Edition999
La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Accueil > Fantastique > Portail

Portail

Anselme (Auteur)

Nombre de pages : Nombre de pages :

 Remercier Anselme

Les statistiques du livre


670 Lectures
9 Lectures / 31 jours


4.98 /5 sur 1 votants

842 visites

Evaluer le livre


Thème : Fantastique

( Version du 12 juillet 2005 )

 La quatrième de couverture

Solitude entreposée et calme plat, c’est tout ce qu’il vit d’abord. Il ne trouva devant lui que cette étrange façade de pierres blanches et élimées, et entourée de forêts obscures et touffues. Au centre de la dite façade, se trouvait le relief souligné d’une porte, celle que tout homme aurait attendu et espéré pour pouvoir entrer. Voila, c’était là que les indications et la carte non moins floue que l’on lui avait remis, menaient. Le sentier s’arrêtait là. Il s’en trouva dépité pour l’impasse que sa course lui offrait. Après tout, il se contentait de remettre des messages et prendre quelques risques pour lui. Il refusa donc de renoncer aussi vite et chercha des gardes non loin. Il n’entendit que les chants éloignés de merles dans les forêts tout autour.
Le blanc de la façade, légèrement luisant, avait, depuis loin, souligné, les lignes anguleuses et un peu pompeuses de ce qui ressemblait plus à présent à une muraille. Rien n’avait été négligé...

 La première page

en cours de rédaction

  Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de Anselme

Anselme est un auteur qui a décidé de publier sur Edition999 un ou plusieurs ebooks gratuits. Les livres "Le voyageur égaré" "Passage en ruelle étroite" "Portail" "Lac" sont pour l’instant les seuls ebooks gratuits publiés sur le site Edition999.info. La littérature partagée est son objectif....

 Autres(s) parution(s) de l'auteur

Le voyageur égaré

Le soleil disparu lentement ce matin là, au travers de brumes épaisses, laissant de moins en moins filtrer sa chaleur salvatrice. Mon bel étang aux reflets argentés était brutalement devenu informe et gris. Les canards des étangs voisins avaient pris peu à peu (...)

2005

Passage en ruelle étroite

Sous la tutelle de sa gageure, la colère se dessinait nettement. Il s’en voulait trop de ne pas rester indifférent aux alentours. Il se sentait floué mais encore plus par lui-même que par les événements. C’était de sa faute si on lui incombait dommages et (...)

2007

Lac

Il finit par la retrouver, non qu’elle ait répondu à ses appels mais parce qu’une silhouette diffuse se détachait par endroit de la brume. Il l’avait reconnu, plus par instinct que par mémoire. Elle portait une chemise blanche, sûrement celle qu’elle met pour la (...)

2005

1 discussion

  • 13 novembre 2005, par cristal

    hum un univers bien étrange ! la nouvelle est bien écrite (selon moi !) bref j’ai bien aimé !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

 Dans le même rayon : Fantastique

Nous les autres

– Est-ce qu’il y a des choses que tu aimes faire avec ta maman ? – Ce n’est pas ma maman. La petite fille, à qui l’on donnerait maximum quatre ans, a répondu d’une petite voix mais sur un ton qui ne laisse transparaître aucun doute, comme si elle énonçait là une (...)

L’homme de demain

Voici l’Homme ! L’Homme, avec la majuscule qui sied à sa grandeur, à son égocentrisme, mais aussi à son intolérable arrogance. L’Humanité a plus d’une fois frôlé le désastre et si nous sommes toujours là, ici et maintenant, la raison tient en un mot : (...)

Moctar le Maure

Le vent du désert pourra toujours souffler, les dunes pourront changer de couleurs et de place rien n’y fera les caravanes de dromadaires continueront à tracer leurs chemins. Dans ce pays ou vie Moctar, le berger Mauritanien, l’océan,le sable et les palmeraies (...)

La porte bleue au fond du couloir, à gauche....

Ce roman est un mélange sucré-salé mêlant divers personnages qui se croisent et se retrouvent. Volontairement drôle et sensible,la prétention de ce petit ouvrage est de montrer la fragilité humaine et peut être de savoir l’apprécier...et se retrouver aussi un peu (...)