Libérez vos mots, lisez sans limite ! Publiez et découvrez gratuitement

Accueil > Littérature > Matière noire

Matière noire

Matière noire

J. DELLACQUA et A. Dumas (Auteur)

Nombre de pages en A4 : 194

Version publiée le 26 avril 2014

Les statistiques du livre

507 lecteurs ont feuilleté le livre

337 lecteurs ont inclus ce livre dans leur bibliothèque.

Note Moyenne : 5/5 sur 2 votants

Evaluer le livre


Thème : Littérature

La quatrième de couverture

Matière noire

Le cri du roi résonnait dans le silence, terrible, angoissant, obscène.
Depuis 1822, un rêve récurrent hante Louis chaque nuit.
Louis l’appelle cauchemar.
Les images en soi ne sont pas choquantes.
Mais elles se répètent, reviennent inlassablement, nuit après nuit.
Comme si Louis fréquentait sempiternellement une même salle de musée.
Cette iconographie, gelée dans le temps, les rend menaçantes, la sensation de
claustrophobie et d’anxiété qui les accompagne est lourde comme une pierre
tombale.
Écrasé jusqu’à la suffocation. Une sensation intolérable.

La première page

en cours de rédaction
  

Biographie de J. DELLACQUA et A. Dumas

Jacob Dellacqua travaille d’abord comme ouvrier chez Renault, puis il est successivement garçon de café, livreur, camionneur longue distance, garde du corps, éclairagiste, régisseur de théâtre, preneur de son cinéma[réf. nécessaire]. Il commence à écrire en 1989. Licencié en psychologie et...

Lire son interview

Autres(s) parution(s) de l'auteur

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

Dans le même rayon : Littérature

Le merveilleux parcours de Célestin

Le merveilleux parcours de Célestin

Deux enfants rivalisent d’efforts pour assurer leur avenir.

Contes de Noel

Contes de Noel

Contes de Noel québécois.

L'Enfant perdu et autres histoires

L’Enfant perdu et autres histoires

Récits de Noël - Ce matin-là, qui était la veille de Noël, deux événements d’importance eurent lieu simultanément. Le soleil se leva, et M. Jean-Baptiste Godefroy aussi…