Frédéric Clément

Origine de l'auteur : La Suisse

 Auteur ambassadeur chez Edition999

Agé de 41 ans, je suis bibliothécaire et titulaire d’un master of arts (histoire contemporaine et moderne, sociologie de la communication et des médias). Père de deux charmantes petites filles, je consacre mon temps libre, tôt le matin, à cette belle maîtresse qu’est l’écriture.


    Edition999 vous présente sa page : En attente
Edition999 rencontre Frédéric Clément
Décrivez-vous en quelques mots (Si ce n’est pas encore fait) :
Né le 18 octobre 1973 à Fribourg (Suisse), je suis bibliothécaire et licencié ès lettres (Histoire contemporaine, Histoire moderne et sociologie de la communication et des médias). Cet intérêt pour l’histoire, j’essaie de l’adapter à une autre de mes passions : les romans mêlant histoire et fantastique. C’est dans cette optique que j’ai tout d’abord écrit « Il neige en enfer » publié aux éditions Le Manuscrit, désireux de décrire une période que je ne me lasse pas d’étudier : celle de la Seconde Guerre mondiale. Par ce roman, je souhaitais que le monde se souvienne des horreurs commises par le régime nazi, afin de ne jamais oublier ce que fut l’innommable. Il s’agissait d’un devoir de mémoire. « Toute erreur a son prix » (prévu en deux volumes, le premier étant le seul édité pour l’heure) revient quant à lui sur l’année 1967 du Championnat de Formule un. Il traite de la quête d’identité de Daniel, un jeune homme des années 2000 qui se réveille un beau jour en 1967, dans la peau d’un pilote nommé Dan J. Moore. Est-ce un rêve ? Et qui est-il finalement ? Quelle est sa vraie identité ? Enfin "Meute de sang" constitue le côté plus imaginatif de mes écrits, puisqu’il se passe dans un monde purement fictif mais qui pourrait être votre ville. "Meute de sang", c’est la lente descente aux enfers d’un garçon dramatiquement normal qui pénètre dans le paranormal.
Comment écrivez-vous ? :
N’ayant que peu de temps à consacrer à l’écriture à cause de mon travail et de mes obligations familiales, j’ai trouvé le moment idéal : à 4h00 du matin. Il est bon de pouvoir écrire avant de s’en aller travailler et le moment est assurément le plus propice à l’imagination. Les heures de sommeil en pâtissent, mais quand on aime on ne compte pas.
Pourquoi écrivez-vous ? :
Ecrire c’est viscérale. Cela me permet d’évacuer les soucis du quotidien, les frustrations et surtout écrire me permet de m’évader dans un monde créé par moi-seul, loin, très loin d’une réalité parfois trop dure.
D’où vous vient votre passion d’écrire ? :
Cette passion a toujours été inscrite en moi. Dès mon plus jeune âge, je passais des heures à m’inventer des scénarios alors que je jouais. J’aime raconter des histoires, faire vivre mes personnages et les faire disparaître lorsque je l’ai décidé. Mais tous continuent à vivre en moi. Car ils sont une partie de ce que je suis.
Comment vous vient le sujet d’une nouvelle ou d’un roman ? :
J’ai la chance de ne pas avoir à trop me creuser la tête pour avoir l’idée avec un grand I. Elle vient naturellement, s’impose à moi et ne demande qu’à être écrite. Quels sont vos écrivains préférés ? : Stephen King, sans aucun équivalent
Quel est votre mot préféré :
égalité
Quel est votre drogue favorite ? :
L’écriture, mais cela paraît très certainement banal
Si Dieu existe, qu’aimeriez-vous, après votre mort, l’entendre vous dire ? :
Tu as servi à quelque chose
Pensez-vous que les critiques apportent à l’écrivain ? :
Si elles sont constructives et non destructrices, oui. Une critique correcte doit toujours comporter en premier des points positifs car tout n’est jamais mauvais. Pour y avoir été confronté, je n’aime pas les critiques qui se permettent de juger un ouvrage sans que celui-ci ait été lu en entier. Oser dire qu’après 20 pages vous ne voyez pas le scénario est quelque peu osé : une intrigue se développe tout au long d’un livre.
Pourquoi avez-vous choisi de publier sur Edition999 ? :
Mon principal problème, qui doit être le même que tout écrivain non édité, est de trouver une tribune permettant d’être lu. C’est bien à cela que nous aspirons, n’est-ce pas ?
Avez-vous des projets en cours ? :
Oui, un projet colossal mais oh combien motivant puisque je m’y suis attelé voilà trois ans, quotidiennement : l’écriture d’une saga reprenant les grands événements historiques depuis la Guerre des Gaules jusqu’aux années 50. L’objectif de cette œuvre est d’intéresser un large public à l’étude de l’histoire en y mêlant réalité, fantastique et récit romancé. Et bien sûr les loups-garous, mon thème favori y sont présent. Mais le mythe est cette fois-ci totalement changé.
Si vous désirez ajouter quelques mots aux lecteurs qui vont vous lire. C’est ici et maintenant. :
Etre lu c’est le Graal de tout auteur. Rien n’est parfait dans mes écrits, j’en suis bien conscient. Mais le but est avant tout de vous permettre de rêver, de voyager, d’oublier le quotidien et d’éprouver quelques émotions au travers de mes pages. Laissez-vous transporter par les mots. Imaginez ce monde que je vous propose et plongez-y. J’espère que vous n’en ressortirez plus tout à fait pareils.

Bibliographie de Frédéric Clément