Libérez vos mots, lisez sans limite ! Publiez et découvrez gratuitement

Accueil > Héroic Fantasy > Forgelâme Tome X

Forgelâme Tome X

Forgelâme Tome X

William Handwood (Auteur)

Nombre de pages en A4 : 68

Version publiée le 13 octobre 2023

Les statistiques du livre

243 lecteurs ont feuilleté le livre

100 lecteurs ont inclus ce livre dans leur bibliothèque.

Note Moyenne : 5/5 sur 4 votants

Evaluer le livre


Thème : Héroic Fantasy

ISBN : 9782377570157  

La quatrième de couverture

Depuis son combat contre le Démon Invoqué, la réalité de Kane bascule toujours plus profondément dans les ténèbres. De sombres pensées viennent obscurcir son jugement, alors qu’il apprend de la bouche même de l’être qu’il hait de plus en plus, que la survie de l’un de ses proches ne tient plus que du miracle.
Kane doit faire face au trépas imminent de Jasme... et sa mort emportera certainement avec lui, le peu de santé mental qu’il lui reste.

 Saga.

La première page

La première étape de la Prophétie d’Eliandre avait été accomplie.
Dans le foyer des hommes, le Royaume d’Imélir, le plus puissant mage du monde avait fini par trouver ce qu’il cherchait depuis tant et tant d’années en la personne de Kane Pandragon, dont l’emblème était la dévoreuse : c’est à dire moi, la Forgelâme.
Que résonnent ces paroles dans les temps passés, présents et à venir. Que tous entendent la Prophétie d’Eliandre :
L’élu sera d’autant de lignée à quérir dans les foyers balafrés, proscrits et des hommes. Le grimoire, la dague et l’épée en seront les emblèmes, tels le Dompteur, la Faucheuse et la Dévoreuse.

Oui. Eliandre avait enfin trouvé ce qu’il cherchait. Mais loin d’un aboutissement, cela constituait seulement le point de départ d’un long chemin semé d’embuches.
Il avait mi la main sur seulement l’un des Élus, restait encore à trouver les autres…

Entre la Vie et la Mort
Kane et Jasme avaient tous les deux étaient installés dans une cabine normalement dévolue aux capitaines de navires. Eliandre et ses protégés y avaient trouvé refuge juste après le sortilège de translation de Lumière.
Le Prince et le Lige étaient tous les deux inconscients, mais la gravité de leurs blessures restait différente. Kane souffrait de contusion et d’une fatigue extrême d’avoir livré son combat contre le démon en y jetant l’ensemble de ses forces. La santé de Jasme était en revanche bien plus préoccupante, tant et si bien que sa vie ne tenait qu’à un fil. Sans soins appropriés, il avait de grandes chances de ne pas passer la nuit.
L’Alnavelgien avait usé de tous ses talents de Mage.
Quoique puissant dans son art, il y avait tout de même des choses qu’il ne pouvait pas accomplir. Ramener les morts à la vie ou bien sauver une victime d’une blessure physique d’un trépas certain et non causé par la magie, en faisaient partie.
La respiration de Kane était calme, là où celle de Jasme était laborieuse et saccadée. Ce dernier était d’une pâleur macabre, la sueur perlait continuellement son visage et sa poitrine se soulevait à grande peine… ou presque pas... alternativement. En le voyant ainsi dans sa cabine, le Capitaine de vaisseau avait dit de lui qu’il avait déjà un pied dans la tombe.
Eliandre ne pouvait lui donner tort. Sir Jasme était condamné à moins d’un miracle.
Robert n’avait ni quitté son chevet, ni celui de son Prince, ignorant la douleur et la gravité de ses blessures. Le Mage d’Imélir avait entendu les récits des hommes d’équipage à son sujet et il lui semblait grandement exagéré. Un simple mortel tenant tête à un démon invoqué, à main nue de surcroit, cela tenait plus du délire d’ivresse que du récit de bataille.
Pour autant, cela ne l’étonnait pas non plus.
Large d’épaules, plus encore que Maitre Louis, Robert était puissamment bâti. Intrigué, Eliandre étudia plus en détail le Lige. L’une de ses mains aurait très bien pu englober les deux siennes et il ne savait pas trop où se situaient son poignet et son coude dans le tronc d’arbre qu’était son bras. Grand, il avait atteint sa pleine maturité et prenait facilement une tête au maitre d’armes. Ce bon vieux Louis était un colosse comme Eliandre en avait rarement vu dans sa vie, mais le Lige était un véritable géant, une force de la nature talonnant presque la légende de Lékros, le Général et compagnon d’arme du Premier du Sang. Le mythe affirmait qu’il n’existait, et n’existerait jamais, d’homme atteignant sa taille, sa carrure et encore moins sa force physique, une force phénoménale qui lui permettait de brandir le Destructeur de Levanne, une arme Légendaire aux proportions et au poids sans commune mesure avec d’autres armes.

  

Biographie de William Handwood

Enfant, j’étais un fan des dessins animés Japonais et j’ai baigné dans la culture Shonen. Plus tard, je suis devenu un fervent lecteur de Manga. Puis, une fois adulte, au détour d’une librairie, j’ai été attiré par la littérature de l’Imaginaire. Et le virus ne m’a plus quitté. Fantasy, SF,...

Autres(s) parution(s) de l'auteur

Forgelâme, Tome I

Forgelâme, Tome I

Un homme maudit, robuste et impitoyable, empli de rancœur envers le dessein, tel était mon père. Une forge à l’enclume noire, dont le brasier était alimenté par les flammes éternelles du Tartare, telle était ma mère.

2019

Conquérants, Tome II

Conquérants, Tome II

Les différents héros de cette humanité d’un monde en ruine et réduite en esclavage, apprennent à évaluer leurs forces et leurs faiblesses, pour lutter le plus efficacement possible contre Le peuple des Chaos : les Conquérants.

2022

Forgelâme, Tome X

Forgelâme, Tome IX

Tandis que Kane, séparé de sa Forgelâme, doit faire face à toujours plus d’attaque d’engeances tapies dans l’ombre, Téron se rapproche peu à peu de la belle Elmahël.

2022

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

Dans le même rayon : Héroic Fantasy

Forgelâme, Tome VII

Forgelâme, Tome VII

La guerre contre le Seigneur des Brumes est enfin arrivée à son terme. La Paix semble reprendre ses droits dans les compagnes comme dans la Cité du Royaume d’Imélir et Kane Pandragon, sauveur du foyer des hommes, récupère de ses blessures profondément (…)

Forgelâme, Tome I

Forgelâme, Tome I

Un homme maudit, robuste et impitoyable, empli de rancœur envers le dessein, tel était mon père. Une forge à l’enclume noire, dont le brasier était alimenté par les flammes éternelles du Tartare, telle était ma mère.

L'épée de Bronze

L’épée de Bronze

Qui se souvient de la Diacara ? Les lumières de notre monde d’aujourd’hui, l’Yrian, l’Helaria et la Nayt, même pris tous ensemble, ne lui arrivent pas à la cheville que ce soit en matière de population, de culture ou de richesse. Moi Saalyn, archonte des (…)