Le Sikh

Georges Guiot (Auteur)

Publié le 5 février 2019

 sur une moyenne de 5 votes

Notre vidéo pour lire facilement sur Ipad

Thème : Littérature

 Le mot de Georges Guiot pour Le Sikh

Le SikhLe 16 août 1947 l’Inde accède à l’indépendance . La partition de l’Inde en deux états indépendants (L’Inde et le Pakistan) ne fait plus aucun doute .Le Pendjab autrefois en territoire en territoire Indien est partagé entre ces deux nouvelles puissances. C’est l’exode pour des milliers de Sikhs ,de Musulman,d’hindous.
Après l’assassina de ma sœur Lina Kaur mon père décide de quitter le pays . Une nouvelle page de mon histoire commence en France.

Quatrième de couverture :

Mon nom est Jhalan Singh, je suis le fils de Jawar Singh et Sathya Kaur. Mes parents ont émigré en France après le partage du Pendjab en deux en 1947.
Isabella mon épouse est (Française) c’est la fille d’une Mère et d’un père Espagnol. « Ses parents se sont réfugiés en France après l’arrivée du Franquisme en Espagne ».
« Singh nom de famille de Jhalan » : Tous les Sikhs portent le nom de Singh car ils sont membre d’une même famille. La seule façon de les distinguer est le prénom Ex ; Jhalan Singh pour moi. Mon père se nomme Chalwan Singh « Singh pour les hommes. Singh signifie le lion ». Les femmes portent pour nom de famille « Kaur ». Kaur signifie princesse. Ma mère se nomme Sathya Kaur.
Nous avons eu un fils Théo et une fille Tessa

 Analyse du sens avec l'assistant personnel à la rédaction Cordial

Les deux domaines «militaire» et «botanique» sont les domaines les plus saillants de ce texte. Le domaine «métrique» est le troisième domaine saillant.Le domaine «géographie» est un quatrième domaine remarquable. Dans la thématique de ce texte, la vie sociale est une notion capitale. D'une façon plus précise, l'analyse des thèmes généraux de ce texte indique une prédominance des thèmes suivants : «nombre», «participation», «comportements», «jugement et valeurs», «occasions et circonstances», «manières d'agir», «intelligence et mémoire» et «sentiments». Une analyse plus fine encore de la thématique de ce texte fait apparaître comme thèmes centraux : * hindouisme (catégorie : bouddhisme et hindouisme) * mouvements nationalistes (catégorie : civilisation) * anthropologie (catégorie : humanité) * partis politiques (catégorie : civilisation) * utilitaires (catégorie : transports routiers) * cycles (catégorie : transports routiers) * conservatisme politique (catégorie : civilisation) * animaux aquatiques (catégorie : poissons et pêche) Une étude lexicologique et sémantique de l'ensemble des phrases indique que les mots forts du texte sont «route», «vener», «mourir», «turban», «bus», «arrivée», «crabe», «voyageur», «pèlerin» et «dromadaire». Parmi les noms propres, on relève une nette prédominance des mots «Théo», «Singh», «Inde» et «Amritsar».  

 Signaler un problème avec l'ebook gratuit.


Découvrez Georges Guiot :
 Auteur ambassadeur chez Edition999

La France  est à l'honneur avec l'auteur francophone Georges Guiot
" Routard depuis de nombreuses années . La vie et les évènements historiques qui fondent la vie des gens qui vivent dans ces contrées me fascinent . Les personnages de mes romans reflètent mes idées sur la vie et mes contradictions... "
  • Avis (7)

    Vos commentaires

    • Le 5 février à 15:13, par Jean-Michel En réponse à : Le Sikh

      Une nouvelle est en ligne dès maintenant. Merci à Georges Guiot et bonne lecture à tous.

      Répondre à ce message

    • Le 23 avril 2016 à 16:06, par Guiot Georges En réponse à : Le Sikh

      Bonjour Je souhaiterais refaire la présentation de ce roman ...."C’est aussi l’histoire de la famille de Jhalan qui, pour échapper aux persécutions dont sont victimes les Sikhs de Lahore émigre à Marseille". Plusieurs années plus tard .Son fils Théo part à son tour en Inde pour découvrir l’histoire de ses ancêtres. Sans nouvelle de Théo. Jhalan part en Inde sur les traces à de son fils.

