Edition999
La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Accueil > Avant première > À la brasserie Pill, Brusselles. Le papier-peint

À la brasserie Pill, Brusselles. Le papier-peint

Georges Roland (Auteur)

Nombre de pages : 3

 Remercier Georges Roland

Les statistiques du livre


419 Lectures
2 Lectures / 31 jours


4.98 /5 sur 1 votants

421 visites

Evaluer le livre


Thème : Avant première

( Version du 13 juillet 2014 )

 La quatrième de couverture

Extraite du traminot-polar "Cartache !" paru chez bernardiennes (www.bernardiennes.be), la saynète se passe encore dans la brasserie préférée des bruxellois truculents, héros d’enquêtes déjantées.Ce texte est émaillé d’expressions typiques du dialecte bruxellois.

 La première page

en cours de rédaction

  Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de Georges Roland

Né à Bruxelles, Georges ROLAND est un parfait bâtard belge, tiraillé entre cultures flamande et francophone. Éditions : Le coup du clerc François (récit anar-chronique), C’est le brol aux Marolles (traminot-polar bruxellois), Cahots dans le métro (traminot-polar bruxellois), Manneken Pis ne rigole plus...

 Lire son interview

 Autres(s) parution(s) de l'auteur

À la brasserie Pill Brusselles : L’enkriekage de l’Amerloque

La visite d’un investisseur étasunien au dépôt du métro brussellois vire au cauchemar pour lui, à la plus grande joie des traminots.

2015

Juste avant l’impact

Cette nouvelle fait partie du recueil "Nouvelles sucrées ou salées" paru aux éditions bernardiennes. Disponible sur Amazon.

2014

A la brasserie Pill, Brusselles

Premier chapitre du roman policier humoristique bruxellois "Manneken Pis ne rigole plus" (éditions bernardiennes). Dans une brasserie, des figures emblématiques de la population bruxelloises se rencontrent pour vivre des moments folkloriques, émaillés (...)

2013

Le dormeur

D’après le poème "Le dormeur du val" de Arthur Rimbaud.

2013

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

 Dans le même rayon : Avant première

Le refuge des hommes

S’il y a bien un lieu où l’homme est encore à ses yeux l’égal de lui-même, il s’agit probablement bien de l’hôpital. Un lieu de neutralité, un havre, où la moralité est bienfaitrice et la même pour l’ensemble. L’éthique s’élève gracieusement dans le cœur de ses hommes (...)

Retrouver l’envie de nous retrouver

Je commence sur un cadre général posant ce qui me semble remarquable autour de la question du changement, de l’autonomie, de notre libre arbitre avec la question de la « finitude » avant de situer l’importance de la socialisation dans l’évolution humaine, notre (...)

La vie est une fête

D’Alègre à Toulouse

Amen

Janus et le Professeur Stark reviennent sur l’allocution présidentielle.