Jean-Claude Cayet

Origine de l'auteur : La France

Né le 6 mai 1948 en région lyonnaise, banlieusard francilien, ingénieur des mines, retraité depuis 1 an après une carrière toute entière consacrée à la sécurité et à l’information routières. Comme tout le monde à la recherche du sens de l’existence, depuis toujours porté à l’écrit mais trop longtemps resté conforme aux valeurs de son origine sociale où comptaient d’abord les réalisations très concrètes, matérielles ou techniques …et la discrétion.


    Edition999 vous présente sa page : En attente
Edition999 rencontre JCC.
Comment écrivez-vous ?
Par séances plus ou moins espacées, entre lesquelles je note les nouvelles questions qui me sont apparues ou qu’on m’a posées comme autant de germes, ainsi que les réflexions, les arguments et les mots qui doucement en résultent.
Pourquoi écrivez-vous ?
A l’écrit, on peut prendre tout son temps pour peser ses pensées aussi bien que ses mots. De plus, l’écrit reste et peut permettre d’échanger avec un plus grand nombre d’interlocuteurs et plus sérieusement. Ces deux raisons rencontrent complètement un besoin personnel, actuel et pressant, de faire le point sur ma vision du monde et de la vie pour la confronter et/ou la partager avec les autres.
D’où vous vient votre passion d’écrire ?
Je crois avoir été un littéraire contrarié par la prééminence des mathématiques et des techniques... et puis je ne suis pas très bon à l’oral où, ayant du mal à exprimer les nuances et la complexité, j’ai tendance à caricaturer ma pensée au risque de demeurer incompris voire de heurter les autres.Comment vous vient le sujet d’une nouvelle ou d’un roman ? Je ne me sens pas concerné car je n’ai pas l’intention d’écrire des nouvelles ou des romans. Mon seul écrit à ce jour, "Nous sommes tous des bébés Dieux", est d’abord un essai philosophique, même si j’espère qu’il se lit aussi facilement qu’un roman et si il comporte une très légère coloration autobiographique.
Quels sont vos écrivains préférés ?
Depuis que je suis à la retraite, je lis tout et n’importe quoi. Je rattrape 30 ans de retard de lecture, abstinence forcée par une profession trop exigeante. Je lis d’abord tout ce que d’autres me signalent avoir apprécié, autant d’occasions d’échanger avec eux et de mieux les connaître. Sinon, je reste naturellement porté vers les philosophes lorsqu’ils daignent s’exprimer clairement de façon à être compris en dehors de leur microcosme.
Pensez-vous que les critiques apportent à l’écrivain ?
Surement, elles peuvent être autant d’occasion d’amélioration, tant du fond que de la forme.
Pourquoi avez-vous choisi de publier sur Edition999 : ?
Je souhaite que personne ne gagne de l’argent avec mes écrits, ni moi, ni d’autres. Seules quelques publications via internet permettent vraiment cela. Mon seul objectif est d’avoir un maximum de lecteurs et si possible beaucoup de retours de leur part mais il n’est pas facile de percer au sein de la multitude des publications gratuites du net. Edition999 m’a paru, de ce point de vue, le mieux à même de me donner un peu de visibilité.
Avez-vous des projets en cours ?
Je collationne d’ores et déjà tous les retours très intéressants que j’ai pu obtenir des amis qui ont lu "Nous sommes tous des bébés Dieux". J’espère obtenir de nombreux autres retours suite à la publication par Edition 999. Il y aura alors probablement matière à une suite. Quelques amis m’ont déjà demandé d’essayer de traduire tous ces retours.
Si vous désirez ajouter quelques mots aux lecteurs qui vont vous lire. C’est ici et maintenant. :
Merci par avance de me faire l’amitié de me lire. Si vous êtes allés jusqu’au bout, dites moi si ces idées tiennent un petit peu la route. Et si certains s’en étaient déjà emparés et les avaient fait fructifier, je serais très heureux d’en connaître l’histoire.

Bibliographie de Jean-Claude Cayet