Mon mai 68 : Souvenirs d’un ingénieur gréviste de Sud-Aviation

Roger GAU (Auteur)

Publié le 6 décembre 2018

 6 votes

Thème : Autobiographie

 Le mot de Roger GAU pour Mon mai 68 : Souvenirs d’un ingénieur gréviste de Sud-Aviation

Mon mai 68 : Souvenirs d’un ingénieur gréviste de Sud-Aviation

En mai 1968 s’est déroulée en France une série d’événements constitués de grèves générales ainsi que de manifestations qui se sont prolongés en juin. Ces événements sont enclenchés par une révolte de la jeunesse étudiante parisienne qui gagne ensuite le monde ouvrier et la plupart des catégories de population sur l’ensemble du territoire français. Ils constituent un des plus importants mouvements sociaux de l’histoire de France du xxe siècle.
Ces événements vont rester dans l’Histoire avec un H majuscule. J’étais alors ingénieur au bureau d’étude de Sud-Aviation à Blagnac. J’ai vécu toute cette période de l’intérieur et je voudrais que grâce à cet essai cette petite histoire ait sa place dans l’Histoire.

Code ISBN : 979-10-94768-07-5  

Quatrième de couverture :

Le début du mouvement‌
Le mouvement démarre le 21 mars de cette même année 1968 par des manifestations des étudiants parisiens. Avec plus de 20 000 étudiants, Toulouse a été la première ville universitaire à réagir aux événements parisiens. Des débats quotidiens ont lieu dans les universités et au lycée Pierre-de-Fermat (mon ancien lycée). Pour Sud-Aviation – dont Maurice Papon était le PDG depuis le 1er janvier 1967, remplacé par Henri Ziegler le 3 août 1968 – l’occasion était bonne de manifester, car en février 1968, la direction avait annoncé une réduction d’horaires sans compensation intégrale de salaire. Ainsi, le 13 mai 1968, les salariés qui sont en grève ne se mobilisent pas seulement en réaction à la répression qui frappe le mouvement étudiant, mais bien pour la satisfaction de leurs revendications, dont les plus connues sont les salaires et la reconnaissance du fait syndical dans l’entreprise. Le lendemain, les grévistes de l’usine Sud-Aviation1 de Bouguenais près de Nantes – 98 % de grévistes – occupent leur usine et « consignent » durant douze jours les membres de la direction dans l’usine. L’usine Sud- Aviation de Bouguenais fut la première usine occupée de France durant les événements de 68 et lança cette forme de contestation en parallèle aux occupations des universités. Mon mai 68 a vraiment commencé à ce moment-là. D’autres occupations d’usines et grèves vont suivre aux usines Renault du Mans ou encore dans les chantiers navals de Saint-Nazaire par exemple. À Toulouse, si la situation reste calme, un événement met toutefois le feu aux poudres. Le 15 mai, la direction propose à ceux qui le désirent de venir récupérer la journée de grève le samedi 18 mai. Dans un contexte de mobilisation croissante au plan national, les choses s’accélèrent.

 Ecrivez nous si vous avez un problème avec votre ebook gratuit ?

Découvrez Roger GAU :  Auteur ambassadeur chez Edition999

La France est à l'honneur avec l'auteur francophone Roger GAU
  • Avis (0)

REDIGER UN AVIS
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message




  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.