Libérez vos mots, lisez sans limite ! Publiez et découvrez gratuitement

Accueil > Autobiographie - Témoignage - Autofiction > Petits meurtres et confinement

Petits meurtres et confinement

Petits meurtres et confinement

La véranda des écrivains (Auteur)

Nombre de pages en A4 : 122

Version publiée le 11 avril 2020

Les statistiques du livre

459 lecteurs ont feuilleté le livre

317 lecteurs ont inclus ce livre dans leur bibliothèque.

Note Moyenne : 5/5 sur 6 votants

Evaluer le livre


Thème : Autobiographie - Témoignage - Autofiction

La quatrième de couverture

28 mars 2020, 7h du matin. Antonio Gomez, le concierge, est découvert mort dans la cave. Respectant les consignes gouvernementales de lutte contre la propagation du coronavirus, chaque habitant de cet hôtel particulier du 7ème arrondissement de Paris est confiné depuis le 17 mars. Personne n’est entré, personne n’est sorti. Huis-clos drôle, fantaisiste et cruel.

La première page

La lumière des escaliers met toujours un peu de temps à s’allumer. Il faut attendre en haut des marches, qui descendent à la cave, que les ampoules montent en puissance. Hélène peste à chaque fois contre ces lampes basse consommation. Des économies de bouts de chandelle, autrefois cet hôtel particulier avait plus de classe !
L’escalier s’enfonce sous le petit immeuble. Les murs sont en briques brutes et les marches en pierre, usées sur les bords. Un escalier dangereux pour une femme de son âge mais elle le connaît par cœur. Hélène, enfin arrivée en bas, pousse la porte qui permet d’accéder aux celliers. L’odeur est caractéristique des vieux sous-sols parisiens, un mélange d’humidité, de terre et de moisissure.
Hélène, depuis hier soir, a une idée fixe. Elle doit retrouver son ancienne yaourtière remisée depuis des décennies à la cave. Elle va être à court de yaourt et ne pourra pas sortir en acheter avant un petit moment. Avec l’âge, elle en consomme de plus en plus, comme Audrey Hepburn, son modèle en matière de « chic ». Heureusement, elle a fait un stock important de lait. Une erreur de compréhension lors de la commande en ligne. Elle se débrouille plutôt bien sur internet mais de temps en temps, elle fait de monstrueuses bourdes. Trente-six litres de lait au lieu de six…

  

Biographie de La véranda des écrivains

La véranda des écrivains accueille, chaque année, un atelier d’écriture sur un week-end. Nous réalisons une oeuvre commune qui est l’aboutissement d’un travail harmonieux et de nombreux fous rires.

Autres(s) parution(s) de l'auteur

Les cachottiers anonymes

Les cachottiers anonymes

Les cachottiers anonymes se réunissent pour confier leurs secrets, plus truculents les uns que les autres, et essayer d’arrêter leurs... cachotteries. Pour y arriver, des challenges leurs sont imposés. Découvrez ce livre feel good, drôle, désopilant et (…)

2020

Jeanne, Iracema... et les autres

Jeanne, Iracema... et les autres

Ce livre vous emporte du Moyen-âge à l’année 2426 avec passions, violences et trahisons. Les aventures se suivent sans se ressembler mais tout en étant liées de manière inextricable. Un roman haletant que vous ne pourrez reposer qu’une fois la dernière (…)

2019

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

6 discussions

  • 7 mai 2020, par DramaQueen

    En ces temps de confinement, rien de plus normal de lire des livres sur le ...confinement ! J’ai vraiment passé un bon moment en lisant cette intrigue, les personnages sont attachants, drôles. Bravo aux 4 auteurs qui ont manié leurs plumes avec cohérence ! Ca ne doit pas être facile d’écrire à 8 mains et 4 cerveaux !!
    Vivement une autre histoire de la Véranda des écrivains... En avez-vous d’autres sous le coude ? Merci à l’équipe !!!

    • ^ 7 mai 2020, par Dominique ROBERT

      Mille mercis de la part des 4 auteurs ! Ces encouragements nous font extrêmement plaisir ! N’hésitez pas à découvrir "Jeanne, Iracema... et les autres", saga passionnante, et "Les cachottiers anonymes", dans un registre plutôt "feel good". L’équipe travaille actuellement à la transformation de "Petits meurtres et confinement" en pièce de théâtre. Espérons que vous pourrez, un jour, la voir sur scène !

  • 3 mai 2020, par Dominique ROBERT

    Un grand merci pour votre témoignage que j’ai déjà transféré aux co-auteurs. Cela fait extrêmement plaisir.
    Dans nos autres romans, je vous recommande plutôt "Jeanne, Iracema... et les autres".
    Bonne lecture !

  • 28 avril 2020, par Pierre

    Félicitations aux co-auteurs, je trouve aussi ce polar très intéressant, bien mené et bien écrit.

    Je ne suis pas d’accord avec votre commentaire sur les cachiottiers anonymes que je ne trouve pas meilleur, mais c’est une question de point de vue :D

  • 16 avril 2020, par Dominique ROBERT

    Bonjour,
    Je viens de transférer votre message aux 3 coauteurs de "Petits meurtres et confinement". Ce compliment nous va droit au cœur. Merci à vous !
    Dans un style très différent, "La véranda des écrivains" a également écrit "Les cachottiers anonymes" (livre feel good) et "Jeanne, Iracema... et les autres" qui, malgré certains passages violents, est le meilleur, de mon point de vue.
    A titre personnel, j’ai également écrit une pièce de théâtre : "On a perdu Laboul !", comédie disponible partiellement sur Le Proscenium. Elle devait être jouée cet automne par une troupe de Colmar mais je crains que cela ne soit grandement compromis...
    Encore merci pour votre commentaire et bonne continuation à vous !
    Dominique Robert, animatrice de "La véranda des écrivains"
    laverandadesecrivains@gmail.com

  • 15 avril 2020, par luc thiriat

    très bon polar,intrigue bien mené....merci

Dans le même rayon : Autobiographie - Témoignage - Autofiction

Le monde de Khedoudja qui rit, qui pleure

Le monde de Khedoudja qui rit, qui pleure

Khedoudja est une femme née en France de parents immigrés Elle conte dans ce livre la vie des mineurs, de l’hypocrisie du monde, des anecdotes vues par elle, Aïcha (sa fille adoptive) , de ses proches et des inconnus. Vous allez voyager vers un monde (…)

On capitule à l'aube

On capitule à l’aube

On capitule à l’aube est le roman autobiographique de Jean Evrard, sergent dans l’armée belge, racontant sa seconde guerre mondiale faite principalement de la défaite face à l’armée allemande en mai 1940 et d’une longue période de captivité.

Ma Vérité

Ma Vérité

Ma vie d’Handicapée au cours de ces dix dernières années ; mes souffrances, mes joies, mes angoisses, mes victoires ; ma différence...