Libérez vos mots, lisez sans limite ! Publiez et découvrez gratuitement

Nguti

Nguti

Serge-christian Nzokou fotsi (Auteur)

Nombre de pages en A4 : 45

Version publiée le 16 octobre 2022

Les statistiques du livre

326 lecteurs ont feuilleté le livre

83 lecteurs ont inclus ce livre dans leur bibliothèque.

Note Moyenne : 4.88/5 sur 32 votants

Evaluer le livre


Thème : Littérature

La quatrième de couverture

C’est l’histoire de deux jeunes enfants écrit en français et en pi-gin qui ont vu leurs quotidien changé du jour au lendemain par ce que leurs parents ayant été tués de manière tragique pas les forces dites séparatistes lors de l’actuelle crise dite anglophone qui sévit au Cameroun actuellement.

La première page

Ces évènements ont lieu dans un petit village de chez nous au Cameroun. Pays d’Afrique centrale cosmopolite de par ses diversités tant culturelles qu’ethniques, le Cameroun compte plusieurs régions dont dix (10) pour être plus précis. Nguti comme tant d’autres est un beau petit village de la région du Sud-ouest. Ici vivent en harmonie de nombreuses familles venues d’horizons diverses qui cohabitent sans aucune contrainte d’appartenance à telle ou telle autre ethnie. L’exogamie était devenue un model ; d’où le brassage de la population ici présente. Malheureusement elle verra le coup de leur vie changer à cause de ce qu’on appelle depuis quelque année déjà, crise anglophone (mouvement de personnes qui revendiquent la sécession du Cameroun).
C’est l’histoire d’une petite famille composée de quatre membres. La maman ménagère, le père engagé au côté des forces de l’ordre, le jeune John comme on l’appelait ici et sa petite sœur qui ne le quittait jamais blessing. Dans cette famille, l’amour, la joie, la paix et le vivre ensemble régnaient sans partage. L’on vivait ici, essentiellement des vivres que ramenait maman des champs par ce que papa presque toujours en mission. Véritable exemple pour son fils, le chef de famille pouvait être fier de ce dernier. Car toujours sujet de dispute de ce dernier avec ses camarades. Le petit John bien que son papa étant toujours hors du domicile familial ne perdait jamais un instant de le vanter et dire combien il est le plus grand et le plus fort.
Tout allait basculer en 2016 lorsque le beau pays qui est le Cameroun entra dans une crise dite « crise anglophone ». Ladite crise qui jusque-là n’était qu’une grève du corps des avocats et des enseignants de la fonction publique revendiquant selon eux leurs droits. C’est alors que la vie de la petite famille va connaitre un véritable chamboulement. Le père comme de coutume ira en mission. Cette fois si, dans l’une des deux régions prises en proie par des hommes qui revendiquent la sécession. Cette crise connaitra son paroxysme en 2018 avec l’entrée des attaques armées de groupes de personnes qui sèment des vagues de peurs et troubles dans les villages. Un jour, alors que le soleil c’était levé sur le village l’on allait vivre des évènements étranges, et oui bien étranges qui jusqu’ici n’avait jamais fait l’objet d’une quelconque réflexion ici. Mais qui avait déjà été signalé dans d’autres villages voisins. Surtout ceux longeant la forêt Oruko.

  

Autres(s) parution(s) de l'auteur

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

Dans le même rayon : Littérature

Un rat de marée

Un rat de marée

Dans un laboratoire scientifique, plusieurs personnes sont retrouvées mortes d’une manière inexpliquée. La réponse, va s’avérer assez compliquée. Jusqu’à se demander qui est le meurtrier ?

Lettres aux habitants de la Lune

Lettres aux habitants de la Lune

Lettres à la Lune. Rédigées dans les années 1995.2000 elles n’étaient que pures et diverses réflexions sur le monde qui nous entoure. Sans objectif spécial.

Le cri silencieux de Mathilde

Le cri silencieux de Mathilde

Mourir est peut-être le seul savoir que tous les hommes de la planète partagent. C’est le savoir du patrimoine de notre humanité en construction. C’est donc un trésor inestimable, chaque individu est responsable de sa vie et se doit d’être un passeur de vie.