      • Le 25 avril 2016 à 16:49, par Jean-Michel En réponse à : Le Sikh

        Bonjour,
        Vous pouvez nous communiquer la nouvelle version par mail à : contact@edition999.info et nous ferons les modifications.
        A bientôt.

      Répondre à ce message

    • Le 7 mars 2016 à 11:03, par Jean-Michel En réponse à : Le Sikh

      Un superbe message d’un ami voyageur de Georges Guiot qui avait reçu "le Sikh". Un vrai encouragement à amener ce livre partout et à le faire partager :
      "J’ai lu ton dernier roman. Je trouve que tu as énormément progressé !!! C’est mon humble avis et vraiment je t’engage à poursuivre.
      Je l’ai trouvé plus riche. En tout. L’expression, le caractère des personnages, les descriptions des personnages et des paysages, et tes recherches sur le mouvement sérieux et de la crédibilité. Ce qui en fait un écrit bien ficelé ... Il m’a tenu du début à la fin.
      Même si je trouve que le papa accepte trop facilement l’aventure. Persévère mon ami, j’attends le troisième !!!
      J’ai quitté le Kashmir assez rapidement, trop frisquet Pour ma part ! L’hiver n’est pas la meilleure saison même si le coin était calme car pas un touriste !!! J’ai tout de même fait une très belle balade et me suis retrouvé avec de ta neige aux genoux.
      Le printemps doit y être magnifique .La nature plus accueillante et les treks splendides sur fond de la chaîne Himalayenne. J’ai passé une nuit en houseboat super une chérie pour plus de fun et de romantisme !!!
      Je me suis arrêté à Amritsar !!! Le Temple d’Or est superbe .Le soleil était de la partie et la coupole brillait de mille feux. Idem en soirée, magnifique. J’ai déjeuné en contribué en fabriquant les chapatis dans une ambiance détendue où une certaine ferveur se dégage. J’ai ressentis les gens concernés et SIKH à 100 pour 100. Je suis actuellement dans le Rajasthan et là encore je me régalel !! Entre les forteresses, les temples Jains, les havelis et toutes ces vielles villes colorées aux mille
      Beaucoup plus de touristes dont des Français, ce qui me permet d’échange r un peu plus !!! Je suis arrivé hier à Amber, juste à côté de Jaipur. Avant, c’était Bikaner. Puis ça devrait être Udaipur, Bundi, Khajuraho !!,Agra, Delhi,(visa Birmanie), finir à Varanasi (Bénardes, on dit que venir y mourir permet d’atteindre Moksha qui li réincarnations ). Re Delhi pour récupérer le visa et après je sais pas....rejoindre le Cambodge sûr et puis peut être retour à la Réunion. J’aime beaucoup cette île."

      Répondre à ce message

    • Le 25 février 2016 à 21:34, par Abraham En réponse à : Le Sikh

      Cool j’ai pas arrêter jusqu’à la dernière page, un livre d’histoire d’abord oui parce que je peux faire la différence entre un hindou et un sikh ce qui n’est pas le cas au paravent, merci a l’auteur et bonne continuation

      Répondre à ce message

    • Le 13 janvier 2016 à 15:52, par Guiot Georges En réponse à : Le Sikh

      Bonjour Jean Michel . La page 97 continue sur l’histoire de Jhalan et sur les événements qui vont suivre son départ de AMRITSAR, jusqu’à son arrivée à Lahore pays son pays de naissance puis vers les gourgoulons et Marseille son nouveau pays d’adoption ; Merci pour tous les aménagements qui vont suivre pour terminer cette histoire. (En consultant sur edition 999 ,je n’ai pas trouvé de changement . Peut être que vous êtes en plein remaniement). Auquel cas je m’excuse de vous importuner. A bientôt Merci Amicalement Georges Guiot

      • Le 14 janvier 2016 à 10:24, par Jean-Michel En réponse à : Le Sikh

        La version complète de "Le Sikh" est dès maintenant dans sa totalité.
        Merci à l’auteur Georges Guiot pour sa vigilance et sa gentillesse.
        Nous nous excusons auprès des centaines de lecteurs ayant déjà téléchargés le roman et nous vous souhaitons dès maintenant une bonne lecture.

      Répondre à ce message

REDIGER UN AVIS
modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.