Libérez vos mots, lisez sans limite ! Publiez et découvrez gratuitement

Accueil > Littérature > Jean Dieuzaide curé gascon du XIXe siècle

Littérature

Jean Dieuzaide curé gascon du XIXe siècle

Claudette Gilard Fito (Auteur)

Nombre de pages en A4 : 10

Version publiée le 5 février 2019

Les statistiques du livre

216 lecteurs ont feuilleté le livre

180 lecteurs ont inclus ce livre dans leur bibliothèque.

Evaluer le livre "Jean Dieuzaide curé gascon du XIXe siècle"

6 votes

Note Moyenne

5/5 sur 6 votants

Thème :
Littérature

La quatrième de couverture

En pénétrant dans le cimetière d’Estramiac dans le Gers, en contrebas du village, le regard est attiré par une imposante croix de pierre.
Placée au centre du lieu sacré, elle domine la tombe du curé Jean Dieuzaide. "Le pasteur au milieu du troupeau" indique la plaque funéraire fixée à la base de la croix.
Qui était ce prêtre reposant à cette place d’honneur pour avoir officié à Estramiac durant soixante-deux ans, de 1828 à sa mort en 1890 ?
Grâce à d’infimes bribes de mémoire familiale (il était l’arrière, arrière grand-oncle de ma grand-mère maternelle) et à des documents d’archives, j’ai tenté de reconstituer le décor de son enfance et son parcours de vie.

La première page

Jean Dieuzaide a vu le jour et a grandi à Sarrant. Il est le fils cadet de Jean-Antoine Dieuzaide, forgeron de Sarrant, et de son épouse Catherine Dansan.
Né dans la nuit de la chandeleur, il a été déclaré dès le lendemain matin par son père, à la maison commune de Sarrant où sa naissance est inscrite en date du 14 pluviôse de l’an VIII de la République, correspondant au 3 février 1800.
Sa naissance, annoncée en cette soirée très particulière de la fête de la lumière et du renouveau où l’Église célèbre la purification de la Vierge, a été reçue comme un heureux présage par sa très pieuse maman.
Les traditions liées à la chandeleur étaient alors très vives. Les paroissiens se rendaient à l’église où le prêtre bénissait les chandelles. Chaque famille rapportait à la maison un de ces petits cierges enflammés, parfois un morceau seulement, en prenant soin qu’il ne s’éteigne d’un coup de vent ce qui risquait d’entraîner le malheur. Les voisines ne manquaient pas de ramener des chandelles pour ceux qui ne pouvaient se déplacer. Ce fut le cas pour la jeune maman qui reçut la lumière et la garda à son chevet jusqu’à l’heureuse délivrance.

  

Biographie de Claudette Gilard Fito

Ambassadeur Edition999

Je suis l’heureuse grand-mère de quatre petits-enfants. C’est pour eux, qui vivent à l’heure d’internet que j’ai éprouvé le besoin d’évoquer le temps des porte-plume et des chemins blancs. Ma part d’enfance ne m’a jamais quittée. Par ailleurs, je fais des publications sur l’Histoire locale,...

Lire son interview

Autres(s) parution(s) de l'auteur

Sarrant en Gascogne, un foyer de contre-révolution

Sarrant en Gascogne, un foyer de contre-révolution

Chapitre de l’Histoire d’un village gascon

2023

Une enfant déracinée

Une enfant déracinée

Les sanglots me montent à la gorge, pourtant mon cœur déborde de joie, un bel enfant vient de naître, mon premier petit-fils. L’entrée de l’hôpital, les vieilles briques rouges, l’odeur de désinfectant dans les couloirs, je suis au comble du bonheur et (…)

2022

Au Pied du mur Berlin 1965

Au Pied du mur Berlin 1965

Nous sommes là, sans pouvoir dire un mot, estomac noué. Autour de nous silence et désolation. Des immeubles délabrés aux fenêtres murées, des barbelés rouillés qui hérissent un haut mur de parpaings gris. Tous les cinquante mètres, des miradors où campent (…)

2019

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

1 discussion

Dans le même rayon :
Littérature

Il bat de nouveau

Il bat de nouveau

Début d’une nouvelle : Je sors de mon taf… Bon, ce soir petite sortie avec ma copine Jeanne, ça va me faire du bien. Ma semaine n’était pas particulièrement éreintante mais j’ai besoin de me changer les idées. Sur la route vers chez moi, je rêvasse. Rien (…)

Venez vous escagassez de rire provençal !

Venez vous escagasser de rire provençal !

Quel plaisir d’ouvrir ce livre qui devrait être remboursé à 100% par la Sécurité Sociale... L’art de Jean-Paul Marsal est de conter toutes les aventures avec ironie : la galéjade pointe quasiment à chaque mot.

LES AVENTURES INSOLITES D'ALEX ET DOROTHY

LES AVENTURES INSOLITES D’ALEX ET DOROTHY

Quand Alex, petit employé de banque et heureux gagnant du Loto,