Edition999
La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Accueil > Biographie > Mohamed Boudia : Une oeuvre inachevée

Mohamed Boudia : Une oeuvre inachevée (2017)

Mohamed-Karim ASSOUANE (Auteur)

Nombre de pages : 132

Ce livre a été élu "Coup de cœur des lecteurs Edition999"

Cliquer sur l'image Pdf, Epub ou Mobi pour télécharger votre livre.

Les statistiques du livre


316 Lectures

4.75 /5 sur 16 votants

834 visites

Evaluer le livre


Ajouter une critique

Thème : Biographie

( Version du 28 avril 2021 )

 Le mot de Mohamed-Karim ASSOUANE pour Mohamed Boudia : Une oeuvre inachevée

Il est question d’un des fondateurs du théâtre algérien contemporain, en l’occurrence Mohamed Boudia (1932-1973). Homme de scène, journaliste et militant nationaliste des causes arabes. Depuis sa disparition, aucun lieu ne porte son nom et fini par être frapper d’ostracisme tout comme le présent ouvrage qui n’a trouvé édition dans son pays.

 Quatrième de couverture

Kader Mahdi, dans Dieu n’aime pas les arabes… (L’Harmattan, 2006), apporte les témoignages qui suivent :
« Mohamed Boudia (MB), me parle de l’ORP (…) Il monte sa pièce L’Olivier avec Miloud Khatib, Mustapha Chadli, Stiti Mustapha, Rabah Loucif, Nadia Samir, Djanet Lachmet et d’autres. Saïd Saidani, s’occupe du décor. Même Mohamed Hasnaoui régisseur du TOP est de la partie. Il finira documentaliste à El-Moudjahid. »
MB l’ayant rencontré plusieurs fois, il lui dira un jour
« Je ne suis pas mort durant notre guerre de libération, je serais heureux de mourir pour la Palestine. »
Mehdi Kader évoquera le dramaturge-militant en ces quelques mots, bien significatifs :
« De taille moyenne, le visage rond avec un petit nez droit, les yeux marrons, cheveux coupés courts, bien en chair, il aimait la vie, les femmes et les bons moments entre amis. »

  Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de Mohamed-Karim ASSOUANE

Mohamed-Karim Assouane est enseignant de littérature française moderne et contemporaine et membre de l’Equipe de recherche sur les manuscrits de Mohamed Dib du CNEPRU (Alger). Il est auteur de plus de : • Recueil de poèmes : Poème pour une passion, Silex éditions, Paris, 1985.• Paul Robert : Mémoire, dictionnaire et enseignement, publication des Actes du colloque du même nom. Université Hassiba Ben Bouali-Chlef, aux éditions Hibr, Alger, 2011.« Henry Bordeaux et le souverainisme de la langue de (...)

 Dernières parutions de l'auteur

Ecrits d’un nouveau matin

Un "digest" d’articles publiés entre 2014 et 2019, sur les colonnes d’un journal qui a été la première cible du régime de Bouteflika. Aujourd’hui, il parait sous sa forme électronique, mais dont le contenu est toujours dans l’ordre de la tradition de son (...)

2019

Les brigands d’Algérie

Ils ont été mythifiés au point où on a oublié qu’ils étaient d’abord des criminels. Il y a eu mort d’hommes et en pleine colonisation. Ils n’avaient en tête que la vengeance. Ils nous ont aliénés davantage.

2020

KAHLI Kamal-Eddine (K.K.E.). Un poète en fronde

En 1994, KKE fut porté sur la liste noire du GIA et cela par le groupe d’horde sauvage qui sévissait dans les hauteurs d’Annaba (ex-Bône). Il trouvera refuge chez des militants et amis « patriotiques et démocrates » à Bougie (Petite Kabylie). Aux côtés de (...)

2020

Un message, un commentaire ?

 Dans le même rayon : Biographie

Mohamed Boudia : Une oeuvre inachevée

Il est question d’un des fondateurs du théâtre algérien contemporain, en l’occurrence Mohamed Boudia (1932-1973). Homme de scène, journaliste et militant nationaliste des causes arabes. Depuis sa disparition, aucun lieu ne porte son nom et fini par être frapper (...)

La course du temps

Ce livre relate les souvenirs d’un enfant perturbé au départ qui s’affirme avec le temps. Né pendant la colonisation, l’auteur décrit les étapes qui l’ont marqué au cours de sa vie en les présentant sous la forme de petits récits tristes ou (...)

Ahmed AKKACHE. Un rendez-vous raté

Ahmed AKKACHE, connu jusque là comme un proche ami de Kateb Yacine, est un ex-dirigeant du PCA jusqu’à 1962. Il lui incombe, ainsi que certains de ses compagnons, la lourde responsabilité d’avoir pris une position opportuniste de croire que le populisme (...)