La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Accueil > Biographie > Le Conventionnel Joseph Le Bon

Le Conventionnel Joseph Le Bon

Jacques de Loris (Auteur)

Nombre de pages en A4 : 316

Version publiée le 28 octobre 2017

Les statistiques du livre

355 lecteurs ont feuilleté le livre

246 lecteurs ont inclus ce livre dans leur bibliothèque.

Note Moyenne : 5/5 sur 3 votants

Evaluer le livre


Thème : Biographie

 ISBN : 978-2-490135-00-4  

🖋️ La quatrième de couverture

Natif d’Arras, ancien prêtre, proche de Robespierre et de Saint-Just, Joseph Le Bon instaura le régime de la Terreur dans les départements du Nord et du Pas-de-Calais, envoyant indistinctement à l’échafaud gens du peuple, nobles ou bourgeois. Ce recueil réunit plusieurs études intégrales : G. Lenotre, Mimie — Lucien Misermont, Le Conventionnel Le Bon avant son entrée dans la vie publique ; Joseph Le Bon, curé constitutionnel de Neuville-Vitasse ; Joseph Le Bon, maire d’Arras et administrateur du Pas-de-Calais ; Joseph Le Bon, membre de la Convention — Hector Fleischmann, La Comédie à Arras sous la Terreur — Joseph Pyotte, Joseph Le Bon et l’avocat Poirier de Dunkerque — Antoine Laroche, Les Suites d’une sentence de juge-de-paix rendue en 1791. Il contient aussi des Lettres de Joseph Le Bon à Robespierre, Le Bas, Saint-Just et une bibliographie. — [Texte intégral (316 p.), accès libre et gratuit.] —

🗏 La première page

La lecture des deux volumes du Procès de Joseph Le Bon, recueilli par la citoyenne Varlé, imprimés à Amiens en 1795, peut être classée parmi les cauchemars. Durant vingt audiences, les survivants des hécatombes d’Arras et de Cambrai passent dans l’antique salle du Bailliage, à Amiens, où l’on juge l’ex-conventionnel ; ce que racontent ces fantômes en deuil est inouï au point qu’on se prend à mettre en doute la véracité de leurs dépositions. Des rues entières dépeuplées ; des nonagénaires, des filles de seize ans égorgés après un jugement dérisoire ; la mort bafouée, insultée, enjolivée, dégustée ; les exécutions en musique ; des bataillons d’enfants recrutés comme garde de l’échafaud ; des débauches, un cynisme, des raffinements de satrape ivre ; un roman de Sade devenu épopée : il semble, en assistant à ce débâclage d’horreurs, que tout un pays, longtemps terrorisé, dégorge enfin son épouvante et prend la revanche de sa lâcheté en accablant le malheureux qui est là, bouc émissaire d’un régime abhorré et vaincu.

  
⚠️ Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de Jacques de Loris

(éditeur et directeur de collection) - Archiviste et conservateur à la retraite. Activité : publication d’une collection intitulée "Textes oubliés" où sont réédités des textes (documentaires ou littéraires) tombés dans le domaine public. Chaque volume regroupe plusieurs études concernant un même...

📖 Autres(s) parution(s) de l'auteur

L'Enfant perdu et autres histoires

L’Enfant perdu et autres histoires

Récits de Noël - Ce matin-là, qui était la veille de Noël, deux événements d’importance eurent lieu simultanément. Le soleil se leva, et M. Jean-Baptiste Godefroy aussi…

2017

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

 Dans le même rayon : Biographie

Chronique d'un suicide annoncé

Chronique d’un suicide annoncé

Les documents suivants concernent la lente dégradation physique jusqu’à la mort, d’un patient affecté d’une maladie mentale dite bipolaire ou maniaco-dépressive. Maladie devant laquelle la psychiatrie semble pour le moment impuissante.

Ahmed BALLOUL. Le rêve des "Deux France"

Ahmed BALLOUL. Le rêve des "Deux France"

Ahmed BALLOUL ou BAHLOUL, avant sa naturalisation française fut plus qu’un porte-drapeau de l’Emir Khaled. Il était bien le premier Algérien à revendiquer les droits civiques et politiques des Algériens en situation de colonisation. Il faut osé le faire (...)

L'histoire authentique de nos ancêtres GAU - 1ère partie

L’histoire authentique de nos ancêtres GAU - 1ère partie

L’histoire commence au XVIe siècle avec Étienne, notre ancêtre GAU le plus ancien connu.