L’OEIL DE GECKO (2019)

Jean-Louis TERRAS (Auteur)

Nombre de pages : 100

Avis (1)

13 votes

Notre vidéo pour lire facilement

Thème : Policier et suspense

( Version du 25 février 2019 )

 Le mot de Jean-Louis TERRAS pour L’OEIL DE GECKO

10 mars 2010. Chambre 101, hôtel Winston, Galway, comté de Connacht, Irlande… William Torton est allongé sur le lit les mains jointes sur le ventre. Il fixe le plafond bleu parsemé d’étoiles filantes et d’éclairs dorés. Il se demande pourquoi, autrefois, ces établissements s’entêtaient à décorer les plafonds et surtout dans des teintes et motifs plutôt déprimants… État d’esprit dans lequel il est en ce moment… Lassé par cette fausse féerie, il ferme les yeux.
Que fait-il ici dans ce somptueux hôtel ! Avait-il eu raison d’accepter l’héritage que son père lui avait imposé sa mort venue ? N’était-il pas plus tranquille à Patan au Népal, dans ce petit pied-à-terre succinct mais doux comme un nid, qu’il louait dans le quartier des tisserands khusah ?

L’OEIL DE GECKO

Quatrième de couverture :

Vous allez découvrir comment une erreur judiciaire, ou plutôt un crime impuni, va être mise à jour dans des conditions très particulières.
William, guide de haute montagne, quitte Sarlat la Canéda (Dordogne) le 15 mars 1978 pour accomplir son rêve : gravir les plus hauts sommets du monde.
Trente-trois ans plus tard, de retour en Irlande, à Galway, sa ville natale, il découvre dans sa chambre d’hôtel un livre écrit en français par le policier chargé de l’enquête de « l’affaire de l’évêque Verder ». Il y décrit l’assassinat de la sœur du prélat à Sarlat le 15 mars 1978. Stupéfait ! Il décide de remonter le temps avec l’aide de ses amis, dont le fils du policier, et de réhabiliter Marcel le clochard, condamné à vingt ans de prison. Le pauvre homme a fini par mourir dans un asile de fou…
À vous de découvrir les circonstances de cette étrange affaire !

 Analyse du sens avec l'assistant personnel à la rédaction Cordial

Dans la thématique de ce texte, le quotidien est une notion capitale. D'une façon plus précise, l'analyse des thèmes généraux de ce texte indique une prédominance des thèmes suivants : «participation», «date et chronologie», «identité», «ordre», «jugement et valeurs», «occasions et circonstances», «intelligence et mémoire» et «quantité». Une analyse plus fine encore de la thématique de ce texte fait apparaître comme thèmes centraux : * hiérarchie policière (catégorie : police) * intérieur de maison (catégorie : habitat) * alpinisme, parachutisme (catégorie : sports) * clergé (catégorie : religion et clergés) * ferme (catégorie : habitat) * titres religieux (catégorie : aristocratie) * dégustation (catégorie : goût) * convivialité (catégorie : degré de sociabilité) Une étude lexicologique et sémantique de l'ensemble des phrases indique que les mots forts du texte sont «lire», «bien», «policier», «restaurant», «vener», «évêché», «finir», «bilboquet», «truffe» et «partie». Parmi les noms propres, on relève une nette prédominance des mots «William», «Garry» et «Jérôme».   

 Signaler un problème avec l'ebook gratuit.


Découvrez Jean-Louis TERRAS :
 Titre honorifique : Ambassadeur francophone d’Edition999

La France  est à l'honneur avec l'auteur francophone Jean-Louis TERRAS
" J’ai 68 ans, je lis beaucoup et cela depuis que je sais le faire. Ma seconde passion est l’écriture... Partout, tout le temps... une phrase, une idée, pour ne pas oublier, pour recoller ensuite et créer des histoires . Je suis positiviste et passionné par la littérature fantastique, mes références... "

 Lire son interview avec Edition999

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message



  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.