Libérez vos mots, lisez sans limite ! Publiez et découvrez gratuitement

Accueil > Fantastique > Souvenirs d’homme

Souvenirs d’homme

François Fly (Auteur)

Nombre de pages en A4 : Nombre de pages :

Version publiée le 9 mars 2006

Les statistiques du livre

781 lecteurs ont feuilleté le livre

624 lecteurs ont inclus ce livre dans leur bibliothèque.

Note Moyenne : 1.01/5 sur 1 votants

Evaluer le livre


Thème : Fantastique

La quatrième de couverture

Mon premier véritable souvenir d’homme, c’est une veillée autour d’un feu de camp, un de ces soirs d’été où la lune luit d’un éclat fantomatique.
Je revois ma mère absorbée par son ouvrage de couture, mais dont le sourire satisfait trahit qu’elle ne perd pas un mot de notre conversation animée. Soudain, empoignant deux branches de frêne en guise de ramure, mon père se lève et se met à sautiller autour des flammes, tournoyant sur lui-même, mimant l’agonie de la victime de ma première journée de chasse. Ebloui par l’éclat du feu et soûlé par sa propre danse, il n’a pas vu une bûche posée là imprudemment et sur laquelle il trébuche pour aller s’affaler trois pas plus loin cul par-dessus tête. Ramenant sa longue chevelure ébouriffée...

La première page

en cours de rédaction
  

Biographie de François Fly

François Fly est un auteur qui a décidé de publier sur Edition999 un ou plusieurs ebooks gratuits. Les livres "RACINES" "Belle" "Le Bloody Vlady..." "Souvenirs d’homme" "Les amours électriques" sont pour l’instant les seuls ebooks gratuits publiés sur le site Edition999.info. La littérature...

Autres(s) parution(s) de l'auteur

Les amours électriques

Les amours électriques

Science Fiction. Mon corps explosé en myriades d’étoiles, atomes-planètes, je gisais partout sur son corps, la possédant réellement pour la première fois... En m’achetant il y a quelques mois, comme on achète un communicateur ou un robot ménager, elle (…)

2005

Racines

RACINES

La vie reprend difficilement ses droits sur notre planète. Peut-être même ma race va-t-elle s’éteindre. Après le passage de l’Homme, seule une petite dizaine d’entre nous a survécu au massacre et nous pleurons nos morts dont les restes aux grotesques (…)

2006

Belle

Chaque jour je me repais... Je me repais de son odeur qui évoque un mélange subtil de fragrances printanières... Je me repais des caresses de sa peau, douce et chaude comme un soleil d’été... Je me repais du cristal de sa voix, pure et rafraîchissante (…)

2006

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

4 discussions

  • 20 mars 2006, par Fly

    Merci pour tes encouragements, Stephen. Je trouve ce site très "agréable" ; on y est très bien reçu.

  • 19 mars 2006

    Mais non on va pas t’en..., elle est trop sympa ton histoire, dans ton présent tu es un bon conteur. J’ai bien aimé.

  • 15 mars 2006, par Jean-Michel

    J’ai bien aimé l’histoire. C’est court, cela exprime plein d’images en la lisant, beaucoup de référence. Et je dirai ceci à ceux qui vont te lire. Les autres histoires à venir sont très différentes et toutes bonnes. Continue à écrire, cela devrait faire plaisir aux lecteurs.

  • 15 mars 2006, par Fly

    Pas une réponse ?!
    Engu..lez-moi si vous voulez mais dites quelquechose !

Dans le même rayon : Fantastique

Prophétie d'une folle

Prophétie d’une folle

Ce livre est une nouvelle longue qui mêle le fantastique au réel. Quand une folle se transforme en prophétesse, l’on devine déjà clairement que des nuages orageux remplissent le ciel.

Le caméléon

D’un geste sûr, il sortit son portefeuille de la poche droite de sa veste, c’est là qu’il se trouvait, c’était toujours là qu’il se trouvait. « Tom Mills, 1880 Creston Road » pouvait-on lire sur la carte d’identité, mais cet homme n’était pas Tom Mills, (…)

Effet de drogue

Je restais allongé sur le lit, contemplant le plafond, d’un air macabre. J’avais l’impression que deux petits yeux me fixaient distinctement et sans relâche, qu’ils me persécutaient. J’avais l’impression que mon crâne se creusait, que quelque chose me (…)