La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Accueil > Fantastique > Mme Harper

Mme Harper

Cédric JEAN-JACQUES (Auteur)

Nombre de pages en A4 : Nombre de pages

Version publiée le 23 mai 2005

Les statistiques du livre

1357 lecteurs ont feuilleté le livre

654 lecteurs ont inclus ce livre dans leur bibliothèque.

Note Moyenne : 2/5 sur 2 votants

Evaluer le livre


Thème : Fantastique

🖋️ La quatrième de couverture

Je sais que c’est la fin. Je sens que je vais bientôt mourir. Je n’ai même pas mangé. Je ne sais même pas si je pourrais terminer cette lettre car elle est ici, dans la maison et Maman ne chante plus.

A cette époque, le froid avait déjà fait son arrivée et la nuit tombait de plus en plus tôt.

Moi, j’aimais bien me rendre chez Mme Harper après la classe, car elle était très gentille. Je prenais le goûter avec elle, maman était d’accord. Enfin, elle était d’accord parce que je lui disais que j’allais chez Ben. La maman de Ben et la mienne se connaissaient bien. Elle ne s’est jamais aperçue que j’avais menti. C’était très agréable chez Mme Harper. Il y avait beaucoup de tableaux d’art, c’était bien décoré et il y avait toujours une bonne odeur de gâteaux. Il y avait aussi des chats. Elle les aimait bien et s’en occupait bien. Elle donnait à manger aux chats chaque fois que je venais. C’était rigolo.

Un jour, je me souviens qu’elle n’avait pas voulu que je rentre chez elle avant qu’elle me le dise. Elle était peut-être occupée ou je ne sais quoi d’autre. Ce jour-là, elle était venue m’ouvrir car elle avait fermé la porte à clé quand j’avais sonné :

 Comment vas-tu aujourd’hui, Henry ? Me demanda Mme Harper.

 Très bien.

 Ne reste pas dehors, rentre !

Je me souviens de ce jour...

🗏 La première page

en cours de rédaction
  
⚠️ Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de Cédric JEAN-JACQUES

📖 Autres(s) parution(s) de l'auteur

Juste une fille

Juste une fille

Cette histoire, n’est sans doute pas une histoire quelconque. J’aimerais vous dire que c’est l’histoire d’un gentil petit chien ou encore qu’elle commence par : il était une fois. Mais cela serait vous mentir. Non, en fait, cette histoire est l’histoire (...)

2007

Et si jamais...

Et si jamais...

Un homme était assis au comptoir d’un bar du centre ville. Du haut de sa chaise, il fixait son verre vide d’un regard absent et faisait tourner son index à l’intérieur de celui-ci. Pendant un bref moment il s’était assoupi. Son verre se brisa par terre (...)

2006

Une rose pour Lisa Mars

Une rose pour Lisa Mars

Je la voie toujours au même endroit, assis sur un banc, les mains entre les jambes. C’est une belle jeune femme. Elle porte toujours cette magnifique robe et ce petit gilet si attirant.

2006

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

4 discussions

  • 13 mars 2006, par toni

    Salut, j’ai trouvé l’histoire assez sympas ainsi que le style de l’histoire mais je le trouve moins bien écrit que tes précédents.
    Je lui met 3 étoiles.
    En tout cas continus.

  • 2 juin 2005

    Je suis l’auteur de cette histoire et je vois qu’elle à était lue par 29 personnes. Personne n’a laissé de commentaire. Moi, j’aimerais avoir votre avis sur cette histoire.

    • ^ 2 juillet 2005, par Little Red Rooster

      Pas mal du tout, l’histoire part en crescendo et même si la fin est assez attendue c’est agréable à lire. Malheureusement les fautes d’orthographe sont un peu trop nombreuses et quelques phrases sont assez confuses. Je donne 3 étoiles quand même à cette histoire très "Kingienne".

    • ^ 26 décembre 2005, par gotika

      salut ! g trouvé l’histoire très cool !
      continue à écrire des histoires !!!!!!

 Dans le même rayon : Fantastique

Tome 6 : Les enfants du verseau seraient déjà là !

Tome 6 : Les enfants du verseau seraient déjà là !

La Prêtresse Aya sur son banc sous son tilleul apaisant ; Contemple les enfants dialoguant passionnément en groupe la Prêtresse avait déjà remarqué que Aude ne s’exclamait jamais, elle connaît ce genre de personne intravertie elle « garde tout dedans » (...)

L’homme au vieil accent russe.

Je suis là, dans cette pièce à attendre que la voix me parle à nouveau. Pourquoi suis-je ici d’abord ? Dans une pièce où le blanc est la seule couleur. Et ce miroir en face de moi ? Quand je me regarde dedans, je vois un homme qui ne peut même pas bouger (...)

The World Le Commencement

The World Le Commencement

Le monde est instable, en proie à de multiples conflits. C’est alors que dans la violence et la barbarie des êtres d’un nouveau genre vont voir le jour. Destiné au meilleur comme au pire, Zamy et Elise font partie de ces nouveaux êtres surnaturels et (...)