Libérez vos mots, lisez sans limite ! Publiez et découvrez gratuitement

Accueil > Essai - Politique - Scolaire - Education > BOUALEM KHALFA AU PAYS D’ENVER KHODJA

BOUALEM KHALFA AU PAYS D'ENVER KHODJA

BOUALEM KHALFA AU PAYS D’ENVER KHODJA

Mohamed-Karim ASSOUANE (Auteur)

Nombre de pages en A4 : 37

Version publiée le 26 août 2023

Les statistiques du livre

114 lecteurs ont feuilleté le livre

37 lecteurs ont inclus ce livre dans leur bibliothèque.

Note Moyenne : 4.98/5 sur 1 votants

Evaluer le livre


Thème : Essai - Politique - Scolaire - Education

La quatrième de couverture

BOUALEM KHALFA AU PAYS D’ENVER KHODJA est un reportage qu’avait réalisé le membre du CC du Parti Communiste Algérien dans l’Albanie d’ Enver Hodxa en novembre 1951.

La première page

Décédé le 6/7/2017, suites à une longue maladie, le poète et journaliste Boualem Khalfa a été surtout cet infatigable militant communiste, bien conséquent avec lui-même et ses idéaux marxistes-léninistes.

Sa première initiation au socialisme scientifique, il l’a doit à sa rencontre avec Bachir Hadj-Ali dès 1946, son aîné de trois ans, lui qui venait du Scoutisme musulman algérois et du courant nationaliste réformiste des AML de Ferhat Abbas. Boualem Khalfa, cet ancien sous-lieutenant de Saint-Cyr, se dévouera à la lutte des classes dans le cadre du journalisme militant à commencer par Alger-Républicain et en finir par l’hebdomadaire du PCA, Le Progrès.

A son admission au concours d’entrée à l’Ecole normale de Miliana en janvier 1939, Albert Camus avait publié le 25/6/1939, son article de couverture du procès de l’assassin du Muphti d’Alger, sous le titre : « L’audition d’un policier atteint d’amnésie ».

Lorsqu’Alger-Républicain passe sous le contrôle effectif du PCA après 1945, Khalfa est déjà un cadre militant du Parti et membre de son Comité central dès 1952 et deux ans après il sera élevé au Bureau politique. Durant la guerre de libération, il sera en charge de l’appareil militaire clandestin du Parti au niveau de Chleff dans l’Oranais.

Arrêté en 1956, il sera plusieurs fois torturés et échappera à deux tentatives consécutives d’exécutions sommaires. Condamnés à deux reprises pat le Tribunal militaire d’Oran à 20 ans de travaux forcés, Khalfa sera transféré avec d’autres prisonniers politiques en France et dans diverses prisons. Des Beaumettes de Marseille à La Santé de Paris, puis de Rennes à celle de Caen, il s’échappera de cette dernière grâce au réseau clandestin des militants communistes Français et Algériens durant un mouvement de grève de la fin. Le long de sa présence clandestine en France, il sera chargé par le PCA de prendre la direction de la Fédération de France du PCA sous la houlette de Larbi Bouhali, responsable des Relations internationales du parti à Prague.

Une période d’autant plus capitale dans la vie du PCA avec l’avènement du « khrouchtchévisme » et le différent Sino-soviétique lors des Conférences mondiales des partis communistes. Le PCA par son abstentionnisme entre les deus futurs blocs communistes, Khalfa se distinguera le long du restant de son parcours de militant par l’idée du retour à un Parti communiste algérien, fondamentalement marxiste-léniniste et faisant partie d’un internationalisme prolétarien authentiquement révolutionnaire.

  

Biographie de Mohamed-Karim ASSOUANE

Mohamed-Karim Assouane est enseignant de littérature française moderne et contemporaine et membre de l’Equipe de recherche sur les manuscrits de Mohamed Dib du CNEPRU (Alger). Il est auteur de plus de : • Recueil de poèmes : Poème pour une passion, Silex éditions, Paris, 1985.• Paul Robert :...

Autres(s) parution(s) de l'auteur

Divagations d'âmes, de Omar SAMAR

Divagations d’âmes, de Omar SAMAR

Bientôt le souffle terrible des martyrs fera dissiper le voile sombre qui couvre notre belle Algérie et tout s’étalera au grand soleil et nos insulteurs d’aujourd’hui seront les coupables de demain, écrit Omar Samar prophétique, dans El Hack (17 septembre (…)

2023

Les Berbères et leurs conquérants

Les Berbères et leurs conquérants. Par Mohemd El-Aziz KESSOUS

Le parcours de Mohamed El-Aziz Kessous après obtention d’une licence en Droit entre Alger et Paris est fondamentalement marqué par l’action politique et sociale. De l’Association des Etudiants Musulmans Nord-Africains en France (AEMNAF) à l’UDMA de Ferhat (…)

2023

"Je reviens de Chine" de Me Amar Bentoumi

"Je reviens de Chine" de Me Amar Bentoumi

Nous avons essayé dans le cadre de ce modeste reportage de présenter les choses que nous avons vues durant notre séjour au pays de Confucius et de Mao Tsé Toung. Nous n’avons pas la prétention d’avoir épuisé un sujet complexe entre tous, mais simplement de (…)

2023

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

Dans le même rayon : Essai - Politique - Scolaire - Education

Passages vers l'ère à venir

Passages vers l’ère à venir

Nous sommes en 2019, la cause est entendue et se confirme dorénavant année après année, presque mois après mois : le genre humain, sur cette planète Terre, traverse une mutation de civilisation, bien au-delà d’une crise, depuis au moins les années 1990.

Monnaie magique et Finance apprivoisée

Monnaie magique et Finance apprivoisée

Persuadé depuis longtemps que le système financier est à l’origine de la plus grande part de nos problèmes sociaux, économiques et politiques, à commencer par l’augmentation des inégalités et la croissance destructrice de l’environnement, j’ai profité du (…)

L'Afrique noire et son passé

L’Afrique noire et son passé : données archéologiques et vie sociopolitique

Cet ouvrage présente les travaux de cinq auteurs africains qui ont en commun l’apprentissage de l’histoire. Provenant des Universités d’Abomey-Calavi, Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan et Charles de Prague, ils laissent à la postérité des contributions qui (…)