Un voyage de réconciliation

Ibrahima Abou SAMB (Auteur)

Publié le 6 novembre 2018

 4 votes

Thème : Science Fiction

 Le mot de Ibrahima Abou SAMB pour Un voyage de réconciliation

Un voyage de réconciliation

—> Les personnages de ce livre sont Thierno Souleymane BAAL, El hadj Malick SY, Seydina Limamou LAHI, Ahmadou Bamba MBACKE, Cheikh Ibrahima NIASSE, Aline Sitoe DIATTA, Hyacinthe THIANDOUM, Sadio et Tuutank

Dans un contexte de désaroi, le retour aux sources est une nécessité.
Tuutank, un jeune étudiant frustré par la marche de son pays décide de s’en aller. Depuis l’indépendance, les hommes politiques de son pays n’ont cessé de le décevoir. Quand il compare son pays à ceux qui l’avaient asservi, il se dit, non sans regrets, que la nature fait bien les choses. En effet, tout ce qui nous permet de vivre décemment fut inventé par les autres, comme dans le domaine de la médecine, celui des technologies, entre autres. A vrai dire, mêmes les écoles sont l’œuvre du colon. On s’est battu pour avoir notre indépendance, notre liberté, mais qu’est ce qu’on en a fait ? Nous sommes-nous développés depuis ? Toutes ces questions avec des réponses désolantes font qu’il décide de rejoindre le camp gagnant. Il se dit que si la situation de son pays est si déplorable, c’est sûrement à cause d’un problème congénital. Alors autant quitter ce brouhaha, ce pays sans avenir, et rejoindre ceux qui ont crée les bateaux, la voiture, l’avion, l’internet, les satellites, mais aussi le vaccin, le sérum et même la philosophie. En fin de compte, il ne sert à rien de s’entêter, il faut accepter la défaite et être bon perdant ….

Quatrième de couverture :

Tuutank, un jeune étudiant frustré par la marche de son pays décide de s’en aller. Depuis l’indépendance, les hommes politiques de son pays n’ont cessé de le décevoir. Quand il compare son pays à ceux qui l’avaient asservi, il se dit, non sans regrets, que la nature fait bien les choses. En effet, tout ce qui nous permet de vivre décemment fut inventé par les autres, comme dans le domaine de la médecine, celui des technologies, entre autres. A vrai dire, mêmes les écoles sont l’œuvre du colon. On s’est battu pour avoir notre indépendance, notre liberté, mais qu’est ce qu’on en a fait ? Nous sommes-nous développés depuis ? Toutes ces questions avec des réponses désolantes font qu’il décide de rejoindre le camp gagnant. Il se dit que si la situation de son pays est si déplorable, c’est sûrement à cause d’un problème congénital. Alors autant quitter ce brouhaha, ce pays sans avenir, et rejoindre ceux qui ont crée les bateaux, la voiture, l’avion, l’internet, les satellites, mais aussi le vaccin, le sérum et même la philosophie. En fin de compte, il ne sert à rien de s’entêter, il faut accepter la défaite et être bon perdant ….

 Analyse du sens avec l'assistant personnel à la rédaction Cordial

Les deux domaines «politique, diplomatie» et «sociologie» sont les domaines les plus saillants de ce texte. Le domaine «religion» est le troisième domaine saillant.Le domaine «catholicisme» est un quatrième domaine remarquable. Dans la thématique de ce texte, la vie sociale est une notion capitale. D'une façon plus précise, l'analyse des thèmes généraux de ce texte indique une prédominance des thèmes suivants : «nombre», «action», «évolution et histoire», «existence», «humains», «identité», «mouvement» et «ordre». Une analyse plus fine encore de la thématique de ce texte fait apparaître comme thèmes centraux : * citoyen africain (catégorie : domicile) * nationalisme (catégorie : citoyenneté) * édification morale (catégorie : éthique) * personnage (catégorie : individu) * ères historiques (catégorie : histoire) * culte musulman (catégorie : monothéisme) * régime constitutionnel (catégorie : civilisation) * assujettissement (catégorie : autorité) Une étude lexicologique et sémantique de l'ensemble des phrases indique que les mots forts du texte sont «wolof», «mourir», «cheikh», «maure», «bien», «sénégalais», «pharaon», «croire», «savoir» et «dial». Parmi les noms propres, on relève une nette prédominance des mots «Sadio» et «Afrique».  

 Ecrivez nous si vous avez un problème avec votre ebook gratuit ?

Découvrez Ibrahima Abou SAMB :

Le Sénégal est à l'honneur avec l'auteur francophone Ibrahima Abou SAMB
  • Avis (0)

REDIGER UN AVIS
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message




  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.