Denis Marulaz

Origine de l'auteur : La France

 Auteur ambassadeur chez Edition999

Né en 1954, j’ai toujours aimé lire et ensuite écrire. Tout jeune, déjà, mes premiers poèmes. En 1982, je rencontre le théâtre et mon écriture s’aventure aussi vers cet univers. Mon métier d’éducateur me conduit à rencontrer et à écouter des personnes que la vie n’a pas épargnées. Mes écritures poétiques et théâtrales se mettent naturellement au diapason du murmure ou des cris d’un monde qui n’est pas que de roses et de jasmin. La chute vertigineuse de la Vie terrestre vers l’anéantissement pour cause de folie humaine est une autre source de douleur et d’inspiration. Plusieurs de mes textes sont d’ailleurs des "Apocalypses", dans le sens "fin d’un Monde". Ce qui ne m’empêche pas d’y insérer des moments et des personnages lumineux. Un seul de mes textes a été édité par un éditeur extérieur. Pour les autres, je m’auto-édite et je fabrique moi-même mes livres artisanalement. On peut découvrir tout cela sur mon blog "Hombre de Nada. blogspot.com" Je vous souhaite bonne découverte !


    Edition999 vous présente sa page : hombre de nada

Edition999 rencontre Denis Marulaz ?

Comment écrivez-vous ?
Comme une éponge, je me laisse "remplir" du spectacle du Monde, accumulant rages et rires jaunes.... De temps en temps, un "tiroir" s’ouvre en moi et cela se met à déborder. Il est l’heure des mots. Et je leur donne rendez-vous, tous les jours, même lieu même heure, généralement dans un bar tranquille du quartier. Papier-stylo. Je retranscrirai après. Mes personnages, mes images, mes Ombres et mes Soleils sont fidèles, eux aussi. Ils me sautent aux oreilles comme des fulgurances et je gratte mon papier, je gratte je gratte !
Pourquoi écrivez-vous ?
Je suis un témoin attentif et blessé de l’errance humaine sur une planète accueillante. L’Humanité aura passé son déroulement aventureux à se chercher et à se détruire. Tout est toujours à refaire, à reconstruire. Les recettes du "Bonheur" sont systématiquement oubliées, les traces effacées. Dans mes textes, on trouve des gens qui ensoleillent leur Monde et on assiste à ces vents de folie qui ne laissent que copeaux de la maison commune. La colère et l’espoir, c’est comme une source, il faut que ça jaillisse, que ça se répande sur les terres arides et que les graines enfouies s’en abreuvent pour oser germer et s’élever à leur tour vers le Soleil et pour la Vie !
D’où vous vient votre passion d’écrire ?
Tout petits, notre Maman nous achetait des livres et nous faisait la lecture. Les mots, les images, sont devenus rapidement comme un deuxième oxygène pour moi. Plus tard, j’ai découvert avec François Cavanna la "Liberté" de l’Ecriture, ces mots vivants qui savent caresser ou cingler, qui savent s’affranchir du "sage troupeau grammatical" pour vivre leurs vies de torpilles ou de gerbes lumineuses. Je ne me force jamais à écrire.
Comment vous vient le sujet d’une nouvelle ou d’un roman ?
Sur un coup de colère, de dégoût...
Quels sont vos écrivains préférés ?
En tout cas pas ceux qui se donnent pour mission de "distraire" les gens ou qui veulent les convaincre que le monde est "Normal" !!!
LE LIVRE que vous emmèneriez sur une île déserte
Une page blanche.
Si Dieu existe, qu’aimeriez-vous, après votre mort, l’entendre vous dire ?
Comme ce n’est pas le cas...
Pourquoi avez-vous choisi de publier sur Edition999 ?
Sur le conseil de mon ami Rémy Dumont qui lui-même y a publié plusieurs de ses ouvrages. Je suis depuis des années confronté à l’hermétisme du "Monde de l’Edition traditionnelle". J’ai écrit quinze ouvrages (Théâtre, Récits Poétiques, Contes). Deux sont édités par une Edition associative que j’ai créée il y a dix ans avec des connaissances à Lyon mais qui se sont éparpillés sous d’autres cieux, un a été édité par l’Oeil du Prince à la demande du Comité de lecture de la FNCTA, et tout le reste est auto-édité par mes soins sous forme de livres artisanaux que je réalise moi-même et que je promène dans les rues de Lyon sur une "Carriole ambulante" (ma Carriolinetta !) que vous pouvez découvrir sur mon blog. On la retrouve aussi chaque année dans le coin "Librairie" du Festival de Théâtre Amateur de Châtillon sur Chalaronne. Cela fait très peu d’exposition de mon travail d’écriture. Au sujet douloureux de l’impossibilité d’éditer dans le "circuit classique" à laquelle se heurte la grande majorité des personnes qui écrivent, j’ai écrit une pièce très dure et intimiste "Dissolution d’un Ectoplasme" que l’on peut lire aussi sur mon blog. Rémy Dumont a su me convaincre de vous adresser mes textes et de leur donner une chance de "Fleurir au Monde" sur le site Edition 999. Je vous remercie par avance de leur prêter attention !
Avez-vous des projets en cours ?
Pour le moment, je prépare une Expo Poésie et Photo à partir de mon texte "Puisque toujours tourne le Monde" qui aura lieu dans une MJC lyonnaise au cours du mois de décembre 2018 et je participe à la réalisation d’un spectacle que monte une troupe de la Drôme avec ma dernière pièce "Juste en d’sous d’ la vacuité du ver de vase" dans laquelle je tiens un rôle.. d’auteur ! Spectacle prévu au printemps.
Si vous désirez ajouter quelques mots aux lecteurs qui vont vous lire. C’est ici et maintenant.
Amis lecteurs, je vous accueille avec grand bonheur dans mon univers d’ Ombres et de Lumières. Dire le Monde pour le changer en MIEUX, c’est tout ce que j’ai trouvé pour y être utile. Voici donc ma "Pierre à l’ Édifice". Partage qui voudra !