Libérez vos mots, lisez sans limite ! Publiez et découvrez gratuitement

Accueil > Classique > La Tempête

La Tempête

La Tempête

William Shakespeare (Auteur)

Nombre de pages en A4 : 111

Version publiée le 19 août 2016

Les statistiques du livre

482 lecteurs ont feuilleté le livre

405 lecteurs ont inclus ce livre dans leur bibliothèque.

Note Moyenne : 3.67/5 sur 3 votants

Evaluer le livre


Thème : Classique

La quatrième de couverture

Sur un vaisseau en mer. Une tempête mêlée de tonnerre et d’éclairs.(Entrent le maître et le bosseman.)
LE MAÎTRE. – Bosseman ?
LE BOSSEMAN. – Me voici, maître. Où en sommes-nous ?
LE MAÎTRE. – Bon, parlez aux matelots. – Manœuvrez
rondement, ou nous courons à terre. De l’entrain ! de l’entrain !

La première page

en cours de rédaction
  

Biographie de William Shakespeare

Il serait né un 23 avril 1564, à Stratford upon Avon, dans le comté de Warwick. Il était le troisième enfant de John Shakespeare, un paysan récemment enrichi et devenu un notable local, et de Mary Arden, issue d’une famille catholique de riches propriétaires terriens. On suppose qu’il fut élève à...

Autres(s) parution(s) de l'auteur

Coriolan

Coriolan

La scène est dans une rue de Rome. Une troupe de plébéiens mutinés paraît armée de bâtons, de massues et autres armes.

Macbeth

Macbeth

Quand nous réunirons-nous maintenant toutes trois ? Sera-ce par le tonnerre, les éclairs ou la pluie ? Quand le bacchanal aura cessé, quand la bataille sera gagnée et perdue.

Le roi Lear

Le Roi Lear

Je croyais le roi plus favorable au duc d’Albany qu’au duc de Cornouailles. C’est ce qui nous avait toujours semblé ; mais à présent, dans le partage du royaume, rien n’indique lequel des ducs il apprécie le plus : car les portions se balancent si (…)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

Dans le même rayon : Classique

Son Excellence Eugène Rougon

Son Excellence Eugène Rougon

Le président était encore debout, au milieu du léger tumulte que son entrée venait de produire. Il s’assit, en disant à demi-voix, négligemment : « La séance est ouverte. »

Le Temps retrouvé - Partie 2

Le Temps retrouvé - Partie 2

En roulant les tristes pensées que je disais il y a un instant j’étais entré dans la cour de l’hôtel de Guermantes, et dans ma distraction je n’avais pas vu une voiture qui s’avançait ; au cri du wattman je n’eus que le temps de me ranger vivement de côté,

L'avare

L’avare

Hé quoi, charmante Élise, vous devenez mélancolique, après les obligeantes assurances que vous avez eu la bonté de me donner de votre foi ? Je vous vois soupirer, hélas, au milieu de ma joie ! Est-ce du regret, dites-moi, de m’avoir fait heureux ?