Alice Cocea (1899-1970) de la gloire à l’oubli

Gérard Damion (Auteur)

Publié le 31 octobre 2017

 4 votes


Thème : Littérature

 Le mot de Gérard Damion pour Alice Cocea (1899-1970) de la gloire à l’oubli

Nouvelle version corrigée par Gérard Damion le 31/07/2017

Alice Cocea (1899-1970) de la gloire à l’oubli

C’est l’histoire mouvementée d’une jeune roumaine venue tentée sa chance à Paris et qui va connaitre la gloire et les honneurs et qui, par sa grâce et son élégance, va devenir l’idole des années 1920-1930 avant de finir pratiquement oubliée de tous en 1970. Depuis elle repose dans un petit cimetière du Loiret.

Quatrième de couverture :

Sophie Alice COCEA naît le 28 juillet 1899 à Sinaïa (Roumanie), ville du contrefort des
Carpates méridionales, dans une famille de la grande bourgeoisie roumaine. Son père Dimitri
COCEA, monarchiste convaincu, est un général qui a le privilège d’avoir été le précepteur du
roi. C’est donc un personnage important et respecté ayant à son service pas moins de neuf
ordonnances. Quant à sa mère, elle était première dame d’honneur de la reine.

Le roi de Roumanie à cette époque, c’est CAROL 1er. Son épouse Elisabeth de WIED est une
femme très cultivée, écrivain, qui a beaucoup favorisé le développement des Arts et des Lettres
en Roumanie. Le pays est une monarchie constitutionnelle : le roi, symbole de l’indépendance,
de la souveraineté et de l’unité, règne mais de gouverne pas.

Découvrez Gérard Damion :  Auteur ambassadeur chez Edition999

Lire son interview avec Edition999

REDIGER UN AVIS
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message




  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

En relation avec Alice Cocea (1899-1970) de la gloire à l’oubli