La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Accueil > Poésie > POETES KABYLES OUBLIES

POETES KABYLES OUBLIES

Mohamed-Karim ASSOUANE (Auteur)

Nombre de pages en A4 : 37

Version publiée le 1er novembre 2022

Les statistiques du livre

279 lecteurs ont feuilleté le livre

165 lecteurs ont inclus ce livre dans leur bibliothèque.

Note Moyenne : 5/5 sur 4 votants

Evaluer le livre


Thème : Poésie

🖋️ La quatrième de couverture

Victimes de la contrefaçon politique et idéologique des années d’indépendance politique, ils ne seront cités dans aucune anthologie littéraire algérienne. Nous parlons de Faci Saïd né en 1880 en Kabylie ayant fait une formation à l’Ecole de Bouzaréah et prenant la citoyenneté française dès 1906. Membre de la Ligue des droits de l’homme et de la SFIO-Algérie, un des fondateurs de l’Association des enseignants indigènes d’Oran en 1921 et un des animateurs de La Voix des Humbles.

🗏 La première page

Ils étaient taxés d’assimilés et d’auteurs d’une littérature mineure durant la colonisation. Leurs textes n’ont jamais été révélés au grand public et totalement ignorés par la critique universitaire.22/08/2022 14:14 L’Algérie littéraire que nous ignorons
Victimes de la contrefaçon politique et idéologique des années d’indépendance politique, ils ne seront cités dans aucune anthologie littéraire algérienne. Nous parlons de Faci Saïd né en 1880 en Kabylie ayant fait une formation à l’Ecole de Bouzaréah et prenant la citoyenneté française dès 1906. Membre de la Ligue des droits de l’homme et de la SFIO-Algérie, un des fondateurs de l’Association des enseignants indigènes d’Oran en 1921 et un des animateurs de La Voix des Humbles.
Déjà en 1920, il est au Syndicat des instituteurs de Tlemcen qui s’occupait de la défense statutaire des enseignants et fonctionnaires algériens de l’enseignement. Nous ignorons tout de son parcours scolaire à la Medersa franco-musulmane, de son apport, minime soit-il, à la littérature algérienne dans les deux langues.
Nous pensons aussi à Ali Sator ou Satour, auteur du Manuel scolaire pour les écoles indigènes : Le français par les auteurs français, et d’un roman Les Attardés. Ce directeur d’école principale pour indigènes et directeur de La Voix des Humbles ne mérite-t-il pas d’être réhabilité par la publication de ses textes éparpillés dans la presse coloniale entre 1912 et 1937 ?22/08/2022 14:14 L’Algérie littéraire que nous ignorons
C’est une certaine autorité scientifique et universitaire qui, au nom d’une idéologie sélective, a occulté leur ombre de toute recherche historique et académique. Imprégnée par les thèses d’un communisme révisionniste ou d’un nationalisme révolutionnaire de pacotille, l’épuration des lettres algériennes ne faisait que poursuivre l’œuvre coloniale au niveau de la superstructure traduisant une réelle débâcle de l’infrastructure du sous- développement de toute une nation. Le sociologisme culturel d’Abdelkader Djeghloul et de Hadj Meliani s’est cloisonné à vouloir annoncer qui la paternité de la littérature d’expression française : Hadj Hammou Abdelkader, dit Abdelkader Fikri ou Youcef Loukil (1889-1940) de Mazouna. Une phobie de certains universitaires qui prospectaient le long des trois langues un patriarcat littéraire et artistique au risque de remonter aux temps des révélations mythico-religieuses.

  

⚠️ Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de Mohamed-Karim ASSOUANE

Mohamed-Karim Assouane est enseignant de littérature française moderne et contemporaine et membre de l’Equipe de recherche sur les manuscrits de Mohamed Dib du CNEPRU (Alger). Il est auteur de plus de : • Recueil de poèmes : Poème pour une passion, Silex éditions, Paris, 1985.• Paul Robert :...

📖 Autres(s) parution(s) de l'auteur

Divagations d'âmes, de Omar SAMAR

Divagations d’âmes, de Omar SAMAR

Bientôt le souffle terrible des martyrs fera dissiper le voile sombre qui couvre notre belle Algérie et tout s’étalera au grand soleil et nos insulteurs d’aujourd’hui seront les coupables de demain, écrit Omar Samar prophétique, dans El Hack (17 (...)

2023

Les Berbères et leurs conquérants

Les Berbères et leurs conquérants. Par Mohemd El-Aziz KESSOUS

Le parcours de Mohamed El-Aziz Kessous après obtention d’une licence en Droit entre Alger et Paris est fondamentalement marqué par l’action politique et sociale. De l’Association des Etudiants Musulmans Nord-Africains en France (AEMNAF) à l’UDMA de (...)

2023

BOUALEM KHALFA AU PAYS D'ENVER KHODJA

BOUALEM KHALFA AU PAYS D’ENVER KHODJA

BOUALEM KHALFA AU PAYS D’ENVER KHODJA est un reportage qu’avait réalisé le membre du CC du Parti Communiste Algérien dans l’Albanie d’ Enver Hodxa en novembre 1951.

2023

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

1 discussion

 Dans le même rayon : Poésie

Haro

Haro

Ma voix est vainement commune. La vérité des poètes est comme la vérité philosophique. Elle s’impose par les faits, par la vie, par la raison sans compromis, par la raison ardente. Elle est le chant sans défaillance, la flamme qui ne veut pas s’éteindre. (...)

Poème à l'anémone rose 1

Poème à l’anémone rose 1

Il s’agit d’un poème qui se présente comme un tableau grand format, où la nature est présentée comme le vrai, à mon avis, élément inspirateur de la création

LN(MON COEUR)=EXP(AMOUR)

LN(MON COEUR)=EXP(AMOUR)

Bonjour, c’est l’histoire d’un jeune élève tombé sous le charme de son professeure de mathématiques depuis sa Seconde, mais il n’a jamais pu lui dire et il n’arrive pas à chaque fois qu’il essaie mais il choisit un jour d’écrire un poème puis plusieurs (...)