Edition999
La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Accueil > Classique > La Tempête

Les statistiques du livre


312 Lectures

3.67 /5 sur 3 votants

356 visites

Evaluer le livre


Ajouter votre avis pour le livre : La Tempête

Thème : Classique

( Version du 19 août 2016 )

 La quatrième de couverture

Sur un vaisseau en mer. Une tempête mêlée de tonnerre et d’éclairs.(Entrent le maître et le bosseman.)
LE MAÎTRE. – Bosseman ?
LE BOSSEMAN. – Me voici, maître. Où en sommes-nous ?
LE MAÎTRE. – Bon, parlez aux matelots. – Manœuvrez
rondement, ou nous courons à terre. De l’entrain ! de l’entrain !

 La première page

en cours de rédaction

  Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de William Shakespeare

Il serait né un 23 avril 1564, à Stratford upon Avon, dans le comté de Warwick. Il était le troisième enfant de John Shakespeare, un paysan récemment enrichi et devenu un notable local, et de Mary Arden, issue d’une famille catholique de riches propriétaires terriens. On suppose qu’il fut élève à l’école de Stratford mais, son père ayant eu des revers de fortune, il quitta sa ville natale avec, semble-t-il l’intention de s’établir à Londres. C’est grâce à son activité de dramaturge qu’il aurait, plus tard, (...)

 Autres(s) parution(s) de l'auteur

Coriolan

La scène est dans une rue de Rome. Une troupe de plébéiens mutinés paraît armée de bâtons, de massues et autres armes.

Macbeth

Quand nous réunirons-nous maintenant toutes trois ? Sera-ce par le tonnerre, les éclairs ou la pluie ? Quand le bacchanal aura cessé, quand la bataille sera gagnée et perdue.

Le Roi Lear

Je croyais le roi plus favorable au duc d’Albany qu’au duc de Cornouailles. C’est ce qui nous avait toujours semblé ; mais à présent, dans le partage du royaume, rien n’indique lequel des ducs il apprécie le plus : car les portions se balancent si également que (...)

Othello ou le Maure de Venise

Allons, ne m’en parle jamais ! Je trouve très-mauvais que toi, Jago, qui as disposé de ma bourse comme si les cordons en étaient dans tes mains, tu aies eu connaissance de cela.

Un message, un commentaire ?

 Dans le même rayon : Classique

Une page d’amour

La veilleuse, dans un cornet bleuâtre, brûlait sur la cheminée, derrière un livre, dont l’ombre noyait toute une moitié de la chambre. C’était une calme lueur qui coupait le guéridon et la chaise longue, baignait les gros plis des rideaux de velours, azurait la (...)

La Flèche noire

La Guerre des Deux Roses déchire l’Angleterre du 22 mai 1455 au 22 août 1485. Elle oppose les familles York et Lancastre dans une lutte impitoyable pour la succession au trône. Le jeune Richard Shelton, noble, orphelin et dépossédé de son héritage, entre pour (...)

Arsène Lupin contre Herlock Sholmès

Le 8 décembre de l’an dernier, M. Gerbois, professeur de mathématiques au lycée de Versailles, dénicha, dans le fouillis d’un marchand de bric-à-brac, un petit secrétaire en acajou qui lui plut par la multiplicité de ses tiroirs. « Voilà bien ce qu’il me faut pour (...)

Une vie

Jeanne, ayant fini ses malles, s’approcha de la fenêtre, mais la pluie ne cessait pas. L’averse, toute la nuit, avait sonné contre les carreaux et les toits. Le ciel, bas et chargé d’eau, semblait crevé, se vidant sur la terre, la délayant en bouillie, la (...)