Libérez vos mots, lisez sans limite ! Publiez et découvrez gratuitement

Accueil > Biographie > Une enfant déracinée

Une enfant déracinée

Une enfant déracinée

Claudette Gilard Fito (Auteur)

Nombre de pages en A4 : 222

Version publiée le 30 décembre 2022

Les statistiques du livre

182 lecteurs ont feuilleté le livre

106 lecteurs ont inclus ce livre dans leur bibliothèque.

Note Moyenne : 5/5 sur 5 votants

Evaluer le livre


Thème : Biographie

La quatrième de couverture

Les sanglots me montent à la gorge, pourtant mon cœur déborde de joie, un bel enfant vient de naître, mon premier petit-fils. L’entrée de l’hôpital, les vieilles briques rouges, l’odeur de désinfectant dans les couloirs, je suis au comble du bonheur et pourtant malgré moi je pleure à chaudes larmes, comme jamais je n’ai pleuré, de longs sanglots enfouis qui crèvent à la surface comme de grosses bulles. Pourquoi ces larmes incompréhensibles et impossibles à endiguer ?
J’ai dû chercher, remonter le temps pour comprendre. C’est ici que je suis venue au monde à la maternité de l’hôpital de la Grave, le 6 décembre 1937. Quelques mois plus tard ma mère m’a confiée à l’Assistance Publique.

La première page

Mon petit-fils dort calmement sous les yeux attendris de ses parents.
Quels regards d’amour a-t-on porté sur moi ?
Qu’a ressenti ma mère en me voyant ?
Rejeté comme un poids inutile, le nourrisson que j’étais n’a pu exprimer son désarroi, le chagrin vient maintenant en ondes chaudes, libératrices peut-être.

Nul souvenir n’émerge avant mes trois ans, le vide, pas un visage ni un décor. Ai-je vécu en pouponnière ou dans une famille nourricière ? Je n’en sais rien.
De ce blanc, de ce silence sur mes trois premières années, au cours desquelles tant de choses se mettent en place, je ne garde aucun témoignage, personne n’a pu me raconter ma petite enfance.

  

Biographie de Claudette Gilard Fito

Ambassadeur Edition999

Je suis l’heureuse grand-mère de quatre petits-enfants. C’est pour eux, qui vivent à l’heure d’internet que j’ai éprouvé le besoin d’évoquer le temps des porte-plume et des chemins blancs. Ma part d’enfance ne m’a jamais quittée. Par ailleurs, je fais des publications sur l’Histoire locale,...

Lire son interview

Autres(s) parution(s) de l'auteur

Sarrant en Gascogne, un foyer de contre-révolution

Sarrant en Gascogne, un foyer de contre-révolution

Chapitre de l’Histoire d’un village gascon

2023

Au Pied du mur Berlin 1965

Au Pied du mur Berlin 1965

Nous sommes là, sans pouvoir dire un mot, estomac noué. Autour de nous silence et désolation. Des immeubles délabrés aux fenêtres murées, des barbelés rouillés qui hérissent un haut mur de parpaings gris. Tous les cinquante mètres, des miradors où campent (…)

2019

Jean Dieuzaide curé gascon du XIXe siècle

Jean Dieuzaide curé gascon du XIXe siècle

En pénétrant dans le cimetière d’Estramiac dans le Gers, en contrebas du village, le regard est attiré par une imposante croix de pierre. Placée au centre du lieu sacré, elle domine la tombe du curé Jean Dieuzaide. "Le pasteur au milieu du troupeau" (…)

2019

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

Dans le même rayon : Biographie

ESPRITS NOMADES

ESPRITS NOMADES

Quelle alchimie peut survenir de la rencontre improbable entre émigrés précaires et sédentaires assumés ? Ancestraux, mouvements de migration et gestes d’accueil appartiennent au cours normal de l’histoire.

L'EMIR KHALED Un autre regard

L’EMIR KHALED Un autre regard

Khaled est un militaire de formation venue à la politique telle quelle lui a été enseignée par l’école française. A son premier contact avec la réalité coloniale, il s’est confronté aux légionnaires de la féodalité coloniale, ceux de sa race, que (…)

Le Conventionnel Joseph Le Bon

Le Conventionnel Joseph Le Bon

Natif d’Arras, ancien prêtre, proche de Robespierre et de Saint-Just, Joseph Le Bon instaura le régime de la Terreur dans les départements du Nord et du Pas-de-Calais, envoyant indistinctement à l’échafaud gens du peuple, nobles ou bourgeois.