Libérez vos mots, lisez sans limite ! Publiez et découvrez gratuitement

Accueil > Fantastique > Pénibles hallucinations

Pénibles hallucinations

Pénibles hallucinations

Cristal Wille (Auteur)

Nombre de pages en A4 : 5

Version publiée le 16 octobre 2014 - (Premère publication sur Edition999 le 19 mai 2005)

Les statistiques du livre

2537 lecteurs ont feuilleté le livre

1207 lecteurs ont inclus ce livre dans leur bibliothèque.

Note Moyenne : 4.6/5 sur 5 votants

Evaluer le livre


Thème : Fantastique

La quatrième de couverture

Pénibles hallucinations

Depuis son opération Myriam souffrait beaucoup mais restait stoïque et somme toute, pour une adolescente de 17 ans assez courageuse. Toutefois pour calmer la douleur elle pouvait prendre deux ou trois comprimés de Lynix par jour ; un très fort calmant mais qui causait, selon les patients, des hallucinations. A vrai dire Myriam en avait déjà essayé pas mal d’autres, mais elle souffrait chaque fois de ces hallucinations pénibles, et s’était donc résignée, optant pour le Lynix.
Elle en eut rapidement marre de rester enfermée à l’hôpital ou chez elle et, affrontant ses parents furieux elle accepta un rendez-vous de son meilleur ami Paul. Ils devaient aller voir un film d’épouvante The Grudge.
En sortant de la salle tous les deux pouffèrent de rire après un tel navet :
« Quel merde, c’est pas vrai, ils sont pas foutus de faire un bon film d’horreur ? ! Vraiment à part Stephen King, y a que des merdes dans ce domaine ! » Et Paul, lui aussi un grand fan de King approuva joyeusement, parce qu’après tout cela les confortait dans l’idée que c’était bien leur Stephen King le meilleur !

La première page

Elle en eut rapidement marre de rester enfermée à l’hôpital ou chez elle et, affrontant ses parents furieux elle accepta un rendez-vous de son meilleur ami Paul. Ils devaient aller voir un film d’épouvante The Grudge.
En sortant de la salle tous les deux pouffèrent de rire après un tel navet :
« Quel merde, c’est pas vrai, ils sont pas foutus de faire un bon film d’horreur ? ! Vraiment à part Stephen King, y a que des merdes dans ce domaine ! » Et Paul, lui aussi un grand fan de King approuva joyeusement, parce qu’après tout cela les confortait dans l’idée que c’était bien leur Stephen King le meilleur !

  

Biographie de Cristal Wille

Cristal Wille est un auteur qui a décidé de publier sur Edition999 un ou plusieurs ebooks gratuits. Le Livre "Pénibles hallucinations" est pour l’instant son seul ebook gratuit publié sur le site Edition999.info. La littérature partagée est son objectif. Cristal Wille fait partager un moment...

Autres(s) parution(s) de l'auteur

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

10 discussions

  • 13 avril 2006, par Poubig

    Yo Cristal !l’ idée générale de ton histoire est pas mal mais ton style est familier à l’éxès.Ce sont des choses qui s’arrangent !

  • 1er novembre 2005, par Imago

    C’est une nouvelle assez directe. En te lisant je me dis que tu peux faire un peu plus étoffé pour une(tes)nouvelle(s) à venir.
    Dévelopes, même au risque de partir dans des phrases un peu tarabiscoté, faut essayer...
    Tu sembles t’être amusé en l’écrivant, c le principale si on veut écrire, non ?
    Bon courage pour la suite :-)
    (P.S : Vive Pennywise !)

    • ^ 2 novembre 2005, par cristal

      merci !
      oué en effet je me suis bien amusée en l’écrivant comme toujours y a des passages difficiles mais j’adore ça qd mm je n’envisage pas d’arreter d’écrire ne serait-ce que pour moi meme dans le cas où on ne me reconnaitrait aucun talent !!! (bah oué l’est tétue c’te chose...)
      ps : tu n’es pas le premier à me conseiller de développer d’avantage je suis bien d’accord et j’essayerai de faire mieux pour la prochaine ! à bientot

  • 2 juin 2005, par Cristal

    slt

    je vois que mon histoire a été lue par 29 personnes et que pas l’une d’entre elles n’a laissé de commentaire.
    Pourtant j’aimerais bien avoir votre avis !

    d’avance, merci ! (lol C très pompeux ça nan ?)

    • ^ 17 juillet 2005, par Crevette Rose

      nouvelle bien écrite, agréable à lire.

    • ^ 20 juillet 2005, par M. RENFIELD

      L’idée initiale en vaut une autre, mais méritait d’être plus développée, rédigée de manière plus longue pour aménager une atmosphère, une attente. Je n’ai pas de conseils à vous donner, mais je serais vous, j’écrirais de manière moins sèche, je ferais durer dans le temps. A mon avis (qui ne regarde que moi), évitez aussi quelques "putains" ou "merde" de trop, même King n’en abuse pas (ne parlons pas des autres écrivains !) Ne le prenez pas mal : se lancer pour la première fois comporte toujours des risques.

    • ^ 20 juillet 2005, par cristal

      Bonsoir !
      Non je ne le prends pas mal du tout, merci de m’avoir laissé ce message (je les attends avec impatience). J’ai besoin de critiques pour améliorer tout ça ! ok je fais un effot pour les putain de merde ! c’est vrai que parfois j’abuse ...
      A bientot,
      Cristal

    • ^ 7 septembre 2005, par amande 12 ans

      j ai aimé... mais par contre j ai vu the grudge et je l ai trouvé tres bien !!!!!!

    • ^ 11 septembre 2005, par Cristal

      ah désolée je respecte tes gouts bien sur cela dit c’est vrai que moi j’n’ai pas beaucoup aimé... merci bien et à bientôt j’espère !

  • 2 juin 2005

    Je viens de la lire et elle est très bien. Peut-être aurais tu pu accentuer la dernière halucination (mais cela reste mon avis)

Dans le même rayon : Fantastique

Lucien

Lucien

Lucien, petit ouvrier sans grande envergure, va trouver la force dans son for intérieur, pour ne pas sombrer dans la folie.

Une inconnue en Rhodésie

Une inconnue en Rhodésie

J’ai toujours été fasciné par les romans de Ridder Haggard au XIX° siècle, "Les mines du roi Salomon" ou "She". C’est le seul de mes récits qui se déroule en Afrique, et je me suis inspiré des ruines du Grand Zimbabvé pour écrire un conte dans la veine (…)

Un simple flingue

Un simple flingue

Il arriva dans la chambre. Une pièce ordrée, pleine de nombreux souvenirs inutiles. Le genre de souvenir que l’on achète par coup de foudre et que l’on range par respect, pour finir par l’oublier avec dédain. Il se figea au milieu de la chambre et lança à (…)