pour Jean classe 1915 ; Lettres volées à l’oubli

Jean classe 1915 ; Lettres volées à l’oubli

Ce livre, basé sur des documents authentiques retrace la vie d’un jeune toulousain mort à 20 ans durant la Grande Guerre sur le front d’Artois. Difficile pour moi d’en dire plus, mais pour vous éclairer voici les commentaires de Lucien Remplon, écrivain, sur la première édition papier : « relation émouvante avec une simplicité de ton et un dépouillement de style qui donnent à ses récits une force et un caractère poignant incontestable » et il ajoute : « En outre Roger Gau a enrichi ces textes d’un commentaire qui replace les événements, les choses, les lieux, les gens, dans leur cadre social, historique, géographique, voire économique. » Dans cette édition papier initiale, à la demande de l’éditeur, les noms des personnes avaient été modifiés ; ils ont été rétablis dans cette nouvelle édition,et ainsi de nouveaux documents authentiques avec ces noms ont pu être inclus.

 Quatrième de couverture :

En cette fin du 19e siècle, Toulouse est en pleine expansion, car l’exode rural est plus précoce qu’ailleurs. En effet, les campagnes qui pratiquent la polyculture connaissent une crise et pour compenser, l’industrialisation doit se mettre en place rapidement.
L’ouverture de la voie nord-sud, rue Longitudinale devenue rue Alsace Lorraine, date de 1869. La rue Transversale perpendiculaire à celle-ci n’est percée qu’en 1890 et deviendra la rue de Metz. Le cœur de Toulouse battait autrefois rue SaintRome. Mais, comme l’a écrit François Gauzi : « La rue Alsace est venue, tout près de la rue Saint-Rome, trop étroite, trop vieille. Alors, pour fêter la jeune, on a tourné le dos à l’autre qui de reine est devenue suivante. »
Nous sommes à Toulouse, nous ne pouvons donc passer sous silence en cette même année la naissance du rugby au Lycée National de la rue Gambetta. (aujourd’hui Lycée Fermat) Le 12 juin 1890, Louise Laporte se rend Place du Capitole au marché aux légumes. Bien qu’elle préfère les tramways Ripert (qui sont encore à chevaux et qui ne seront électrifiés qu’à partir de 1906), aujourd’hui dimanche, à cause de l’affluence, elle prendra un omnibus et n’aura d’autre choix que de monter sur l’impériale.

ISBN : 978-2-9518955-1-5  

 Analyse du sens avec l'optimisation automatisée des mots clés

Le domaine «militaire» est nettement prédominant dans ce texte. Le domaine «armement, sécurité» est également un domaine d'importance. Le domaine «presse, journaux» est le troisième domaine saillant.Le domaine «métrique» est un quatrième domaine remarquable. Dans la thématique de ce texte, la guerre et la paix, les conflits, occupent une place importante. D'une façon plus précise, l'analyse des thèmes généraux de ce texte indique une prédominance des thèmes suivants : «manières d'agir», «date et chronologie», «participation», «quantité», «jugement et valeurs», «comportements», «identité» et «occasions et circonstances». Une analyse plus fine encore de la thématique de ce texte fait apparaître comme thèmes centraux : * bancarisation (catégorie : trésorerie et banques) * surveillance boursière (catégorie : marché des valeurs) * indice de taux de change (catégorie : marché des valeurs) * artillerie (catégorie : armement) * armée de terre (catégorie : armée) * fortifications (catégorie : agression) * commandement militaire (catégorie : armée) * lutte armée (catégorie : combat) Une étude lexicologique et sémantique de l'ensemble des phrases indique que les mots forts du texte sont «von», «tranchée», «mourir», «caporaux», «lettrer», «périgueux», «classe», «sous-off», «bien» et «affectionné». Parmi les noms propres, on relève une nette prédominance des mots «Papa», «Toulouse», «France» et «Cie».   

  Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

  

Biographie de Roger GAU

" J’ai une formation d’ingénieur de l’École Centrale de Paris. Passionné par l’Histoire avec un H majuscule, je suis passé à l’écriture à ma retraite. J’ai publié deux livres papiers, le premier avec un éditeur (750 exemplaires), le deuxième en compte d’auteur (350 exemplaires). Après cela, j’ai publié... "

 Titre honorifique : Ambassadeur francophone d’Edition999

 Lire son interview avec Edition999

Consultez la page Roger GAU d'Edition999

Vos commentaires

6 commentaires

  • Le 29 mai , par M christine

    Beaucoup d’émotions et triste pour toutes ces mamans qui non pas Revu leurs enfants

  • Le 13 novembre 2019 , par Jean-Michel

    Suite à des documents nouveaux intéressants trouvés par l’auteur Roger Gau, une nouvelle version 2019 est disponible dès maintenant.
    Merci à Roger GAU
    Jean-Michel

  • Le 10 novembre 2019 , par MAURICE DALAINE

    un grand merci pour ce travail de mémoire l’histoire avec un grand H n’est plus enseignée correctement alors que nos jeunes devraient voir les grands cimetières avec les explications qui vont avec je pense qu’il y aurait un sentiment européen plus prégnant.

  • Le 2 novembre 2018 , par Jean-Michel

    Magnifique livre que nous voulions vous faire de nouveau découvrir avec une refonte et une nouvelle couverture.
    Bonne lecture.

  • Le 10 août 2014 , par LEGRAND

    Vraiment très très bien car je me plonge dans la vie de mon pére qui a fait les 2 guerres et qui s’ est engagé à 17 ans en 1915 .....merci pour ces témoignages complets avec toute l’horreur de la guerre ...Bravo et merci pour votre travail A+

    • Le 11 août 2014 , par Roger GAU

      Merci pour votre commentaire qui me fait vraiment plaisir. D’autant plus plaisir que les commentaires sont hélas très rares. N’hésitez pas à donner des commentaires sur mes autres publications.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

 En relation avec Jean classe 1915 ; Lettres volées à l’oubli