2618 ebooks gratuits

3246 avis

1028 auteurs

Edition999
Plateforme de lecture et publication gratuites

 148 vues

Qu’eût pu inspirer ce confinement à Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné ? (2020)

Michel CANAL (Auteur)

Nombre de pages : 2

Ajouter votre avis   Commentaire(s) 1
  4 votes

Thème : Autobiographie - Témoignage

( Version du 8 mai 2020 )

 Le mot de Michel CANAL pour Qu’eût pu inspirer ce confinement à Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné ?

Qu’eût pu inspirer ce confinement à Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné ?

Ce confinement a de quoi tenter les beaux esprits. L’un d’eux a eu l’idée de "pasticher" la marquise de Sévigné, laquelle vous le savez, relatait les potins de la Cour à sa fille Françoise, comtesse de Grignan.

Quatrième de couverture :

Nonobstant de nombreuses incohérences :
— le 30 avril 1687 était un mercredi ;
— Mazarin est mort en 1661, Vatel en 1671 ;
— la fable de La Fontaine « Les animaux malades de la peste » a été publiée en 1678 ;
— la pièce de Corneille (décédé en 1684) « Le Menteur », écrite en 1644, ne pouvait donc être une nouveauté ;
— aucune épidémie recensée en 1687 ;
— au printemps 1687, la marquise se refusait d’écrire à sa fille, car cette dernière (l’encre ne lui ayant pas été livrée) ne lui avait pas adressé la moindre réponse depuis plus de deux mois ;
— si une épidémie s’était déclarée à cette époque, la tendance aurait plutôt été de prier et d’invoquer Saint-Roch plutôt que de songer au confinement ;

  Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de Michel CANAL

" Riche des enseignements d’une carrière ponctuée de mutations ou séjours en France, Outre-Mer, Afrique et Balkans, je suis venu à l’écriture pour relater une histoire sentimentale en deux tomes : — L’éveil de Claire - Ou l’émancipation d’une jeune femme trop sage — L’éveil de Claire - Journal intime Je ne... "

 Titre honorifique : Ambassadeur francophone d’Edition999

 Lire son interview avec Edition999

Consultez la page Michel CANAL d'Edition999

Vos commentaires

1 commentaire

  • Le 8 mai , par Michel CANAL

    Pour info, le rédacteur initial (à ce ce que je crois savoir) serait Jean-Marc Banquet d’Orx, descendant naturel de l’Empereur Napoléon III et d’Eléonore Vergeot.
    Explication :

    Durant sa détention au fort de Ham (Somme) de 1840 à son évasion en 1846, le prince Louis Napoléon eut deux enfants naturels (reconnus) avec Eléonore Vergeot, jeune lingère, dite "la belle sabotière" : Alexandre Louis Eugène (né le 25 février 1843 à Paris), et Louis Ernest Alexandre (né le 18 mars 1845 à Paris-Batignolles).

    Peu de temps avant sa chute, Napoléon III , par décret impérial du 11 juin 1870, anoblit ses fils et les dota richement, faisant l’aîné comte d’Orx, et le cadet comte de Labenne (deux communes des Landes).

    Alexandre Louis Eugène Bure, premier comte d’Orx (1843-1910), épousa en 1877 Alphonsine-Pauline Homel dont il eut quatre enfants. Il avait eu auparavant un fils naturel, Jean dit Adrien Banquet (né en 1867) avec sa maîtresse Jeanne de Castanos. Ce Jean dit Adrien Banquet, fils naturel d’un autre enfant naturel, était l’arrière grand-père de Jean-Marc Banquet d’Orx .

    Clin d’oeil de l’Histoire, Alexandre Louis Eugène était le portrait craché de Napoléon III au même âge (plus ressemblant que le prince impérial, né le 16 mars 1856 à Paris et mort le 1er juin 1879 en pays zoulou). De même , Jean-Marc a une ressemblance surprenante lorsqu’il porte la moustache et la barbichette à l’impériale.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

 En relation avec Qu’eût pu inspirer ce confinement à Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné ?