Marée Basse

Sylvie de Monte (Auteur)

Publié le 9 juillet 2018

 sur une moyenne de 8 votes

Thème : Histoires courtes

 Le mot de Sylvie de Monte pour Marée Basse

Marée Basse

Une jeune femme, un jour, sur une plage... Il fait tragiquement beau.

Quatrième de couverture :

Depuis combien de temps était-elle sur la plage ?
On était au mois d’août et la saison battait son plein.
Les chichis se vendaient bien et le vent avait une odeur d’iode et de bergamote.
Parfois un ballon finissait sa course auprès d’elle, et une giclée de sable venait lui couvrir les épaules, glissait sur sa peau avec un bruit de soie froissée.
Un chien l’avait flairée, puis il était reparti, la tête basse.
Elle, elle n’avait pas bougé.
Les cerfs-volants flottaient dans l’air.
Les drapeaux, verts, orange ou rouges, se succédaient sur les mâts.
Les vagues affluaient et refluaient.

me, un jour, sur une plage... Il fait tragiquement beau. Quatrième de couverture : Depuis combien de temps était-elle sur la plage ? On était au mois d’août et la saison battait son plein. Les chichis se vendaient bien et le vent avait une odeur d’iode et de bergamote. Parfois un ballon finissait sa course auprès d’elle, et une giclée de sable venait lui couvrir les épaules, glissait sur sa peau avec un bruit de soie froissée. Un chien l’avait flairée, puis il était reparti, la tête basse. Elle, elle n’avait pas bougé. Les cerfs-volants flottaient dans l’air. Les drapeaux, verts, orange ou rouges, se succédaient sur les mâts. Les vagues affluaient et refluaient. #Lecture #ebook #ebookgratuit #freebook #read #kindle #kobo #free

Une publication partagée par EDITION999 (@edition999) le

  

 Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Découvrez  Sylvie de Monte :

La France est à l'honneur avec l'auteur francophone Sylvie de Monte
  • Avis (4)

    Vos commentaires

    • Le 20 novembre 2018 à 15:57, par Raphaël Coleman En réponse à : Marée Basse

      Cette nouvelle est dramatiquement magnifique, dans un style très épuré.

      L’histoire est tragiquement humaine mais les personnages y semblent si fantomatiques. Peut-être était-elle partie, déjà, dans son esprit. Peut-être n’avait-il pas osé la déranger et s’en veut-il désormais. Ce n’était pas de l’indifférence et elle ne le savait pas...

      Et si c’était ça, la vraie Littérature, cette belle sobriété au service d’une émotion qui subsiste sur le sable à marée basse, juste après.

      Merci pour ce récit.

      Raphaël Coleman

      • Le 22 novembre 2018 à 10:24, par sylvie de Monte En réponse à : Marée Basse

        Merci à Raphaël Pour sa belle appréciation. Elle me va droit au cœur. Sylvie de Monte.

      Répondre à ce message

    • Le 18 septembre 2018 à 18:33, par Kam En réponse à : Marée Basse

      C’est drôle ce que l’auteure a pu décrire et dire en si peu de mots.
      Bravo

      • Le 24 septembre 2018 à 09:23, par de Monte Sylvie En réponse à : Marée Basse

        Merci Kam pour votre gentille appréciation. :-))

      Répondre à ce message

REDIGER UN AVIS
modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.